Saintry ville propre

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite.

Mme le maire et son adjoint aux travaux de l’époque, le sieur Berteloot, ont fait acquérir par la commune une balayeuse afin de nettoyer les rues de notre village.

L’intention était louable, la réalisation foireuse !

En effet, ce véhicule flambant neuf d’occasion* (selon les dernières informations de nos lecteurs),  d’un coût de 50.000 euros, fut remisé au garage à peine avoir été livré, car aucun agent des services techniques n’était en mesure de le conduire faute d’un permis poids lourd.

Vous en conviendrez, la matière grise de notre suffisance Martine 1ère , de son bâtisseur, de la grande argentière, du préposé au boulier et du  grand spécialiste du coup de pied latéral qui avaient ensemble organisé l’opération, ne suffit pas à faire un cerveau complet.

Nous avions déjà constaté des dysfonctionnements sérieux dus à de mauvaises connexions synaptiques lors de la passation et de l’attribution du marché public de refonte du site internet de la commune. Ne parlons pas de sa mise en œuvre !

Pour mémoire, nous citerons également et de manière non exhaustive, la rénovation et l’aménagement de l’école maternelle Koch – l’acquisition de la fouille Oury – la réfection de la passerelle – la salle Ginkgo, etc…, tous chantiers ayant été supervisés par le maître d’œuvre de la commune !

Oui mais voilà, ça c’était avant, car la promotion de l’amie de notre 1er adjoint, d’abord au secrétariat de la direction des services techniques, puis à un poste de directrice aux multiples compétences et enfin de diva de la commune, a conduit à la mise à l’écart du maçon de service.

Ce dernier,  devenu franc, a pris sa revanche sur le couple infernal en devenant sélectionneur des futurs colistiers de sa suffisance Martine 1ère

Ce rôle de sélectionneur a été retiré à l’éminence grise, jugée trop effrayante pour faire adhérer de nouveaux habitants à la cause des « Démocrates de Saintry ».

D’ailleurs, il a été décid é dans le secret des dieux que le « Gassama » se ferait oublier en ne figurant pas sur la future liste pour mieux réapparaître au cabinet du maire après sa réélection.

Alors, pour plus de discrétion, il a enfilé un gilet jaune et fait ressortir la balayeuse afin de se consacrer corps et âme  à la propreté de Saintry.

Deux questions se posent à nous :

  • Qui conduit la balayeuse, puisque ce ne peut être des agents de la ville qui n’ont pas le permis poids lourd ?
  • Est-on sûr que ceux qui la conduise aujourd’hui en possède un ?

 

*Nous n’avons trouvé aucune décision de maire, ni aucune délibération dans les comptes rendus des Conseils municipaux annonçant l’achat de ce véhicule.

24 Commentaires sur "Saintry ville propre"

  1. Comment peut on avoir confiance en nos élites quand certains d’entre eux sont dans l’illégalité la plus totale ! Pourquoi la justice, qui a pourtant toutes les preuves à portée d’un regard qui devrait être professionnel, n’intervient et ne sanctionne pas ces élues qui ont pourtant prêté serment ! Comment peut on massacrer le service public et les agents qui le font fonctionner sans qu’il ait réaction de l’état ! Faudra-t-il qu’il ait un drame pour qu’enfin on fasse lumière de cette imposture GASSOURY AND CO ! Qui profite de cette parodie qui ne fait rire personne, en dehors de celles et ceux qui l’ont écrite et qui malmène toute une ville ?

    • L’exemple vient d’en haut. Notre divin président veut la peau du service public. Il veut la privatisation à tous les étages, comme dans les pays où règne l’ultra libéralisation (tout pour ma gueule rien pour les autres).

  2. J’espère que le titre de votre article est prémonitoire avec Gassama qui va nous quitter le 26 septembre et Oury qui va se noyer dans sa Fouille …

  3. Ne vous inquiétez pas Louise, ça va bientôt laver à grandes eaux !

  4. Saintry ville propre !
    Ce titre m’amuse beaucoup car Saintry est peut-être propre dans ses rues, mais pas dans sa gestion municipale.

  5. Monpetitdoigtmadit | 13 août 2019 à 17 h 00 min | Répondre

    Cette mairie est gérée par une bande de voyous (surtout les GASSOURY), s’assoit sur la démocratie, opprime le personnel, fait tout dans la plus grande opacité, truandé les marchés publics, s’en met plein les poches et se fout royalement du bien-être des Saintryens, … mais ça ne va pas durer ad vitam aeternam !

  6. Un vrai scandale ! Où est la continué du service public dans cette Mairie fantôme…plus d’agent au service urbanisme, plus de responsable avant septembre….pas de réponse à nos questions à nos démarches….honte à cette municipalité incompétente!

  7. Je rentre de vacances et je vois que le dernier bulletin municipal Mme Cartau s’en prend une fois de plus à M. Gonzalez. Nouveauté tout de même avec un pic à Mme Antignac et Herschkorn !
    L’opposition donne de l’urticaire à notre Maïté.

  8. Je vous ai emmené en vacances avec moi et grâce à vous je passe du bon temps. Vous devriez gagner de nouveaux lecteurs qui n’en reviennent pas de ce qui peut se passer dans le trou di cul du monde.
    « Et hop, du balai ! », c’est ce que nous sommes beaucoup à penser pour le 26 septembre, mais pour le 1er adjoint ! Qu’il dégage, nous n’en pouvons plus de lui !

  9. C’est ce qu’on appelle un achat au black ! Pourtant, il devrait y en avoir une trace dans les paiements de la commune. Il serait aussi intéressant de savoir d’où elle vient … peut-être de l’autre côté de la Seine (pour rendre service). Encore du travail en perspective pour M. Gonzalez ! Enfin, le plus drôle est que le Gassama emploierait deux gus au noir car aucun agent communal n’a le permis PL. UN COMBLE ! Et quid s’il se produit un accident ?

  10. Gassama en gilet jaune ? C’est un canular. D’habitude les voyous s’habillent en noir pour pas se faire repérer … ils se mettent pas un gilet jaune fluorescent qui les rend bien visibles. Ou alors, il prépare un personnage de repenti pour son procès en septembre …

  11. De source sûre. Une seule personne est responsable de la dépense de 50.000€ pour un camion balayeur D’OCCASION et non neuf. Oui c’est bien notre chère directrice multi services (notre DGS déguisé).
    D’ailleurs Mr Gonzalez, pour un tel montant n’est-il pas nécessaire un Marché ???
    Et oui Mr Gonzalez, encore des documents à demander à mco ou à Soso car mco n’ai au courant de rien (elle signe mais n’est pas au courant).
    Il se dit dans tout les services ainsi que la mairie, personne n’était au courant de l’achat d’un camion balayeur.
    Soso est pleine de surprises (coûteuse mais surprises quand même surtout pour de l’occasion).

    • Oui, cette acquisition aurait du faire l’objet d’un appel d’offre.
      Ce fut le cas par exemple de l’acquisition d’un tracteur en septembre 2015 (marché MP2015-00011).
      Mais comme la commission d’appel d’offres n’a jamais été réunit depuis le début du mandat, les juges apprécieront.

      • Aucune rébellion des Saintryens…sûrement une ville de riche ! Commune où chacun préfère regarder son ombilic…les Saintryrens sont plus courageux quand il faut dénoncer anonymement un voisin que de prendre la responsabilité de s’engager pour combattre les agissements d’une municipalité plus que douteuse…Sainty est la risée du département

        • Oui « Les sans grades » Saintry est une ville de couilles molles.
          Monsieur GONZALEZ ne peut pas lutter seul contre tous et nous le laissons bien isolé face à toute cette équipe.
          Nous n’avons et n’aurons que ce que nous méritons : la médiocratie.

  12. Encore 47 jours, le temps ne passe pas assez vite !

  13. Bonjour,
    Notre Gassama toujours en dehors de la réalité de la vie.
    A corbeil au service des sports et de la jeunesse, ne pas avoir un permis de conduire est monaie courante pour Gassama. Le pauvre Gassama.

  14. L’exemple vient de haut et de loin.
    Xavier DUGOIN (celui qui nous a parachuté Martine) ne regrette pas de nous avoir fait payer 66 millions d’euros (excusez du peu) pour une piscine à Mennecy qui est resté fermée pendant dix ans pour permettre de faire des travaux qui ont coûté bonbon et que tous les couillons de payeurs que nous sommes avons financé.
    Lui ne se fait pas de souci, il est président de la SIREDOM et de SIARCE et continue à sévir malgré les trois mois de zonzon qu’il a dû effectuer (consultez Wikipedia).
    Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.
    Alors une balayeuse ! S’il n’y avait que ça !

  15. Je suis bien d’accord. Il faut voir ce qu’ils pensent de la Vice-présidente à GPS … la dernière des c….s !

  16. Les habitants de Saintry doivent aimer le cirque pour avoir mis aux affaires des clowns qui n’ont comme seul talent, celui de jouer au magicien afin de faire disparaître toutes les procédures légales à respecter…faire disparaître le savoir faire des agents communaux…faire disparaître la stabilité des services dévoués aux administrés…faire apparaître des nouvelles têtes au sein de certains services…figures inconnues pour les Saintryrens mais visages connus pour les GASSOURY AND CO qui les mettent en place….Ce que les GASSOURY AND CO ne peuvent faire disparaître, se sont les rires moqueurs venant du tous les coins de l’Essonne, s’amusant de cette parodie municipale

  17. Faut avouer que l’on voit la balayeuse balayer tous les jours les rues de Saintry en ce moment.

    • Vous avez raison. On se demande même ce qu’ils peuvent bien balayer. En attendant ils usent du gasoil. Je crois que le problème n’est pas là. Ils se baladent avec la balayeuse pour montrer aux Saintryens qu’ils sont actifs pour leur bien-être.
      Ça sent les élections !

  18. Monpetitdoigtmadit | 9 août 2019 à 13 h 11 min | Répondre

    Je me régale. Vous dressez un tableau si concis de la situation ubuesque de notre commune entre les guéguerres de pouvoir, les ambitions personnelles contrariées, les luttes intestines (votre dessin l’illustre bien car GASS voudrait bien se débarrasser d’OURY) que même le dernier des imbéciles peut saisir spontanément notre situation qui n’a pourtant rien d’enviable ! Et vos dessins vont droit au but. Encore bravo !

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*