Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Saintryinfo sans jamais oser le demander

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite.

Le site saintryinfo.fr est devenu au fil du temps un Incontournable. Avec  une moyenne de plus de 1800 visiteurs uniques/jour, dont quelques 500 sur Saintry, ce qui représente plus de  3.000 lecteurs quotidiens, Saintryinfo fait désormais partie du paysage familier de Saintry et de ses alentours. Ce succès incontestable a ouvert la voie à une communication grandissante avec nos lecteurs et contributeurs, qui nous posent régulièrement des questions au travers de notre boîte de contact (contact@saintryinfo.fr). Nous avons donc demandé à M. Eloy GONZALEZ qui est par ailleurs le Directeur de la publication de ce site, de répondre sans filtre aux questions que nous posent nos lecteurs :

Nos lecteurs : Dans quelles conditions avez-vous connu Mme CARTAU-OURY et la liste « Saintry Pour Vous » ?

Eloy Gonzalez : Lorsque j’ai pris ma retraite, j’ai souhaité m’investir dans une action pour la commune. Un soir de décembre 2013, j’ai évoqué cela avec M. Sylvain DANTU, qui est mon neveu par alliance et qui m’a présenté le soir même M. Machiré GASSAMA, qui s’occupait du recrutement pour la liste « Saintry Pour Vous ». Début janvier 2014, Machiré GASSAMA me présentait Martine CARTAU-OURY et j’intégrais la liste « Saintry Pour Vous ».

NL : Vous connaissiez M. Machiré GASSAMA ?

EG : Je ne le connaissais que très peu pour l’avoir croisé lors d’une assemblée générale de notre copropriété, car figurez-vous, il habite dans la même résidence que moi à une rue de la mienne.

NL : Vous avez donc intégré la liste « Saintry Pour Vous » en janvier 2014 ?

EG : Oui, mi-janvier 2014. C’est là que j’ai connu M. Thierry NOËL en charge de la communication et M. Emmanuel BROZ (le Directeur de campagne tant décrié aujourd’hui), sans ces deux personnes la liste « Saintry Pour Vous » n’aurait pas été élue.

NL : Votre liste est arrivée deuxième au premier tour des élections municipales. Que s’est-il passé entre ces deux tours ?

EG : Dès le 23 mars, après la publication des résultats, les négociations ont été entamées  avec Johnny DA COSTA pour une fusion entre les listes « Saintry Pour Vous » et « Alliance ». Elles aboutirent à l’intégration de neuf personnes de la liste « Alliance » et à un accord pour une place de premier adjoint pour Johnny DA COSTA et une place d’adjoint pour Raymond BERTELOOT. Cela permit à Machiré GASSAMA, qui s’en est chargé tout seul, de choisir dans la liste « Saintry Pour Vous » les neuf personnes qu’il voulait voir partir. Ceux qui s’étaient opposés à lui et à ses méthodes pendant la campagne furent les premiers sur la liste de départ, je pense à Didier CARRERAS, Julie CASANOVA, Jérôme BARNAUD,…

NL : Le 30 mars 2014 votre liste sort gagnante de ces élections. Que se passe-t-il après ?

EG : Là encore, je me dois de préciser que dès le 30 au soir, après l’annonce des résultats, M. Machiré GASSAMA dégage, car il n’y a pas d’autres mots, les deux artisans de cette victoire, Messieurs NOËL et BROZ. Nous sommes quelques-uns à être stupéfiés par cette décision et la violence de la  méthode utilisée. De toute évidence cette solution finale avait été planifiée dès l’époque où Machiré GASSAMA avait sollicité Emmanuel BROZ pour diriger la campagne.

Lors du Conseil municipal d’installation qui a lieu le 5 avril 2014, je suis élu 4ème adjoint avec les délégations aux travaux, à l’environnement, au cadre de vie et au développement durable. Je dois dire qu’à cet instant précis je suis satisfait, pensant pouvoir accomplir ma tâche en toute liberté.

NL : La satisfaction a été de courte durée ?

EG : C’est le moins que l’on puisse dire, car peu de temps après l’installation du 5 avril, j’ai vu les huissiers arriver en mairie pour réclamer à Martine CARTAU-OURY le paiement de factures de la campagne électorale. Je n’en croyais pas mes yeux, mais par la suite, d’autres indices de nature similaires m’alertèrent sur ce financement de la campagne électorale. Je lui ai donc posé des questions à ce sujet, et sa seule réponse fut de de me retirer toutes mes délégations par un arrêté du 19 août 2014, puis de vouloir dans la foulée me retirer ma qualité d’adjoint. Cette dernière manœuvre échoua lors du Conseil municipal du 7 octobre 2014, Martine ayant perdu sa majorité à mon profit.

NL : Le 7 octobre 2014 vous êtes un adjoint sans aucune délégation, et le 26 décembre 2014 vous perdez votre fonction d’adjoint. Que s’est-il passé entre ces deux dates ?

EG :  Je n’avais pas compris les véritables motivations des 7 élus de la majorité qui m’ont soutenu.  Ces sept-là, excepté Nathalie DENECE, venaient tous de la liste de Johnny DA COSTA (Pascal VENTALON, Philippe HEFLING, Christelle PELOUIN, Sylvie VIGNAS, Malvina PIN, Danielle LAURENT) et n’étaient plus d’accord avec Martine CARTAU-OURY, et cela dès le 5 avril ! C’est mon positionnement à l’égard de Martine CARTAU-OURY qui leur a servi de catalyseur et les a fait me rejoindre.

En fait, ils étaient avides de pouvoir et se rendant compte que le combat serait long, trop long à leurs yeux, ils ont préféré céder au chant des sirènes : Postes, indemnités, responsabilités immédiates ! C’était mieux qu’avec moi !

Le 26 décembre 2014, après leur retour triomphant, ils voteront la suppression de ma fonction d’adjoint, puis deux mois plus tard, ils retireront la fonction d’adjoint de Johnny DA COSTA, coupable d’avoir voulu défendre l’orthodoxie budgétaire. Et maintenant pariant sur la mort prochaine des GASSOURY, ils jouent la carte LREM (avec M. Tartiflette).

NL : Quel a été votre ressenti après avoir été élevé au rang de conseiller municipal d’opposition ?

EG :  Loin d’être abattu et scandalisé par les méthodes des GASSOURY, j’ai tout d’abord été surpris  par le peu de moralité de mes sept girouettes qui ont accepté que Martine CARTAU-OURY me poursuive seul, les amnistiant (pour le prix de leur trahison), pour un tract qui était le bulletin d’information « SAINTRY INFO N°1 », que nous venions ensemble d’écrire, d’imprimer et de distribuer. J’avoue que la digestion de cette nouvelle trahison fut un peu difficile pour moi…

NL : C’est à ce moment-là que vous créez Saintryinfo ?

EG :  Non à ce moment-là ma seule préoccupation a été de préparer ma défense et de rechercher un avocat. Je n’ai jamais eu maille à partir avec la justice. Je suis donc dans un monde totalement nouveau pour moi. Dans mon malheur, j’ai eu la chance de rencontrer une avocate de grande qualité qui désormais s’occupe de toutes ces malheureuses affaires.

NL : Le site Saintryinfo va tout de même voir le jour en 2015 : Pour quelles raisons ?

EG :  Quand on passe dans l’opposition comme ce fut mon cas, vous n’avez pas la possibilité de vous faire entendre des Saintryennes et des Saintryens. Seule la parole de Mme la maire est entendue puisqu’elle dispose de tous les moyens de communication institutionnels. Rappelez-vous de la lettre aux Saintryens lors du dernier débat d’orientation budgétaire ! De plus, je savais que l’accès à la rubrique « Expression libre » du bulletin municipal me serait illégalement refusé. Je savais également que Mme la maire utiliserait tous les supports de communication possibles pour me discréditer. J’ai donc tout naturellement pensé à utiliser internet pour produire un « journal numérique ».

J’ai ainsi imaginé saintryinfo.fr sur un modèle ironique et satirique sans aucune visée, en particulier politique. Informer en vous amusant ou amuser en vous informant, telle était ma seule ambition !

NL : Quel bilan tirez-vous de votre action avec le site Saintryinfo ?

EG :  Cela fait maintenant 4 ans ½ que j’informe les Saintryennes et les Saintryens et les alerte sur les divers soupçons concernant les marchés publics, les graves dysfonctionnements de la collectivité, le management irrespectueux et dégradant du personnel, les dérives budgétaires (comme le gaspillage des deniers publics en frais de justice),  ainsi que sur la non-réalisation du programme électoral de la liste « Saintry Pour Vous » et l’ajout de quelques folies financières comme l’acquisition de la fouille LOURY ou la préemption heureusement avortée du restaurant Les Tilleuls, etc…

NL : Comment croyez-vous que votre action est perçue par les Saintryens ?

EG :  Je crois pouvoir dire que globalement les retours sont très positifs. J’entends bien toutefois certains reproches qui me sont faits sur ma soi-disant attitude négative, me contentant de critiquer sans proposer.  Mais enfin, je suis opposant et je considère que mon rôle est de dénoncer ce qui ne va pas et non de me substituer  à la majorité municipale pour faire son travail. D’ailleurs, je ferais des propositions qu’elles ne seraient pas entendues.

NL : Selon vous, comment croyez-vous que votre action est perçue par la majorité municipale et plus précisément  par les GASSOURY et les DENALON ?

EG :  Il ne vous aura pas échappé que mes actions n’ont suscité que des attaques et non des remerciements de leur part pour les avoir incités à s’améliorer.

Ainsi, j’ai fait l’objet de 16 plaintes pour diffamation, celles-ci ne portant que sur les aspects satiriques de Saintryinfo et sur certaines expressions sorties de leur contexte, mais en aucun cas sur le fond des dossiers que je vous expose.

Par contre, ayant toujours agi à visage découvert et sous ma signature, je ne peux que déplorer les méthodes des GASSOURY, des DENALON et de l’ensemble des élus de la liste « Saintry Pour Vous », qui ne se gênent pas, sous le couvert d’une association bidon, les « Démocrates de Saintry-sur-Seine », pour sortir un tract anonyme diffamatoire, injurieux et particulièrement dégueulasse, dont la liste « Saintry Pour Vous » sous la signature de Mme CARTAU-OURY maire, mais aussi « cheffe » de la majorité, a fait par deux fois la promotion dans l’«Expression Libre» du Saintryen, journal officiel de la mairie.

NL : Il semblerait que vous n’ayez réagi que très modérément à ce tract. Pourquoi ?

EG :  Détrompez-vous, puisque dès la parution de ce tract fort peu anonyme, j’ai publié un article dans Saintryinfo sous le titre « Vade retro satanas ! » démontrant, preuves à l’appui, que les auteurs étaient parfaitement identifiés. Vous observerez qu’aucune plainte pour diffamation à ce sujet n’a été déposée contre le site saintryinfo.fr.  Une plainte a aussi été déposée auprès du Procureur de la République pour laquelle une enquête préliminaire a été ouverte.

Je me dois d’ailleurs de remercier Luc PENHOËT qui partage ma vision du rôle de l’élu municipal, et qui me soutient depuis la première heure dans ce combat, ce qui lui a valu d’être tout comme moi  visé par ce tract.

NL : Et demain ?

EG :  Puisqu’il faut être positif, je vous dirais plusieurs choses, qui je l’espère vous montreront comment je pourrai envisager l’avenir :

  • Un certain nombre de personnes me suggère de me présenter en mars prochain. Vous comprendrez bien que dans une telle éventualité, je ne vais pas exposer mes idées et mes propositions avant l’heure, n’ayant pas encore pris de décision.
  • Ensuite, après tout ce que je vous ai dévoilé, vous comprendrez que je considère les articles de saintryinfo comme relevant d’une mission de salubrité publique.
  • Enfin, comme le disait un certain Michel AUDIARD :  «J’parle pas aux cons, ça les instruit». Vous aurez bien compris, chers lecteurs, que je ne m’adresse pas à vous !

73 Commentaires sur "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Saintryinfo sans jamais oser le demander"

  1. Il faut sauver le soldat GASSAMA…harcelé par la justice, par Pierre Paul Jacques, le gentil garçon est au bord du burn out….Oh les vilains agents qui inventent des maladies pour ne pas venir travailler….oh les vilains agents qui partent sans lui dire au revoir…. oh le vilain DGS de Corbeil qui c’est auto mutilé pour toucher des indemnités afin de financer ses obsèques….arrêtez les rumeurs d’achats de votes, les marchés Bio, on sait tous que GASSAMA fait des courses chez Lidl… Trouver le soldat GASSAMA et dites lui que la justice sera toujours là pour le soutenir…sa va lui redonner le moral

    • Incroyable notre Gassama avec son costume trois pièces trop petit pour lui qui date des années 80, il reproduit le même comportement, quand il était Directeur à la mairie de Corbeil. Pouvez vous me répondre à mes questions. Comment est t’il possible sans formation d’être à la direction du service technique de la mairie Saintry? Comment est t’i possible sans formation de former des éducateurs? Comment est t’il possible de faire en même temps responsable du service techenique, formateur et élu a Saintry. Plus le gestion de son patrimoine.

  2. Par Sébastien Morelli
    Le 27 septembre 2019 à 16h55

    Costume bleu, crâne luisant, grand et athlétique, Machiré Gassama, 42 ans, se tient bien droit à la barre du tribunal correctionnel d’Évry-Courcouronnes. L’ex directeur du service jeunesse et sports de la ville de Corbeil-Essonnes comparaissait jeudi soir pour des violences sur le directeur général des services de la ville. Des faits qu’il nie. La victime, Daniel Arnault, est décédée quelques mois plus tard à l’âge de 63 ans des suites d’un cancer.

    Le 2 mai 2018, une trentaine d’agents du service dirigé par le prévenu se rendent dans le bureau du DGS. Ils protestent contre les coupes budgétaires que subit leur service. À la fin de la réunion, Daniel Arnault avait expliqué avoir reçu une claque de Machiré Gassama, ce qui avait fait tomber ses lunettes. En se baissant pour les ramasser, il avait reçu un violent coup de pied dans le nez. Saignant abondement et sous anticoagulant, il avait été pris en charge par les pompiers et avait eu 10 jours d’incapacité totale de travail.
    « Ce sont des vengeances personnelles », le prévenu

    « Je n’y suis pour rien, je ne suis pas violent », jure le prévenu, même s’il reconnaît que ce jour-là, il était « très en colère ». Selon lui, il n’y a pas eu de gifle. En se baissant, le DGS a accidentellement heurté le talon de la chaussure de son frère, Adama Gassama, agent de sécurité à la mairie. Ce qu’a confirmé ce dernier.

    Mais des témoins confirment la version du DGS. « Ce sont des vengeances personnelles », martèle Machiré Gassama. « Si tous les témoins qui sont contre vous ne sont pas crédibles, je peux dire que ceux qui sont pour vous ne le sont pas non plus », lui fait remarquer la substitut du procureur, qui a requis 3 mois de prison avec sursis et 500 € d’amende à son encontre. L’affaire a été mise en délibéré au 24 octobre prochain.

    • Tout ça c’est de la faute de Monsieur GONZALEZ « qui ne fait rien que de le harceler ». Il a eu un burnout dans le bureau de ce pauvre Arnaud. Ce dernier a été destabilisé et s’est effondré littéralement sur un talon GASSAMA (lequel ?)qui passait par là. Donc c’est un concours de circonstance! Le méchant c’est GONZALEZ, c’est lui qui devrait être condamné au bagne.
      Pauvre France

  3. Commissaire juve | 27 septembre 2019 à 19 h 06 min |

    Pour ne pas être embêté par la justice il faut faire de la politique et avoir un cercle d’amis dans la police la justice la fratrie ma…….Et les voyous dans quel monde sommes nous la famille gassama font la main basse sur la ville de corbeil la ville de saintry et sur le tribunal d’evry réveillez vous honte à tous les personnes qui aidesont ces enc…..

    • Gassama est un menteur, un voleur et pour finir une balance.
      je rapporte les paroles de Gassama devant les juges.
      Pour lui il est harcelé par Mr Gonzalez, la gendarmerie, le procureur et les témoins. il est sans protection, il risque sa vie tous les jours.
      La mairie de Corbeil ne veut plus de Gassama, il ne comprend pas.
      Pendant un moment il était partie a balancer des noms de chefs de quartiers. Pour les témoignages contre lui, ils peuvent aller pointé au pôle emploi. (revenu) Attention Gassama forme des jeunes éducateurs de nivrau Bac, il est élu à la mairie de Saintry son revenu 3500 euros. Je parle revenu déclaré (je blague)
      Il est certain qu’il a fait un pied de nez a tout le monde.
      A la fin il a été voir ses amis journaliste du Parisien avec le sourire. il y a une justice à deux vitesses. La honte de la France Gassama il représente une ville, forme des jeunes….. Un mec qui a un dossier de 50 kg chez le juge.

      • Harcelé à ce point, il devrait porter plainte contre M. GONZALEZ, contre la Gendarmerie, contre la Procureure !!!!
        Ah ! il ne faut pas qu’il oublie de demander sa protection fonctionnelle auprès de ses petits copains de la majorité saintryenne !!!

    • Commissaire vous oubliez le Lion’s club et le Rotary Club en plus de la GLNF.

  4. Le pauvre Daniel Arnault doit se retourner dans sa tombe de voir le désistement des siens dans un procès qu’il a tant voulu.

  5. Nous y voilà !
    Des parties civiles qui se désistent (pourquoi ? comment ?), un procureur qui demande une peine dérisoire (3 mois AVEC sursis et 500 € d’amende – qui va les payer ?). En province on ne juge pas comme à Paris, on se connait trop !
    Que n’avais-je pas prédis ce scenario ce qui m’avait valu une volée de bois vert de certains !
    Le tribunal va juger en droit (doux euphémisme) sur le volet « reprise de volée » et ne prendra pas en compte les AUTRES aspects. Comme je l’avais prévu (connaissant bien le milieu judiciaire pour y avoir exercé à Paris) sa peine va être minime et va lui permettre de se poser en victime et de se faire réélire (l’électeur de base est comme la girouette, il change de sens en fonction du vent). Il a déjà commencé sa campagne au Tribunal en se disant harcelé par Monsieur GONZALEZ. Qu’est-ce que ça avait à voir avec l’affaire appelée le 26 septembre 2019 ?
    Il est vrai que dans notre pays les lanceurs d’alerte sont très mal vus !
    Le 28 octobre 2019 à 13h30 il va pouvoir pavoiser : une peine de principe si tant est qu’il y aura peine et une sortie sous les applaudissements.
    Tous ceux qui prédisaient une peine de prison allant jusqu’à deux ans, avec mandat d’arrêt à l’audience, doivent se réveiller. Ce n’est pas parce que l’on souhaite « la mort du petit cheval » que celui-ci va mourir surtout si le vétérinaire en connait le propriétaire.
    Quant à tous ceux qui savent, ceux qui on « vu l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours et qui n’a pas eu peur », ceux-là doivent prendre leur courage à deux mains (en ont-ils seulement ?) et dénoncer au grand jour les coupables de ce qui arrive à Corbeil et à Saintry et leurs méthodes, faute de quoi ils devront se taire à jamais.
    Heureusement pour l’affaire des achats de vote les choses ne seront pas pareilles. Là c’est le PNF qui sera partie civile et c’est une autre crèmerie.
    Il nous reste encore à nous « indigner » et à faire en sorte que les élections nous permettent de virer toute cette équipe, tous ces profiteurs, tous ces « mous du genou ». Soyons prêts à leur faire rendre gorge par nos votes.

    • Maximilien vous avez raison et nous sommes quelques-uns à avoir vu cette parodie d’audience qui devrait interpeler les citoyens normaux.
      Maintenant notre hobereau communal va pouvoir continuer à inspirer la peur en terrorisant celles et ceux qui voudraient s’opposer à lui, voter contre ses décisions débiles mais rentables.
      Tous les élus qui par leur lâcheté, lors des votes au conseil, lui laisse le champ libre devraient démissionner à la minute même et laisser la place à des plus couillus pour le contrecarrer.
      Ce type va monter sa propre liste, écarter MCO qui ne dit plus rien, se faire adouber par LREM (eh Tartiflette tu ne vois rien venir ?) et faire pression sur qui voudrait faire entendre une voix différente lors de la campagne.
      Alors hormis Eloy GONZALEZ il n’y a personne pour se rebeller ?
      Bonne route les saintryens !

  6. Dernier dossier a juger Audience de Gassama Machiré Aujoud’hui 26 Septembre 2019 à 17h30. Tribunal d’evry

    • Merci Serge Barreau pour cette info !!!!

    • Il est tendu le Gassama !

      • Pas tendu du tout tendu. il a berné tout le monde. Il est devenu une victime etc… Tout va bien a Saintry grace a lui etc… Il gagne 3500 euros / mois sans le salaire de la mairie Corbeil, 5 enfants, il a 2 enfants qui sont des sportifs de haut niveau. Il a sauvé le service jeunesse de la mairie de Corbeil. A la limite son frère a frappé le DGS. Je pense qu’il est venu avec sa petite bande.
        Vous n’avez pas fini avec lui…

  7. À tous ceux qui vont au tribunal correctionnel d’Évry, je dis à demain !

  8. J’avais prévenu que le sans couilles allait avoir des ennuis. C’est fait. Des jeunes de Montconseil le cherche pour lui casser la gueule et plus si affinité car il a filé du boulot à des larrons des Tarterêts et rien pour eux. J’ai toujours dit qu’il finirait avec deux balles dans la ruelle à côté de la mairie ! Il faut dire qu’il edt responsable de 95% du bordel de Corbeil et là, il a rallumé la guerre entre quartiers.

  9. Cet ordre du jour du Conseil municipal sent la fin de mandat à plein nez !
    Le vide sidéral !!!

    • Je n’ai pas très bien compris l’ordre du jour n°6.
      Il faut encore refaire l’accessibilité PMR et la sécurisation de l’école maternelle Koch, alors que l’on vient de dépenser 1.500.000 euros ?
      C’est un truc de dingue !!
      On se fout de la gueule du monde !!!

  10. Mais enfin, vous prenez le tribunal correctionnel pour une assemblée de pantins complaisants ? Les questions posées sont très simples :
    – Machiré GASSAMA a-t-il massacré Daniel Arnaud, DGS de Corbeil ? OUI – les témoins de moralité ne changeront rien à l’affaire ! Un trop grand nombre de ceux-ci nuirait même à sa défense comme pour son ami Younès qui a pris 15 ans pour tentative d’homicide. Tout Corbeil avait défilé aux Assises, dont l’ami Machiré …
    N’oubliez pas que l’ITT de M. Arnaud était de 10 jours (donc > 8 jours) ce qui qualifie les violences volontaires de M. GASSAMA de délit ! N’oubliez pas non plus ce qui s’est passé avec les policiers de la PJ la semaine dernière, lors de l’arrestation de son frère Adama … ça s’est tabassé !
    N’oubliez pas enfin le lourd, très lourd passé de M. GASSAMA ! C’est tout sauf un enfant de choeur …
    – Le coup de pied de M. GASSAMA, d’une rare violence puisqu’il a entraîné 10 jours d’ITT, a-t-il eu un impact sur la maladie de M. Arnaud et son décès ? Seule l’expertise médicale demandée par les parties civiles et ordonnée par le tribunal pourra le dire. Je ne connais pas ses conclusions. Si oui, ce sera un facteur aggravant transformant le délit de coups et blessures volontaires ayant entraîné une ITT > 8 jours, en coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner … ce qui n’est plus le même tarif ! Peut-être 4 ans ferme …
    Si non, c’est uniquement le délit de violences volontaires ayant entraîné une ITT > 8 jours qui sera jugé et qui, compte tenu du contexte et des antécédents du voyou, mérite 2 ans ferme avec un mandat de dépôt à l’audience + une inéligibilité de 5 ans.
    Résultat après demain !

  11. J’ai hâte d’être à jeudi !

    • Soyons prudent car rien n’est fait. Si l’avocat de Gassama Machiré démontre que le décès du DGS n’a rien à voir avec le fameux coup de pied, il risque d’être jugé uniquement sur la violence de son geste, et il se dit dans les milieux bien informés qu’il va y avoir des témoins de « moralité ».

      • On sait très bien ce que valent les témoins de moralité de Machiré Gassama.

        • Si les témoins de moralité sont Sékou, en prison, Adama, témoin assisté, Bébèche, il capo di tutti capi, ou le sans couilles, le tribunal va se pisser de rire dessus !

          • Non les témoins de moralité se trouvent pour l’essentiel dans le personnel travaillant dans le service jeunesse.
            Mais,… il y a également des témoins de moralité venant de … Saintry !

      • Je pense comme vous.
        Le tribunal ne tiendra pas compte du CV du savateur-fou et se contentera de décréter que le coup de pied n’est pas responsable du décès du DGS, donc juste un rappel à la modération.
        Les témoins de « moralité » d’où qu’ils viennent seront pris en compte pour dédouaner le 1er adjoint, contre toute crédibilité.

  12. Quand on pense que la belle-mère et la belle-soeur de Gassama sont au conseil, que sa femme est directrice de la communication (emploi fictif)-belle prise illégale d’intérêt – et que son amie est directrice tout-puissante de l’administration, on comprend que Saintry est tombé dans les mailles du filet qu’il a tissé. Plus tous les copains qu’il a engagés … Il va falloir nettoyer les écuries d’Augias !

    • Celle ou celui qui va succéder en mairie a du pain sur la planche.
      Mais ils sont tellement sûr d’être réélu !!

      • Ils seront élus !!!
        Comme à Corbeil !!!! quelques bulletins supplémentaires dans les urnes quand les gens auront le dos tournés !!! Et la partie est gagnée !!!!
        Gassama et sa m…….e Sonia c’est la gangrène !!!!

        (Texte modéré le 23/09/2019)

  13. Monpetitdoigtmadit | 21 septembre 2019 à 18 h 18 min |

    Tout à fait Les sans grade ! Je confirme que la mairie est devenue un immense bordel avec comme mère maquerelle la Sonia et comme proxénète le Grand Marabout ! Ainsi, le DST, M.Marques, à peine engagé (pourtant par Gassama), s’est fait virer car il ne plaisait pas à Sonia. Son adjoint, M. Durieu vient de quitter la commune après s’être pris le bec avec … devinez … la Sonia ! Cette fille sans qualification, sans diplôme et sans compétence. Elle n’a été mise à son poste que parce qu’elle est une intime de Gassama tout-puissant qui a marabouté tout le conseil et visiblement, des deux, c’est elle qui porte la culotte et décide de tout (et non le contraire). Ah, quand le centre de décision ne se trouve plus dans le cerveau …

  14. J’ai vu passer quelques Maires tout au long de ces dernières années….chacun avait des qualités, des défauts, des orientations mais tous avaient un point en commun : le respect des institutions et du personnel Mairie….Mais avec CARTAU OURY nous supportons depuis trop longtemps une médiocrité qui va jusqu’à vous mettre mal à l’aise…un mandat dans le flou le plus total, des communications dont les passages en public sont d’une pauvreté affligeante…sa seule réussite : une magie sans baguette magique, celle qui a fait disparaître sans trucage de nombreux agents de la Mairie, un spectacle digne des plus grands…Vraiment trop peu GASSOURY pour espérer obtenir un nouveau crédit en 2020

  15. Plus de service public à Saintry

    • C’est-à-dire ?

    • Plus de 6 départs depuis le début de l’année et sans oublier les agents arrêtés pour maltraitance…Honte à cette municipalité qui dans une incapacité totale à gérer efficacement les intérêts de la commune pousse le vice de l’incompétence à détruire la continuité des approches administratives, liens essentiels entre le service public et les administrés…que font les Saintryennes et les Saintyyens ?

      • Surtout, que fait le Préfet dont c’est la responsabilité ? C’est un gros branleur qu’il faudrait virer d’urgence ou alors, c’est le complice des GASSOURY !

        • Il ne faut pas toujours se cacher derrière une quelconque decision d’une pseudo autorité ! Le destin de Saintry appartient aux Saintryennes et aux Saintryens…mars 2020 vous permettra de mettre fin à la dictature des GASSOURY AND CO, mettre fin à la maltraitance que subit certains agents qui combattent l’injustice et les magouilles de cette municipalité, mettre fin à ces departs d’agents, mémoires administratives de la commune et que l’on pousse vers la porte de sortie….Cette situation arrange bien les projets des GASSOURY et oui mettre en place des connaissances afin d’obtenir des votes supplémentaires en remerciements et de s’entourer de personnes soumises au bon vouloir de cette bande d’incapable…

          • Je confirme ! C’edt bien la technique Gassama pour pouvoir embaucher ses hommes de main payés par vos impôts. Il va y avoir plus d’une vingtaine de parasites à virer pour le successeur de Cartau, à commencer par la petite Sonia, mais pas que …

  16. M. Gonzalez, votre article était une très bonne idée. Ça permet de vous connaître mieux et de nous rappeler l’enchaînement des événements. On voit bien aujourd’hui que Gassama est devenu maire de la commune et que plus rien ne marche ! Aucune procédure pour les marchés publics n’est respecté. Ils sont passés sans que le conseil en soit informé, tout ça couvert par Martine, qui est légalement la seule responsable, et par Denece et Ventalon (les deux patrons des DENALON), les grands argentiers de la commune. Le personnel est maltraité et harcelé par la harpie qui est l’amie (plus ou moins intime) de celui qui est le vrai maire et dont elle exécute tous les ordres, même les plus débiles (et il y en a un paquet). Gassama croit que Saintry est un « little Odessa » et se comporte en despote (malheureusement pas éclairé). Il engage ses hommes de main et met notre petite commune en coupe réglée. Et la Procureure et le Préfet laissent faire. Encore que pour ce dernier ça se comprend, il est corse !
    Ça ne peut plus durer. J’espère vraiment que le 26 septembre, il va être mis hors d’état de nuire !

  17. Vous me faites rire ! Les Saintryens, dans leur très grande majorité, n’attendent que la condamnation de Gassama. Et ils ne sont pas beaucoup à vouloir revoter pour lui, pour Martine ou pour les DENALON ! Passer par la case prison, sans toucher les 20 000, ne va certainement pas arranger ses affaires !

  18. Je vous suis Nezrouge, mais si M. le maire de Saintry prend deux avec mandat de dépôt à l’audience, il se retrouvera bien dans la situation de Patrick, mais sa femme n’est pas 1ère adjointe comme Isabelle, et je vois mal le gars laisser MCO diriger la commune en son absence alors qu’il lui a interdit de se représenter. Vous me direz, il lui reste Sonia …

  19. Même si notre héros communal est condamné, il fera appel, et comme pour Balkany il pourra constituer sa liste et se présenter aux élections, car en France même si on est déclaré inéligible on peut quand même … tagada tsoin-tsoin.

  20. Si les réquisitions du Procureur dans le procès Mélenchon sont appliquées, j’en connais un qui doit commencer à flipper. Si vous voyez ce que je veux dire.

  21. Il a quand même été mis sous statut de témoin assisté comme la compagne de Ferrand.

    • Vous avez raison Paul, cela signifie qu’il est impliqué dans cette affaire.

    • En fait témoin assisté c’est être en salle d’attente.

      • On voit que vous connaissez bien la procédure pénale !

        • Monpetitdoigtmadit | 20 septembre 2019 à 18 h 32 min |

          Quel bordel en mairie ! Tout est arrêté, les agents sont, soit en arrêt maladie, soit sur le départ, le nouveau maire, qui ne se cache même plus, a interdit à la bande des DENALON de venir en mairie, persuadé d’être relaxé à son procès du 26 septembre. Il prépare déjà sa liste, Les Démocrates de Saintry, tellement sûr d’être réélu !
          Enfin, c’est le moment de déposer des permis de construire car la mairie ne les instruit plus, ni ne les signe. Au bout du délai légal, ils sont réputés accordés ey la commune perd les droits d’enregistrement, ce qui fait un paquet de fric … mais bon, ça n’est jamais que votre argent ! Oyé, oyé !

  22. Quand le mensonge est une seconde nature, on se permet de dire tout et n’importe quoi, suivez mon regard. Cette fratrie a fait main basse sur la ville de Corbeil, avec un maire qui ferme obstinément les yeux, et souhaite s’étendre aux communes avoisinantes avec la complicité de quelques affairistes et complices en tout genre.
    Encore six jours, à l’heure où j’écris ce commentaire, pour voir ce qui est réservé à Machiré GASSAMA. Après on saura si on doit se fier à notre justice !

    • Vous rêvez Monsieur Le vigilant !!!!
      Notre justice ne vaut plus rien !! il n’y a que les contribuables de condamnable !!
      Les voyous ne craignent rien !!
      Notre Machire a aujoud’hui plus de 25 chefs d’accusation sur son casier,toujours dehors et libre !!! La gendarmerie et la police regardent le train passer sans rien pouvoir faire !!
      Croisons les doigts

  23. Traoré, tu devrais pas te fier aux dires de ce baltringue. S’il a pu sortir, c’est qu’il a balancé ses complices. Tout le monde sait que c’est dangereux d’être en business avec lui car il grille ses complices pour sauver sa peau à chaque fois qu’il se fait pêcho par les condés.

  24. L’Adama est sorti de GAV avec, selon ses dires, le statut de témoin assisté (comme la femme de Ferrand – celle qui a profité de l’arnaque des Mutuelles du Mans). Enfin, si les flics s’intéressent au train de vie du gugusse, je ne sais pas comment il va faire pour expliquer tout le pognon qu’il brasse.
    Prochain épisode de la saga
    GASSAMA, jeudi 26 septembre à 13h30 au tribunal correctionnel d’Évry. Si tout se passe normalement, dans une semaine, à la même heure, nous devrions être débarrassé de l’énergumène qui aura rejoint son frère. L’autre !

  25. Quand les complices d’Adama ont vu qu’il avait été serré, ils sont passés à l’acte et ont fait le casse de Vaux-le-Vicomte … Sans lui !

  26. MDR ! J’ai lu les articles sur la saga Gassama et il n’y a bien que Bébèche qui est tombé des nues ignorant tout des activités crapuleuses, pour ne pas dire mafieuses, des deux frangins qui bossaient directement pour lui.
    Il capo di tutti capi ignorait ce que faisaient ses lieutenants. Ça va être dur à défendre devant les juges.
    Enfin, concernant ce gros voyou, il est capable de lâcher les deux frangins pour sauver sa peau, maintenant qu’ils ne lui servent plus à rien.
    C’est bien ce qu’il a fait avec son ami Olivier Lescarret,ancien DGS de l’agglo Seine-Essonne, qu’il vient de laisser tomber comme une merde. Ce dernier, sans travail car viré de l’agglo Grand Paris Sud, vient d’être expulsé de chez lui. Et bien Bébèche lui a dit d’aller se faire f…… .
    Quand on a des amis comme ça, on n’a pas besoin d’ennemis !

  27. Votre article sous forme d’interview est très instructif. Il fallait en effet mettre les points sur les i et les barres au T. Les derniers événements de la saga Gassama comme Paul nous le suggère, sont d’une part consternant et ne laissent présager rien de bon pour l’avenir de cette ville, car je suis comme tout le monde, et j’entends dire que Machiré Gassama pilote la commune et que quoi qu’il arrive sera un acteur dans les prochaines municipales. Mes ami(e)s en mairie me font état tous les jours de directives venant directement de ce personnage via la fameuse Sonia.
    Il faudra le moment venu faire le tri, et bien analyser ceux qui se présente aux élections et qui ont laissé faire sans dire mot.

  28. Je vous remercie d’avoir publié l’article du Point qui confirme ce que je vous disais hier sur votre article « La rentrée ». Le chef de la sécurité des bâtiments publics de Corbeil et de « la garde noire » qui protège son maire, s’est bien fait serrer par la PJ. Il semble que les policiers ont démonté la maison d’Adama Gassama, un des frères de notre détesté 1er adjoint. Sa femme, conseillère municipale de la liste « Saintry pour Vous » (tout se fait en famille chez les Gassama), prenant peur, appela Machiré en renfort.
    Imaginez ce grand couillon débarquant comme un dépendeux d’andouille en brandissant sa carte de 1er adjoint et en ordonnant aux flics de ne pas toucher son frère … qui n’ont eu cure des vociférations de l’énergumène ! Si vous avez pris connaissance de l’article du Point, vous aurez compris pourquoi !
    Ceci n’eut pas l’heur de plaire au Machiré, ce qui entraîna quelques échanges d’horions …à une semaine de son procès pour avoir massacré le DGS de Corbeil. Mais que voulez-vous, quand on n’a pas été fini à la naissance …
    Récapitulons, Sékou Gassama dort en prison (l’affaire des voitures maquillées « les 1 000 voitures » jugée récemment au tribunal correctionnel d’Évry), Adama Gassama en GAV pour association de malfaiteurs et trafics divers (il y est toujours et va peut-être finir en préventive) et Machiré Gassama qui va prendre deux ans ferme avec mandat de dépôt dans une semaine … Sacrée fratrie !

  29. Voilà des explications claires et intelligibles que les sceptiques de tout poil devraient lire et digérer.
    Une liste apolitique de gens honnêtes et compétents s’impose : pourquoi pas avec Monsieur GONZALEZ en tête de liste, sur un bon programme pour notre ville.

  30. Question brûlante : y aura-t-il l’an prochain une liste de personnes sérieuses et compétentes, considérant leurs concitoyens comme leurs mandants et non leurs sujets ? Vaste programme ! Utopique ?
    Depuis un demi-siècle que nous habitons Saintry, nous avons changé pour pire à chaque mandat.
    Désespérant. Vivement un système de bourgmestre à l’allemande ou à la batave, fonctionnaire compétent placé par l’administration, mais soumis préalablement à l’approbation ou non des électeurs. Et dire que, comme beaucoup, j’ai pesté contre la DDE !
    Ou comment, avec l’expérience, on devient jacobin après avoir été pour la décentralisation !
    Robert Souchet.
    P.-S. Quel est l’expert qui a évalué et condamné la passerelle Loury comme dangereuse ?

Les commentaires sont fermés.