Perrette et le pot au lait

Machiré GASSAMA veut certainement être le prochain maire de Saintry-sur-Seine, mais en a-t-il seulement les capacités ?

Après avoir intimé l’ordre à sa « Suffisance Martine 1ère » de ne pas se représenter en mars prochain et se voyant déjà beau, le « Vénérable conseilleur » décida, au sortir de l’hiver, de développer son fonds de commerce, prétextant que la salle de combat installée à l’intérieur de la salle Corot était insuffisante pour satisfaire aux besoins des 300 adhérents annoncés, dont les gendarmes de Saint-Pierre-du-Perray et des pompiers.

Lui vint alors l’idée, peut-être soufflée par la directrice « Wonder », dont nous vous rappelons qu’elle ne s’use que si l’on s’en sert, de lancer un projet sportif à sa gloire : « Le complexe Machiré Gassama », composé d’une salle de combat et d’un local pour cyclistes. Nous pensons d’ailleurs que le 1er adjoint a manqué d’ambition.  Il aurait pu y adjoindre une salle de musculation, une salle de remise en forme avec sauna, jacuzzi et caisson cryogénique, une piscine à bulles, un centre équestre, etc…

Afin de préserver le secret de son projet, il décida de s’affranchir de toutes les règles, tant en matière de marchés publics, que de budget ou encore de respect du code de l’urbanisme. C’est là que nous pouvons donner une réponse à la question que nous avons posé en préambule : Non, M. Machiré GASSAMA n’a pas les capacités d’être maire !

En effet, le Plan Local d’Urbanisme a été approuvé au Conseil municipal du 1er juillet dernier. Croyez-vous que bien que l’ayant voté il l’ait lu ? NON ! Sans quoi, il n’aurait pas indiqué à la société TERE, choisie sans mise en concurrence, un emplacement non constructible pour lancer les travaux. Quand bien même, ignorant ce document d’urbanisme (aussi essentiel que la maîtrise du budget pour la gestion d’une commune), il aurait pu s’éviter de se rendre ridicule en déposant un permis de construire avant le démarrage des travaux. Car alors, le service instructeur de la commune le lui aurait signalé.

Pire encore, le camp de base de la société TERE est installé sur une servitude de type GA (Canalisation de Gaz combustible) de la société Air Liquide, car la société TERE s’est affranchie d’une obligation légale en matière de chantier : la production d’une « Déclaration d’Intention de Commencement de Travaux (DICT) » (décret n°2011-1241 du 5 octobre 2011 et arrêté du 15 février 2012). Il est d’ailleurs surprenant, que l’adjoint délégué aux travaux, le bien nommé « Raymond la science », et l’omnisciente  directrice « Wonder » n’aient pas non plus lu le Plan Local d’Urbanisme, car son annexe n°6.1 détaille toutes les servitudes de la commune. Leur responsabilité pourrait être recherchée en cas d’incident sur la canalisation d’Air Liquide (qui pourrait s’avérer coûteuse pour la commune). C’est peut-être là que l’on s’apercevra que l’embauche de la directrice s’est faite par favoritisme, car elle n’a ni expérience, ni compétence, ni diplôme pour assumer les responsabilités du poste qui lui a été confié.

Pire encore, le « chalet » de la salle de combat, dont nous avons trace du marché, a été commandé dans un  pays de l’est, à une société dont on ne sait comment elle a été choisie (peut-être un tuyau de Donald Trump a M. Machiré GASSAMA).

D’ailleurs, le constructeur de la structure en bois et son installateur ont chacun envoyé une facture d’acompte à la mairie. La situation est ubuesque, car lors du dernier Conseil municipal (voir notre précédent article) les demandes formulées par Mme la maire de l’autoriser à déposer deux permis de construire, un pour la salle de combat et un pour le local cyclistes, lui ont été refusées. Les imprudents GASSOURY avaient commandés les  structures avant même d’être autorisés à les construire.

Nous savions Martine incompétente, inefficace et inefficiente et cette affaire nous démontre qu’il en est de même pour son 1er adjoint.

C’est tellement plus amusant de jouer avec les impôts des Saintryens !

Encore une fois, saintryinfo a dévoilé le pot aux roses, ce qui explique l’hostilité manifestée par l’Ambitieux, voyant comme Perette s’envoler veaux vaches cochons, couvée, en butant sur l’écueil GONZALEZ.

Violente fut l’agression qui s’ensuivit à la fin du Conseil, à la mesure de la frustration engendrée par la disparition de son projet !

Se rendant probablement compte à son réveil le lendemain matin qu’il s’était mis dans une situation périlleuse, pour quelqu’un qui espère que la justice lui refasse une virginité en appel après avoir été condamné en première instance pour violences volontaires (une tâche sur son casier judiciaire), il déposa plainte à la Gendarmerie nationale pour diffamation contre M. Eloy GONZALEZ, pour avoir, selon lui, traité les deux acolytes de son frère de « deux négros costaud » et «d’apparatchiks de Corbeil », ce qui est évidemment faux.

Mme la Procureure a ouvert une enquête préliminaire le jour même du dépôt de plainte de M. Machiré GASSAMA, le 5 novembre 2019 et M. Eloy GONZALEZ fut entendu le 14 novembre à la Gendarmerie de Bondoufle à qui avait été confiée l’enquête préliminaire.

Espérons que la même diligence sera réservée à la plainte pour injures et menaces de M. Eloy GONZALEZ contre M. Machiré GASSAMA !

35 Commentaires sur "Perrette et le pot au lait"

  1. Commissaire juve | 26 novembre 2019 à 20 h 50 min |

    Mme Sonia ait-slimani je connais très bien une vulgaire secrétaire du service jeunesse maintenant directrice moi étant 2eme classe à corbeil je commence à être jaloux monter comme cela en grade c’est ce foutre de la gueule des gens que fait le CIG et le préfet

    • J’avais lu dans un tract la remarque suivante qui m’avait beaucoup marquée : « Saintry-sur-Seine n’est pas un territoire sans foi ni loi, une annexe de Corbeil-Essonnes ». ET bien ce tract était visionnaire: Nous sommes devenu à Saintry une annexe de Corbeil. Il ne manquait que la salle de combat pour que le tableau soit parfait.

    • Gassama est élu a Saintry grace a Daussault et Bechter. Je dénonce depuis des années sur Facebook les méthodes de Gassamma, Gassama le diable en personne.
      Avec sa bande de bon à rien, la mairie de Saintry va être dépouillée du peu qu’il lui reste dans les caisses avec des agents en arrêt de maladie ou au bord du suicide.

  2. J’ai discuté longuement avec une de mes amies qui travaille en mairie. Elle m’a raconté son quotidien. Je me demande comment il n’y a pas encore eu un suicide. Il paraît que la directrice Wonder, comme vous l’appelez, est d’une brutalité inouïe avec le personnel sous ses ordres … et aussi tous les autres ! Et pourtant, elle n’est pas sortie de la cuisse de Jupiter. Elle n’était qu’une petite secrétaire à Corbeil … avant la promotion canapé !

  3. Que se passe-t-il si la commune paye la prestation pour les châlets et la sté TERE ?

    • Le Trésorier-payeur est directement responsable du paiement des mandats. Il doit avoir entre les mains la demande de paiement (mandat) ainsi que les justificatifs pour l’exécution du paiement. Sa responsabilité personnelle et pécuniaire peut être engagée.
      Dans le cas qui nous intéresse, le Trésorier-payeur ne peut pas autoriser le paiement des chalets (appel d’offre lancé avant la demande d’autorisation de déposer un permis de construire qui de plus a été rejetée). Concernant la société TERE, je pense qu’il vont intégrer ces travaux de terrassement et de viabilisation dans le marché de voirie (ce qui est totalement illégal).
      Mais je crois pouvoir dire qu’ils sont très mal !

      • Vous allez voir que la facture sera payée. Le trésorier-payeur a des soucis à se faire avec cette municipalité !

        • Ce serait une erreur grave du comptable public.
          L’article 38 du décret n° 2012-1246 du 7 novembre 2012 dispose que «sans préjudice des dispositions prévues par le code général des collectivités territoriales et par le code de la santé publique, lorsqu’à l’occasion de l’exercice des contrôles prévus au 2° de l’article 19 le comptable public a constaté des irrégularités ou des inexactitudes dans les certifications de l’ordonnateur, il suspend le paiement et en informe l’ordonnateur. Il paraît toutefois nécessaire de rappeler que la suspension doit être écrite, motivée et exposer de manière précise et exhaustive toutes les irrégularités justifiant la décision du comptable. il importe de rappeler que le rôle de payeur est indissociable de la mission de conseil et, à ce titre, il revient aux comptables de se rapprocher des services des ordonnateurs, soit pour expliquer la réglementation existante, soit pour préciser les exigences de la liste des pièces justificatives, afin que les dossiers de mandatement puissent être régulièrement établis.

          • Merci pour ces précisions ! Donc les Gassoury l’ont dans le cul pour leur commande en Ukraine. On va rire s’ils envoient des encaisseurs …Heureusement, ce ne sont pas des tchétchènes, sinon on les aurait retrouvé découpés en rondelles de saucisson !

  4. Monpetitdoigtmadit | 25 novembre 2019 à 13 h 44 min |

    Le personnel est tellement maltraité, qu’une agente en état de stress intense s’est évanouie à la pharmacie. Je serais elle, j’exercerais mon droit de retrait et j’attaquerais la mairie pour harcèlement.
    Le Préfet, qui ne peut pas ignorer la situation puisque mes copains de la préfecture me dise que Saintry info est très lu chez eux, attend qu’il y ait un mort pour agir ?

  5. Pour l’ukrainien tu repasseras … Il a déjà du mal à parler français. Je suis allée le voir pour un problème et j’ai eu du mal à le comprendre. Et vous nous dîtes qu’il veut être maire ???

  6. Gassama parlant l’ukrainien, ça c’est une sacrée trouvaille !

  7. L’ambiance en mairie est détestable. La pression sur les agents est de plus en plus lourde. Il serait temps que tout cela s’arrête!

    • Monpetitdoigtmadit | 22 novembre 2019 à 21 h 08 min |

      Je suis à deux doigts d’exercer mon droit de retrait tellement c’est violent, ce harcèlement quotidien. Et nous sommes nombreux en mairie à ne plus vouloir exécuter des ordres illégaux. Il n’y a pratiquement plus que cela depuis que Roméo et Juliette dirigent la mairie.

  8. Je viens de lire l’article du Parisien sur la mort de Thybault, qui m’a mis dans une rage folle. Ces connards de gendarme ont classé la plainte du gosse … c’est scandaleux, comme les 70% de plaintes pour violences conjugales, suivies d’un féminicide, classées sans suite par les Parquets de France et de Navarre ! Si tous ces e…..s que nous payons avec nos impôts faisaient leur boulot, ces drames pourraient être évités. Il y a faute lourde de l’État !

  9. Effectivement Lucienne, pas un mot de Martine, ni au conseil municipal, ni dans « le Saintryen », ni sur le site ou le compte FB de la commune. Dire qu’elle a un coeur de pierre serait inexact, elle n’en a pas ! À la place se trouve un portefeuille … c’est tout dire !

  10. J’aimerais savoir quel fut le comportement de la mairie au moment de ce drame. A ma connaissance, pas une ligne dans le saintryen (de mars 2019, le précédent étant d’octobre 2018), pas un mot au Conseil municipal. Était-ce un non événement pour Mme la maire ou y-a-t-il une autre explication ?

  11. Cette pensée pour Thybault aujourd’hui c’est formidable. J’ai lu l’article du journal Le Parisien qui évoque aussi la mémoire de Thybault et qui nous rappelle que beaucoup de personnes n’ont rien fait pour aider la famille de Thybault.
    J’ai vu l’autre jour sur C8 Karine Duchemin évoquer ces moments si difficiles pour toute cette famille et j’en ai pleurée.
    Honte à tous ceux qui n’ont rien fait et ils sont nombreux.

  12. Merci pour ce souvenir à Thybault.
    Les gendarmes n’ont pas été à la hauteur, l’éducation nationale n’a pas été à la hauteur et Thybault nous a quitté.
    J’ai une pensée pour toute sa famille qui est d’une grande dignité.

  13. Monsieur VENTALON, Saintry n’a pas besoin d’une girouette comme maire! Vous pouvez passer votre chemin avec vos supplétifs.
    Idem pour tous les ventres mous, « Tartiflette » compris.
    Il faut quelqu’un à la hauteur des responsabilités, pas des chasse-indemnités.

  14. D’autant que le vote POUR de M. VENTALON ne tenait qu’à une simple DM qui n’a pas été présentée par Martine.
    Autant dire qu’il suffit que cette décision modificative soit présentée au prochain CM et on a droit à un nouveau vote pour la salle indispensable de combats où M. VENTALON votera POUR.
    Un vote de VENTALON peut en cacher un autre !

  15. De l’avis de tous, c’est M. Machiré GASSAMA qui fait office d’adjoint aux travaux. M.Raymond Berteloot est depuis fort longtemps un zéro pointé.
    Je pense que le chantier Corot pour la salle de combat est resté en travers de la gorge. Il va falloir rendre des comptes, car immanquablement il y a eu des dépenses alors qu’aucun budget n’était alloué.

    • Non car le projet va être de nouveau à l’ordre du jour d’un prochain conseil et que Ventalon va descendre son pantalon pour que ça passe.

    • Il n’y a même pas besoin de l’avis de tous. Il n’y a qu’à le regarder s’agiter en moulinant des bras pour donner ses ordres pour s’apercevoir qu’il se prend pour le chef. Mais il n’a aucune autorité ! Et comme il a un QI de bulot, ses ordres sont incohérents quand ils ne sont pas contradictoires, comme tout un chacun peut s’en apercevoir. En effet, c’est un bordel monstre dans Saintry ! Il est remarquablement secondé, dans cette compétition d’incurie et d’incompétence, par sa favorite dans le personnel, la directrice « Wonder » (la bien-nommée), chez qui le manque total de connaissances le dispute à de nombreuses connexions synaptiques défaillantes ! Vivement les élections qu’on dégage tout ça …

  16. Commissaire juve | 19 novembre 2019 à 18 h 23 min |

    Bonjour,monsieur machire connaît monsieur Bechtel qui connaît monsieur le prefet qui connaît monsieur le colonel de gendarmerie qui connaît monsieur le commissaire sans oublier le juge d’instruction comment voulez vous qu’il obéisse à quoi que ce soit il se prend pour dieu le père mais il va vite tomber

  17. Dans les suggestions, vous auriez pu rajouter une piste de skateboard. Les enfants sont friands de ces pistes et c’est beaucoup moins violent que le combat de rue.

  18. Entre 14 et 15 plaintes à l’encontre de Monsieur GONZALEZ, le tout avec protection fonctionnelle, ça fait désordre et ça risque de faire perdre son équilibre au 1er adjoint qui a du mal à maintenir la pile.
    Pendant ce temps lorsque Monsieur GONZALEZ essaie de déposer une main courante à la gendarmerie c’est niet car on ne sait pas dans quelle case la mettre. Cocasse !
    Machiré GASSAMA sait crier au racisme dès que quelqu’un ose le contester, Monsieur GONZALEZ devrait crier à la discrimination à son encontre car elle est évidente.

    • Ce sont seize plaintes excusez du peu. En fait, ils n’ont eu de cesse que de chercher à fermer le site saintryinfo. Oui mais voilà : c’est raté !

    • La main courante de Monsieur GONZALEZ rejetée par la gendarmerie rappelle étrangement le rejet de la plainte du petit Thibault de Saintry car à 12 ans ce sont des bêtises de gosses qui ne méritent pas d’être enregistrées, résultat ce gamin s’est suicidé.
      Il faut que les choses graves arrivent pour que la loi et la justice se préoccupent enfin des choses sérieuses. Quand pour Saintry ?

  19. En fait, M. Machiré GASSAMA veut faire le directeur de la jeunesse et des sports, pour se rappeler ses prouesses à Corbeil.
    Saintry est vraiment devenu la succursale de Corbeil-Essonnes.

  20. Votre article est excellent et nous éclaire sur les pratiques de nos élus.
    Ils se croient libres d’agir à leur guise et comme vous le dites si bien ils jouent avec les impôts des Saintryens. Tout cela doit FINIR !

  21. L'intransigeant | 19 novembre 2019 à 11 h 14 min |

    Les autorités de tutelle (Procureure de la République, Préfet) attendent quoi pour agir ? Qu’il y aient des dégâts irréparables ? Que des nervis fassent la loi sur notre secteur ?
    L’ampleur de la tâche justifie-t-elle que les plaintes ne soient pas traitées, soient mises au rancart, voire rejetées ? Fatigue ? Désintérêt pour la chose publique ? Lobbying actif de certains ? Refus de voir la réalité ?
    les autorités de tutelle connaissent parfaitement ce qui se passe, à la fois à Saintry sur Seine et à Corbeil-Essonne. Pourquoi alors ne font-elles rien ? A cause des élections ? A cause de relations particulières ? Les saintryens ont le droit de savoir comme ils ont le devoir de chasser cette équipe néfaste de la mairie.
    Décidément nous sommes bien mal lotis.

Les commentaires sont fermés.