Chèques sans provision !

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite.

Mme le maire de Saintry-sur-Seine s’est lancée dans l’exercice le plus important de la vie politique communale : Le vote du budget 2018.

Pour une fois, elle est même très largement en avance, ce qui n’est pas dans ses habitudes depuis qu’elle administre la commune :

  • Installation du nouveau site internet de la commune ;
  • Travaux de l’école maternelle Koch ;
  • Vidéo-protection ;
  • Fourniture des documents publics ;
  • Information communale.

Le budget « jupitérien » 2018, présenté aux élus donne tous les signes précurseurs de futurs désagréments pour nos concitoyens – La réforme de la taxe d’habitation et ses conséquences n’a pas été anticipée à sa juste valeur, pas plus que la hausse programmée des taux d’intérêts en matière de prêts aux communes. Quant aux annonces sur les économies en matière de gestion du personnel, non seulement elles ne sont pas chiffrées, mais elles restent bien insignifiantes au regard des véritables actions à mener.

Par ailleurs, rappelons à Mme le maire que les « dépenses imprévues » nouvellement inscrites à la section d’investissement du budget 2018 (128.858,60€) ne peuvent être financées par l’emprunt (article L. 2322-1 du CGCT) : Alors à quoi va donc servir l’emprunt ?

En fait, Mme le maire nous demande un « chèque en blanc » pour poursuivre son absence désastreuse de politique en matière de gestion communale.

L’année 2018  s’annonce riche en événements, avec entre autres : le déroulement des enquêtes dont l’étau se resserre ; l’éventuel contrôle de la Chambre Régionale des Comptes d’Ile-de-France sur nos finances et leur usage et, le rappel à un retour à une démocratie éclairée.

Ainsi, notre « Voyou Démocratique » sera mis hors d’état de nuire. « Faisons un rêve » comme disait Martin Luter King , car nous savons par avance qu’il ne faudra pas compter sur sa majorité silencieuse, le petit doigt sur la couture du pantalon, pour la ramener à la raison.

Nous vous tiendrons informés de l’évolution des différents dossiers de la commune suivis par M. Gonzalez auxquels viendra s’ajouter celui du budget 2018.

30 Commentaires sur "Chèques sans provision !"

  1. Ne perdez pas espoir car tout peut arriver !

  2. Nous avons appris que Martine avait adressé sa démission à Mme la Préfète.

  3. Vous aviez titré un de vos articles « l’étau se resserre ». Et bien espérons que ce soit le cas, car vraiment celui qui prendra la relève en 2020 aura bien des difficultés.

  4. Connaissant ses qualités, a-t-elle au moins pensé à charger son revolver avant d’aller braquer le Trésor public ? Parce que lorsque l’on examine le braquage du site internet, c’est un peu du même tonneau.

  5. Soyez attentifs lors de la chasse aux oeufs de lundi aux cloches qui ne seraient pas rentrées de Rome ou qui se seraient envolées pour Tombouctou !

  6. SOSFANTÖMES | 30 mars 2018 à 20 h 12 min |

    Pour info, je me suis abonné au fil Citykomi proposé sur le site de la mairie pour être tenu informé en temps réel de ce qui se passe à Saintry.
    Soit c’est une grosse arnaque, soit la mairie produit un EEG plat. Dans les 2 cas, il ne se passe rien : Saintry est en état de mort clinique ! Pour Martine on savait mais le mal a gangrené tout le monde.

  7. Dans le rapport d’orientation budgétaire, il y a bien une 2ème tranche de travaux pour l’école Koch. Je ne comprends pas bien pourquoi l’adjoint aux travaux a dit que le chantier était terminé.

  8. SOSFANTÖMES | 30 mars 2018 à 15 h 10 min |

    Toujours un site nul à c…. Décidément, rien n’arrête Martine ! Plus c’est gros, plus ça marche.

  9. LesinformésdeSaintryinfo | 29 mars 2018 à 23 h 47 min |

    Les deux ne jouent pas dans la même cour. Les voyous, dans le sens commun, sont plus proches du pouvoir dans le dossier Corbeil et ne sont pas du même acabit. Mais au final, quand les condamnations seront définitives, ce seront 2 scandales inqualifiables.

  10. Plus fort que le cas Sarkozy ?

  11. LesinformésdeSaintryinfo | 29 mars 2018 à 23 h 08 min |

    Vous avez raison Paul mais, bien que le dossier d’instruction soit clos, les mis en examen accumulent les actes de procédure pour retarder le plus possible la tenue d’un procès qui devrait être ravageur pour les personnes recherchées. Par contre, 2 procès en appel qui se tiennent cette année vont faire des gros dégâts dans l’équipe municipale de Corbeil : celui de Serge Dassault (condamné à 5 ans d’inéligibilité en 1ère instance) et celui de Younès Bounouara (condamné à 15 ans de prison en 1ère instance). Car le patron de notre mis en examen municipal est tout sauf blanc-bleu et tout va bientôt sortir … Il devrait y avoir de quoi écrire une encyclopédie !

  12. On en parle depuis longtemps de ce procès avec Dassault. Ça ne devrait plus trop tarder !

  13. Dans notre beau pays, personne n’est à l’abri des foudres de la loi, même pas une haute personnalité ! Gardons l’espoir !

  14. Kangourou91 | 29 mars 2018 à 19 h 08 min |

    Vous avez vu Sarkozy ira en correctionnel. La justice va peut être s’occuper bientôt de notre premier adjoint.

  15. Où en êtes-vous de votre appel sur les plaintes perdues en diffamation ?

  16. Tu as raison Traoré, le mis en examen est tout nu sans son costume.

  17. Que faisait à midi Martine et son mari avec … au restaurant La Morgia à Mennecy ? Pas de pot ! Et oui ma belle, tu es sous surveillance.

  18. La lecture du compte-rendu du dernier conseil sur le site de la ville (il sert au moins à ça) démontre :
    – d’une part, la totale incompétence de Martine et de son équipe, ce qui est gravement préjudiciable aux intérêts de la commune,
    – d’autre part, la mise en faillite de la commune, ce qui annonce des lendemains difficiles pour tous les contribuables saintryens.
    La mise sous tutelle nous préserverait des dérives futures. Qu’attend la préfète pour saisir la CRC ? Ne rien faire en sachant ce qui se passe après avoir été alertée pourrait être considéré comme une faute lourde !

  19. SOSFANTÖMES | 29 mars 2018 à 0 h 09 min |

    La menteuse et la voleuse continue de se moquer ouvertement de nous. Rien sur le site internet. L’Arlésienne ! Ca n’est pas une dépense imprévue mais un vol organisé. Est-ce l’Urbanisme et le Bâtiment qui va installer la fibre optique promise par M. Delière ? Ce serait le pompon.

  20. On dirait que le chat a perdu sa marinière jaune et noire. Dommage car elle allait bientôt lui servir.

  21. Le nouveau site internet est une dépense imprévue !! 😂😂😂

  22. Elle a dépensé plus de 20.000 euros pour nous servir au bout d’un an ce truc que personne n’utilisera ? On se moque du monde. Ce sont des ordonnances médicales dont elle a besoin Martine.

  23. SOSFANTÖMES | 27 mars 2018 à 23 h 17 min |

    Martine a aussi braqué la banque avec le site internet. Elle nous propose de télécharger gratuitement l’application « Citykomi » pour être informé en temps réel de ce qui se passe à Saintry. Alors je vous rassure, ce n’est que de la poudre aux yeux et cela n’a rien à voir avec un nouveau site. C’est un peu comme le Facebook de la commune. A force de confondre tour et alentour et de vouloir nous faire prendre des vessies pour des lanternes, Martine s’y perd toute seule. N’est pas Machiavel qui veut !

  24. MCO devient « jupitérienne », elle va gouverner par ordonnances. Bingo !

  25. Robert Souchet | 27 mars 2018 à 18 h 48 min |

    J’étais à fond pour la décentralisation, vu par exemple les âneries de la DDE, mais en vieillissant je deviens farouchement jacobin. Quitte à vivre sous des dictatures, autant qu’elles soient « éclairées » !

  26. Non, Fanafond, parce qu’il s’agit de dépenses imprévues dans la section investissement si j’ai bien compris.
    Par contre, s’il s’agit de la section fonctionnement, les dépenses imprévues peuvent servir au bon vouloir de Mme le maire. Ne doutons pas qu’elle ne s’en privera pas!

  27. Les dépenses imprévues pour les consignations et les frais d’avocats?

  28. Quel est le but recherché : mettre la commune en faillite ? nous endetter pour des décennies ? qui va payer la suite de ce mauvais feuilleton ?
    Quand les autorités de tutelle vont-elles mettre fin à tout ce cirque ? Quand vont-elles enfin mettre leur nez dans la « gestion » (encore faut-il que ce mot ait un sens !) de notre ville ?
    Plus elles tardent, plus ces mesdames-messieurs, qui n’ont aucune morale, se sentent au-dessus des lois, intouchables !
    Sommes-nous condamnés à attendre 2020, voire 2021 pour faire le ménage ?
    Il y a pourtant urgence à intervenir et à mettre la commune « sous tutelle ».

Les commentaires sont fermés.