Une année compliquée IV

Décidément, l’équipe municipale dirigée par Martine CARTAU épouse OURY est d’une rare incompétence.

Ayant été jusqu’à présent plus préoccupé à combattre les attaques juridiques des élus de la majorité, M. Gonzalez, bien qu’en en étant conscient, n’avait pas tiré la sonnette d’alarme sur l’illégalité des budgets votés depuis 2014.

En effet, Mme DENECE, adjointe aux finances, et son scribe M. VENTALON, conseiller délégué à la comptabilité (Ça ne s’invente pas), tous deux ignorants de la chose budgétaire, ne peuvent, ni impulser politiquement le budget, ni diriger, ni même contrôler l’administration de Saintry-sur-Seine dans l’élaboration du budget.

Ne parlons pas du « cas CARTAU » qui lui est incurable ou du « cas GASSAMA » uniquement préoccupé par le perfectionnement de sa technique du coup de pied latéral.

Depuis 2014, contrairement aux obligations légales, l’ordre des délibérations permettant d’aboutir au vote du budget n’est pas conforme à la loi, comme en atteste l’ordre du jour et le compte-rendu du Conseil municipal du 19 mars 2018 (et ceux des années antérieures) :

Vous pourrez constater que le compte administratif est voté avant le compte de gestion. Cette simple inversion entraîne l’annulation du budget. Comme quoi un battement d’ailes peut entraîner un tremblement de terre.

En effet, la loi impose que l’exercice budgétaire de l’année N-1 soit clos par l’approbation du compte de gestion communiquée par le comptable public, avant que le Conseil municipal n’approuve le compte administratif du maire de l’année N-1, qui doit être identique en tout point au compte de gestion.

Le compte administratif permet de tirer le bilan de gestion de l’année N-1, d’en indiquer les déficits et les excédents et de pratiquer un rééquilibrage budgétaire par une affectation des résultats.

Les résultats affectés sont ensuite incorporés au budget qui peut dès lors être voté en équilibre.

Ce mécanisme de décision assimilé, il vous est donc facile de comprendre qu’il n’y a pas de compte administratif, donc pas d’affectation possible des résultats et, in fine, pas de budget en équilibre.

Ce sont les multiples alertes sur les marchés publics depuis février 2017 qui ont décidé M. Gonzalez a déférer devant le Tribunal de Versailles les délibérations relatives au compte administratif, à l’affectation des résultats et au budget 2018, dans le but d’obtenir l’annulation du budget 2018 et la mise sous tutelle de la commune après un contrôle poussé de la Chambre régionale des comptes d’Ile-de-France, la confiance dans cette équipe ayant totalement disparue.

Ces péripéties de fond, s’ajoutent aux nombreuses péripéties de forme dont l’accumulation ne nous fait plus rire du tout.

Nous reviendrons dans un prochain article sur le Saintryen n°14, paru la veille du 14 juillet et de la finale de la coupe du monde. Une première lecture nous a rendu cette feuille de chou pathétique, nous laissant à penser que la maire devait être désespérée pour produire ce bulletin paroissial sans intérêt et sans envergure en cette période estivale, espérant probablement qu’il passerait inaperçu. RATÉ !

60 Commentaires sur "Une année compliquée IV"

  1. Gassama sous contrôle judiciaire qui se balade partout dans les locaux de Corbeil sans aucune inquiétude, cela prouve là encore les dysfonctionnements de notre justice.

  2. Jupiter a parlé ! Dans quel monde vit-il ? Pas dans le notre. Il est incontestable que Benalla a été protégé et a poursuivi ses missions et sans les révélations du Monde, tout ce beau merdier persisterait.

  3. Collomb devant la commission d’enquête du Sénat : un menteur professionnel pris en flagrant délit !

  4. Je pensais que Gassama étant sous contrôle judiciaire, il ne pouvait partir en vacances. Ça n’a pas l’air d’être le cas de sa femme, responsable de la communication de Saintry (prise illégale d’intérêt), quand on voit la MAJ du site internet ou la rédaction du dernier Saintryen bourré de fautes d’orthographe et de grammaire, pour ne parler que de la forme, car le fond est inexistant. Combien nous coûte cette dame ?

  5. Ce qu’il y a de bien avec les voyous de la République, c’est qu’ils osent tout. Nous en avons la démonstration tous les jours. Et plus c’est gros, plus ils osent.

  6. Maximilien, il n’y aura pas besoin d’effet papillon pour que Bechter et Cartau-Oury tombent. Lui tombera car c’est un voyou et elle va bientôt exploser en vol pour « maniement » des marchés publics.
    L’effet papillon n’y sera pour rien. Et de ce que j’en connais, il marche dans l’autre sens (si les affaires Bechter et Cartau faisaient tomber Macron).

  7. Collomb, auditionné par la commission d’enquête de l’Assemblée nationale, ne sait rien. Le 1er flic de France ne sait rien ??? De qui se moque-t-on ? Soit effectivement il ne sait rien et il faut le virer d’urgence pour incompétence, soit il sait tout ou presque et il a menti éhontément à la commission. Il faut alors le virer pour parjure.
    Mais son commanditaire n’échappera pas à la vindicte populaire. Le sacrifice du soldat Collomb n’aura servi à rien.
    Enfin, cette affaire aura au moins l’avantage de ramener Macron à sa juste proportion : Micron ! Que sait Benalla sur lui pour qu’il le protège ainsi ? Que sait Gassama sur Bechter pour qu’il le protège ainsi.
    Décidément, ces deux affaires présentent des similitudes troublantes.

  8. Moi je trouve des similitudes entre Benalla et Gassama !
    On nous prend là encore pour des imbéciles !

  9. Notre président jupitérien s’est pris pour le « roi soleil » et il y a un gros risque qu’il se brûle ses « ailes de géant ». Reste à savoir si « l’effet papillon » va trouver un écho à Corbeil et à Saintry, croisons les doigts.

  10. Toujours rien sur le site internet à propos du Saintryen n°14. Rien non plus sur les activités du mois d’août, Saintry ville morte !
    C’est la vacance du pouvoir !

  11. Fanafond, je partage ce que vous dites. Pour aller au bout de vos idées, vous devriez aussi signer la pétition pour que le maire de Corbeil licencie Gassama.

  12. Excellente idée Fanafond ! Les élus de sa majorité lui ont demandé le 5 mai, à la réunion de crise en mairie. Il leur a répondu en leur faisant un doigt d’honneur. Et il se sent conforté par son élection le 8 juillet.

  13. Ce sinistre Monsieur Benalla est désormais sous contrôle judiciaire, tout comme notre sinistre Monsieur Gassama. Ils ont beaucoup de points en commun ces deux-là !
    J’entends Les Républicains hurler à juste titre sur les comportements de cet ex-chargé de mission de notre Président. Je leur conseille qu’ils appellent Jean-Pierre Bechter afin qu’il mette un terme aux agissements de M. Gassama.

  14. Je vous connais. C’est vous qui avez fait élire les GASSOURY. Sans vous, ils étaient à la rue. Vous en savez beaucoup sur les deux. Si vous avez signé cette pétition, je vais vous suivre. De voir l’autre parader et donner des leçons à tout le monde est insupportable quand on sait qui il est. Ce serait bien qu’il sorte du décor. Si Martine n’était pas tenue, elle l’aurait déjà dégagé.

  15. Emmanuel Broz | 21 juillet 2018 à 23 h 00 min |

    Puisqu’enfin certains ont brisé le joug des Gassama et osent demander à triple K d’assumer ses responsabilités, j’ai signé la pétition demandant à ce qu’il soit licencié par JPB. J’invite tous ceux qui me connaissent à signer aussi cette pétition.
    Il est temps de tourner la page.

  16. Comme ça, on aurait la preuve incontestable que Bébèche couvre Gassama. De toute façon, c’est un complice, au minimum, de Gassama puisqu’il lui a illégalement laissé son salaire et sa voiture. Quand le bras de la justice va s’abattre, ce qui arrivera tôt ou tard (il aurait mieux valu tôt), les deux compères vont se retrouver à poil et sans personne. C’est ce qui arrive quand les rats quittent le navire.

  17. Il existerait une vidéo de l’agression du DGS par Gassama, sans ambiguïté sur qui frappe qui. Comme cette vidéo n’a apparemment pas été mise en ligne, ce qui aurait fait éclater le scandale (comme avec Benalla), j’espère qu’elle est entre les mains de la police. Il n’est pas trop tard pour la mettre en ligne.

  18. Et Cartau qui couvre ce voyou. C’est insupportable.

  19. J’ai signé des deux mains. Faites tourner cette pétition en l’envoyant à vos amis après l’avoir signée !

  20. Très bonne idée que de relayer cette pétition pour que M. Gassama soit viré de l’administration de Corbeil-Essonnes. Un individu aussi violent n’a rien à faire dans la fonction publique. Je ne comprends pas qu’une telle évidence ne soit pas apparu à M. Bechter. A moins d’être tenu par les couilles !

  21. Cela fait plus d’une semaine que le dernier bulletin paroissial a été distribué dans les boîtes aux lettres mais il n’est toujours pas sur le site internet. Les emplois fictifs ça commence à bien faire.

  22. Et où croyez-vous que Bechter et Gassama se retrouvent ?

  23. La chouette, je vois très bien Macron casqué et en scooter pour aller retrouver en catimini M. Alexandre. Sinon, pourquoi l’avoir logé Quai Branly, là où Mitterand cachait ses amours coupables.
    Ce serait bien conforme au personnage qui a toujours avancé masqué.

  24. Et on viens d’apprendre que ce monsieur Benalla perçoit un salaire de 10.000 euros.
    Cela ne vous rappelle personne à corbeil ?

  25. On a échappé de peu à Macron casqué se rendant quai Branly chez Alexandre.

  26. Ca s’appelle être « En Marche » Méphisto. C’est le nouveau monde de Macron.

  27. Je suis entièrement d’accord avec Marianne. Il est vrai qu’elle balançait les noms trop directement mais tout ce qu’elle disait était vrai, y compris les tournantes dans le monde pharmaceutique. Ça s’ajoute au trafic d’essence et d’armes et au règne de la terreur. Ça va très mal à Corbeil. Et encore plus mal sans DGS.

  28. Dans la série « ils osent tout » :
    Benalla avait un appartement quai branly près du prince après sa « mise à pied » ;
    Gassama continu à percevoir son salaire et à se balader dans les locaux de la mairie de corbeil en tout impunité sous l’œil bienveillant de Bechter;
    Martine Cartau-Oury continue à faire confiance à son 1er adjoint mis en examen et sous contrôle judiciaire pour violances volontaires.
    Et nous, nous sommes les spectateurs impuissants de cette mascarade.

  29. C’est exactement ça Michel, Bébèche chef des voyous et Micron 1er président des voyous. Quelle analogie !
    Les protégés cognent à tout va, sont sanctionnés « officiellement » mais bizarrement les sanctions ne sont pas appliquées. Et surtout on fait tout pour dissimuler la réalité …

  30. Richard Ferrand, encore un protégé de Micron 1er, était vraiment pathétique ce matin à l’Assemblée Nationale pour s’opposer à l’audition de Gérard Collomb par les députés.
    Voilà ce qui arrive quand on trompe les Français.
    Macron imposteur ! Vous avez raison Jacques. C’est ça le nouveau monde, la République des voyous ?

  31. Pour ce c…… de Micron 1er, c’est plus grave de receler des bandes de vidéosurveillance que de tabasser un manifestant pacifique. Puisque c’est le motif de son licenciement.
    Minus, arrête de ne prendre les Français que pour des cons. Quand les gens vont-ils se rendre compte que ce gugusse les a baisés jusqu’à l’os

  32. Il y a PNL qui cartonne à Corbeil. Bébèche a lancé de son côté PSC (Power, Sex and Cash) avec les Gassama comme tourneurs et ça marche du feu de dieu …

  33. Décision de la modération : Annulation du commentaire car il désigne nommément des personnes dans des actes de leur vie privée.

    « La mairie de Corbeil va vraiment mal décidément ! Et dans tous les services on assiste à un bordel pas possible !! xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
    Décidément, vivement que le feuilleton se finisse !! « 

  34. Nos politiques du bas en haut de l’échelle sont tous des pourris et des corrompus

  35. Je fais la pari qu’on va apprendre dans les prochains jours que ce Benalla n’a pas eu de suppression de salaire pendant sa mise pied de 15 jours comme le prétend le porte parole de l’Elysée.
    Quand on pense à notre 1er adjoint qui lui touche son salaire, se ballade dans les bureaux de la mairie de corbeil, fait le beau et qui regarde les exploits de ce conseiller de Macron, il va être persuadé qu’il est intouchable.
    Réveillons-nous !!!!!

  36. Je parlais hier des contrats de Gassama, d’Amari et du contrat de consultant de Gauthier. En relisant le Parisien du 11 juillet, j’ai vu qu’Anticor avait saisie le préfet sur l’embauche de Mme Dupont-Aignan comme directrice de la propriété Caillebotte à Yerres. Ne pourrait-elle pas aussi saisir le préfet sur les 3 contrats de Corbeil dont je parle ?

  37. Vous croyez que les GASSOURY c’est plus qu’un couple de circonstance ?

  38. Tout à fait Latécoère. Je subodore des affaires de cul.
    Si les journalistes s’intéressaient autant à Gassama qu’ils vont le faire avec Benalla, Bechter tient 8 jours. Combien de temps va tenir Macron ?

  39. Vous savez je m’amuse beaucoup. J’ai bien l’impression que ce Benalla tient macron par la barbichette tout comme Gassama tient Bechter par la barbichette.
    Vous allez voir sinon va en apprendre de belles.

  40. Une suggestion : Comme Micron 1er et Bébèche vont tous les deux être obligés de se séparer de leurs hommes de main, ils pourraient procéder à un échange standard, Benalla deviendrait garde du corps de Bébèche (avec de nombreux avantages à la clé) et Gassama s’occuperait de la sécurité du Président de la République (lui qui a un melon qui ne passe pas sous la tour Eiffel) avec son frère en pourvoyeur d’armes (Uzis, Kalachnikovs, …)
    Comme ça, ni vu, ni connu, je t’embrouille !
    Petit hic malgré tout, les deux risquent de la prison ferme pour leur frasques (et vu les contextes, seront embastillés pour l’exemple).
    Fini les petites gâteries Bébèche !

  41. Etienne-Louis | 19 juillet 2018 à 19 h 36 min |

    Ce Benalla est pour macron ce que Gassama est à Bechter.
    Quand on voit l’attitude du gouvernement et du président macron dans cette affaire, on ne s’étonne plus de la capacité de nos élus à se croire intouchable. Et dire qu’ils discutent sur la révision de la constitution. On va se faire mettre profond !

  42. Oui Mathieu, la guillotine avait du bon.

  43. M. Gonzalez, vous avez bien fait de déférer le budget 2018 au tribunal administratif. Vous avez entièrement raison dans votre analyse. Cette équipe dirige la ville en dépit du bon sens. Martine n’y connaît rien, ne veut pas se former et n’a donc aucun crédit. Il faut dire qu’elle n’est pas aidée par son directeur de cabinet et par sa DGS qui ne me paraissent pas être au niveau. Malgré tout, c’est elle qui les a choisis et comme le dit le proverbe : « Comme on fait son lit, on se couche ».
    Si le budget est annulé, ce qui semble très probable, nous devrions avoir une mise sous tutelle, ce qui serait mieux que de laisser l’équipe actuelle s’affairer.

  44. Que ce soit chez Micron 1er ou chez Bechter, ces comportements (protéger des voyous) sont inacceptables et constituent un dévoiement de l’essence même de la démocratie. Et avec le monde qu’est en train de nous construire Macron et sa bande de crétins acéphales de la start-up nation (je parle des députés LREM) qui dressent les français les uns contre les autres, nous entrons dans des heures sombres.

  45. Allez donc savoir Keïta !
    La cour de ces puissants a des raisons que la raison ignore.

  46. Trop cool Keita ! J’imagine bien Gassama en mignon de Bechter.

  47. Ce sont peut-être des mignons. Dans ce cas, le coeur a ses raisons que la raison ignore.

  48. Gassama peut dormir tranquille. Alexandre Benalla, chargé de la sécurité du Président de la République, est couvert par ce dernier depuis 2 mois et demi, malgré des faits accablants.
    Bébèche, macroniste convaincu soutenu par LREM aux dernières élections, s’est inspiré de son idole, Jupiter, pour, à son tour, protéger son garde du corps, le payer, lui conserver ses avantages, malgré des faits accablants.
    Le pouvoir rend fou ! Surtout quand ceux qui l’exercent sont, soit simples d’esprit, soit imbus de leur personne.
    Cela se finit mal en général.

  49. Pendant ce temps Bechter était à Moscou pour voir France-Croatie.

  50. Je suis d’accord Jean-Louis. Quand on voit que le contrat de Gassama est passé comme une lettre à la poste au contrôle de légalité malgré l’absence des diplômes obligatoires pour occuper le poste et le lourd passé judiciaire de l’individu, comme le contrat du directeur des services techniques qui n’a aucune des qualifications requises pour occuper ce poste et que ledit directeur est signalé auprès des services de renseignement (SRT, DCRI) pour prosélytisme.
    De même, nous allons vérifier si, alors que la directrice de l’urbanisme vient de prendre sa retraite, le contrôle de légalité laisse passer le contrat de consultant que la commune met en place avec elle (complément de retraite ?).
    Sans oublier les emplois fictifs, etc …

  51. C’est le contrôle de légalité Les Rougeaux.
    Apparemment, celui de l’Essonne ne sert pas à grand chose pour ne pas dire à rien.
    Ce pays pourrait très bien marcher si:
    – on multipliait par 3 le budget de la Justice pour pouvoir engager les greffiers et les juges qui manquent terriblement au bon fonctionnement du 3ème pouvoir et engager la numérisation complète des dossiers et des procédures,
    – on multipliait par 4 le personnel des DRPJ et particulièrement des DAEF en priorité,
    – on multipliait par 3 le budget des contrôles de légalité de chaque préfecture,
    – on donnait un vrai pouvoir de sanction aux CRC ainsi qu’un pouvoir de consril aux collectivités.
    Cela représenterait moins de 2% du budget de l’Etat pour un Etat qui fonctionnerait.
    Mais les politiques veulent-ils que l’Etat fonctionne et remplisse le rôle pour lequel il a été créé ?

  52. Votre dessin est évocateur et les quelques chiffres publiés dans
    Le bulletin d’information Le Saintryen ne peuvent laisser indifférent à qui sait les interpréter à leur juste valeur.

  53. Vous avez raison sur ce dysfonctionnement , mais là encore le préfet fera la sourde oreille. C’est tellement plus facile de laisser faire. On se demande à quoi sert le contrôle de l’égalité de la préfecture.

  54. Robert Souchet | 18 juillet 2018 à 17 h 53 min |

    Désespérant. Nos élus sont, le plus souvent, au mieux incompétents au pis corrompus. Je plaide pour une administration contrôlée par les citoyens mais effectivement que fait le cabinet du préfet qui m’a répondu une fois sur dénonciation de situation dangereuse à Saintry * « qu’il n’y avait pas eu d’accident causé par le stationnement gênant ». Mieux, la gendarmerie n’a jamais répondu !
    * Photos et rappel des articles du Code de la Route à l’appui.

  55. Si le préfet avait fait son travail, il n’y a pas que le budget de Saintry qui aurait dû être annulé. Celui de Corbeil-Essonnes aussi ! Mais la petite qui est partie en Corse avait mieux à faire. Elle surveillait le département pour celui qui l’avait nommée à ce poste. Pourtant, là, on est dans la faute lourde.

  56. Si le Préfet avait fait son travail, c’est lui qui aurait retoqué les budgets de Saintry. On est dans le domaine de la faute de l’Etat.

  57. Il serait temps de diligenter un audit des comptes et … du reste.
    Le préfet attend quoi ?

  58. Ventalon délégué à la comptabilité c’est quoi cette connerie. Il n’y a pas de personnel comptable à la mairie ?
    C’est vraiment pour pouvoir donner une indemnité !
    Moi je lui aurais donné la charge de l’incompétence où il est number one.

  59. Robert Souchet | 18 juillet 2018 à 10 h 40 min |

    Mille et une raisons de souhaiter que les communes et autres assemblées locales soient gérées par des professionnels nommés par l’administration mais soumis à l’approbation des électeurs. Ce qui n’est malheureusement pas près d’arriver.

Les commentaires sont fermés.