OuiOui le magicien

M. Rauscher ayant de plus en plus de mal à camoufler son incompétence, sa morgue et ses fausses promesses, s’essaye à la magie pour continuer d’enfumer son opposition et ses administrés. Mais là encore, il ne suffit pas de prononcer la formule magique pour réussir son tour de passe-passe, il faut du talent et de l’entraînement.

Nous avons assisté le 8 mars dernier à un Conseil municipal qui a atteint des sommets de médiocrité et de foutage de gueule, démontrant tout le cynisme et l’insuffisance de M. Rauscher. Ce Conseil municipal aura été marqué par une blague douteuse et deux coups de théâtre.

Pour commencer, OuiOui le MAGICIEN sortit de son chapeau un audit mystère  qui fut qualifié de « Flash » par son  rapporteur. Or, de flash, il n’y avait que la vitesse d’exécution de cet audit, commandé en décembre sous la pression de saintryinfo et de l’opposition et rendu en janvier. Pour tout dire, il semblerait que cet audit ne se soit déroulé que sur une seule journée à Saintry-sur-Seine. Un si court délai ne pouvait permettre d’analyser les six ans du mandat précédent. En réalité, il s’agissait de se faire passer la brosse à reluire sur la situation actuelle, même si le rapporteur avait relevé quelques problèmes dans la continuité du service public.

Continuité du service public que OuiOui le magicien, qui est par ailleurs Commandant des pompiers, donc fonctionnaire à un poste de commandement, ne peut en aucun cas ignorer (par exemple : s’il manque des effectifs, comment assurer dans de bonnes conditions les interventions des hommes du feu). Il ne lui était donc pas nécessaire de commander ce semblant d’audit pour faire un tel constat, d’autant plus, qu’il n’avait aucune volonté politique d’auditer les six années du mandat précédent, malgré les promesses mensongères qu’il avait faites pendant sa campagne électorale. Cela signifierait-il qu’il n’est jamais en mairie, à moins qu’il n’ait pas de capacité d’analyse ou de synthèse, ce qui nous paraîtrait bien plus préoccupant pour l’avenir  des Saintryens ?

Cette restitution nous pose un sérieux problème car elle démontre que M. Rauscher corrompt volontairement la vérité. Comment expliquer autrement que lors du Conseil municipal du 30 septembre dernier, OuiOui le magicien nous parle de l‘audit en cours avec force détails en nous promettant de fracassantes révélations : « Je ne voudrais pas rentrer dans le détail, mais sur le plan financier, vous aurez de grandes surprises, c’est moi qui vous le dit [..] Ce serait pas mal qu’on fasse ça avant les fêtes de Noël, ce serait vraiment bien… », alors que le rapporteur du cabinet « Public impact Management » venu présenter les conclusions de son audit nous déclare que sa mission a commencé en décembre, qu’il n’a passé qu’une seule journée à Saintry-sur-Seine avec son associé et qu’il ne nous présente qu’un document insipide ?   

Il nous faut maintenant revenir sur un autre aspect de la restitution de cet audit :  Le lapin sorti du chapeau !

En effet, promis par M. Rauscher pendant sa campagne électorale, avec un effet d’annonce le 30 septembre dernier, cet audit  était attendu par tous les Saintryens. Il aura fait « Pschitt » !

Demandé par son opposition auquel il n’a même pas eu la courtoisie républicaine de répondre, ce rapport d’audit n’était même pas distribué aux Conseillers municipaux le 8 mars, lorsqu’il fut annoncé fort cavalièrement par le maire avant l’ouverture du Conseil.  La  formule magique qu’il utilisa pour justifier de ne pas l’avoir inscrit à l’ordre du jour fut de dire que si Mme Cartau-Oury en avait été informée, elle ne se serait pas présentée au Conseil municipal. C’est là que l’on voit toute l’élégance du personnage. Comme le disait si bien Audiard : « les cons ça ose tout, c’est même à çà qu’on les reconnait ».

Personne ne peut nous soupçonner de sympathie pour Mme Cartau-Oury, mais il faut bien lui reconnaître qu’elle n’a jamais pratiqué la politique de la chaise vide, d’autant plus si son mandat avait été mis en question par cet audit.

OuiOui le Magicien fait un bien piètre bonimenteur et montre toute l’étendue de son mépris pour l’opposition et ses administrés, en utilisant des arguments fallacieux. On l’avait déjà constaté le 16 janvier dernier lors de son speech devant la mairie.

Et que dire d’un tel audit ? – Que nous a-t-il appris de plus que ce que saintryinfo vous a dit depuis six ans de manière bien plus complète et détaillée ? – Comment a  été choisi le prestataire qui a exécuté cet audit ? – Quel est le cahier des charges de la commande qui lui a été passée et comment a-t-elle été passée, car il n’y a aucune décision du maire qui la justifie ! – Combien a-t-il coûté ? – M. Rauscher pense-t-il pouvoir s’affranchir des règles de la commande publique tout comme son prédécesseur avant lui ?

Vous le voyez, cet audit pose bien plus de problèmes qu’il n’apporte de solutions. Nous comprenons beaucoup mieux aujourd’hui pourquoi M. Rauscher a refusé de saisir la Chambre Régionale des Comptes d’Ile-de-France, dont le constat aurait risqué d’être dévastateur pour lui et ses sept mercenaires.

Nous rappelons à M. Rauscher qu’en vertu des dispositions de  article L.2121-13 du Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT), il est tenu de remettre ce rapport à tous les conseillers municipaux , ce dernier participant à l’élaboration de la délibération du rapport d’orientation budgétaire ainsi que sur celle de tous les éléments budgétaires. Quand bien même il n’en serait pas ainsi, ce rapport ayant été payé par de l’argent public et ayant été restitué publiquement, il devient un document communicable.

Pour continuer, après avoir chaleureusement salué le prestataire pour cet audit inutile et coûteux, il ouvrit le Conseil municipal en débutant par l’appel de ses membres. En maire maîtrisant son affaire, il appela M. Arnaud Delière, conseiller municipal démissionnaire, ce qui eût pour effet, sur le constat de Mme Cartau-Oury, de rendre ce Conseil municipal illégal et donc dans l’incapacité de se réunir pour délibérer, ce que le maire fut bien obligé de reconnaitre en annulant le Conseil municipal. 

Ce brave homme ne maîtrisait pas aussi bien que cela son affaire, en méconnaissant complètement les dispositions de l’article L. 270 du code électoral précisant : « La réception par le Maire de la démission d’un conseiller municipal a pour effet immédiat de conférer la qualité de conseiller municipal au suivant de la liste sans que celui-ci ait à accepter d’exercer le mandat de conseiller municipal ». Il aurait donc dû convoquer le suivant sur la liste de Mme Cartau-Oury et non M. Arnaud Delière. Qu’il ne nous sorte pas encore du chapeau qu’il ne connaissait pas cette procédure, car lorsque Mme Aubry a démissionné, il a convoqué M. Le Talbodec au conseil municipal suivant. Heureusement que le ridicule ne tue plus, sinon, M. Rauscher et ses 7 mercenaires dont il a tant vanté les mérites, le courage et les compétences, et qui finalement ne lui servent à rien (sauf à recevoir des indemnités), seraient tous morts et enterrés !

Ce n’est pas, loin sans faut, le premier raté dans la convocation d’un Conseil municipal. Souhaitons à M. Rauscher qu’il apprenne à le faire correctement avant la fin de son mandat !

La formation des élus sert à cela ! Ou mieux encore, il faut engager un Directeur général des services. 

Il y aurait bien des choses à dire encore sur les deux points à l’ordre du jour du Conseil municipal mais nous les gardons pour un prochain article quand le conseil municipal annulé se sera enfin tenu !

Quel dommage que les Saintryens ne puissent assister en ce moment aux conseils municipaux car cela vaut bien « la piste aux étoiles ». Heureusement que notre article ne traite pas d’aéronautique car, dans ce cas, il eut fallu se demander : «  Y a –t-il un pilote dans l’avion ? »

NB : Deux ou trois remarques accessoires au Conseil municipal :

1 – Après s’être gratté la gorge le maire croyant détendre l’atmosphère s’est ridiculisé en évoquant « la journée de la femme », alors que le 8 mars est « la journée internationale des droits des femmes » mettant en avant la lutte pour les droits des femmes et notamment pour la réduction des inégalités par rapport aux hommes.  Ce n’est donc pas une bonne blague.

2 – Nous rappelons que la proposition qui a été faite par un membre de l’opposition de prévoir à l’ordre du jour une délibération autorisant le « changement éventuel de l’ordre du jour » est impossible à mettre en œuvre car illégale.

3 – Nous ne comprenons pas pourquoi aucune question n’a été posée après la présentation de l’audit « flash ».

57 Commentaires sur "OuiOui le magicien"

  1. Je viens de finir de regarder la vidéo sur le conseil municipal du 30 mars dernier.
    J’ai fait le visionnage par petites tranches car c’était soporifique.
    J’en conclu qu’il faut vite vendre et partir de Saintry.

  2. Rasleboldesaintry | 2 avril 2021 à 9 h 31 min | Répondre

    C’est humainement pas possible de suivre dans sa totalité le Conseil municipal sur vidéo. Imaginez près de 5 heures.
    Tout d’abord, Je m’amuse beaucoup quand je vois notre maire s’adresser aux Saintryens pendant le Conseil municipal, alors qu’au plus fort de la visualisation en direct nous étions à peine une trentaine ce qui, sur la base de 4100 votants à Saintry les bonnes années, représente 0,0073% du corps électoral.
    Je me suis bien amusé lorsque Mme Cartau-Oury ex-maire de Saintry,a dit à un Ventalon, arroseur-arrosé, qu’il avait été aux commandes des finances pendant sa mandature. Et c’est bien là ou le bas blesse.
    M. Ventalon s’est permis de dégommer la gestion financière de l’ancienne mandature, alors qu’il était lui-même aux commandes de celle-ci avec Mme Nathalie Denece et qu’ils ont voté tous les budgets, tous les comptes administratifs, tous les comptes de gestion. On se moque de qui ?????

    • J’adhère totalement. M. Ventalon s’est donné des grands airs de spécialiste, alors que ses connaissances sont limitées. Le M14 permet beaucoup de choses contrairement à ce qui a été dit. C’est bien dommage !

  3. On aura tout vu : Ventalon qui présente et vote le compte administratif 2020, alors qu’il est intéréssé à l’affaire pour avoir été le comptable de Martine CARTAU-OURY pendant le 1er semestre 2020. D’ailleurs, il est assez comique de constater que l’équipe du pompier pyromane a approuvé les comptes de Martine, alors que les DENALON savent parfaitement qu’ils sont truqués. Il est vrai que ce sont eux qui les truquaient !

  4. Tout autant que Macron méprise le Parlement et n’hésite pas à lui pisser dessus chaque fois qu’il le peut, Rauscher méprise le conseil municipal et l’entube chaque fois qu’il le peut. Comme le dit Ludmilla, il suffit de regarder l’enregistrement du con Se d’hier soir pour constater à quel point le maire n’a rien à foutre des conseillers municipaux, y compris ceux de sa propre majorité, et se comporte comme un petit dictateur en s’affranchissant de toutes les règles de droit pour faite adopter les délibérations. Un nazillon incompétent ! Ainsi, par exemple. ni le compte de gestion, ni le compte administratif n’avaient été communiqués aux membres du conseil avec sa convocation, ce qui constitue une violation flagrante des dispositions de l’article L.2121-13 du CGCT, entraînant ipso facto la nullité de ces deux délibérations. Car, comment le maire a-t-il l’outrecuidance de demander de voter ces comptes sans les fournir dans les délais légaux ? Et si ces deux délibérations sautent, il n’y a plus de restes à réaliser, ni d’affectation des résultats. Bonjour la gueule du budget ! Il faudrait expliquer à « pet au casque » qu’on n’administre pas une commune comme on conduit une charge de cavalerie, sans discernement !

  5. Le comportement de notre Maïté a l’egard de l’ensemble de son opposition municipale est lamentable.
    Regardez le dernier conseil municipal et vous verrez.

    • Vous avez raison Ludmilla, Monsieur Rauscher n’a aucun respect pour son opposition. Il faut dire et faire comme il l’a décidé.

  6. Je viens de prendre connaissance de l’article du Parisien sur l’augmentation des impôts à St Pierre du Perray suite à l’audit de leurs comptes. En effet, le préfet a saisi la CRC, qui a ordonné le retour à l’équilibre.
    Suite à l’ersatz d’audit à Saintry, pourtant révélateur de graves délits financiers (commis volontairement ?), je suis à peu près certain que le pompier volontaire et maire par la connerie des Saintryens ne saisira pas la CRC car, il a une peur panique que soient poursuivis et jugés ses adjoints, VENTALON ET DENECE, désignés par le Rapport d’audit comme les responsables du fiasco budgétaire et des irrégularités dans la passation et l’attribution des marchés publics ainsi que des fraudes sur les payes des agents, avec CARTAU-OURY.
    Un qui doit être très mal, c’est le trésorier-payeur de Corbeil-Essonnes qui contrôle les comptes de Saintry et qui a payé les mandatements de Saintry sans disposer des pièces justificatives pour les payer, ce qui est une faute très grave surtout lorsque l’on a été informé préalablement que Saintry était administrée par des voyous. J’espère qu’il a une bonne assurance et qu’il en a informé le Trésorier-Payeur Général de l’Essonne. Comme Oui-Oui ne saisira pas la CRC, seul le préfet peut le faire. Il faudrait donc que l’opposition municipale fasse son boulot et informe le préfet de l’existence de ce succédané d’audit et lui demande de saisir la CRC pour contrôle des comptes de Saintry. À mon avis il ne faut pas compter sur Cartau-Oury car, elle a tout à perdre d’une saisine de la CRC (trop de risque qu’elle finisse en prison avec une très forte amende). Il ne reste donc que les socialistes mais, j’ai des doutes car on les croirait en permanence au pays des bisounours. Il faudrait qu’ils redescendent sur Terre et arrêtent d’essayer de bien se faire voir de Rauscher qui n’est pas du tout le gentil pompier pour lequel il aimerait bien se faire passer mais qui est un petit dictateur, spécialiste de l’altération de la vérité, hautain voire méprisant, qui n’aime ni les femmes, ni les exogènes et qui se prépare à devenir le « bétonneur fou » qui veut installer 8000 habitants à Saintry avant 2026, l’ami des promoteurs. Les socialistes vont-ils retrouver leur lucidité et une bonne paire de c……. ? Sinon, le préfet peut s’emparer du dossier en direct. Attendons de voir !

    • Vos remarques sont pleines de bon sens Jean-Louis. J’en ai parlé avec quelques collègues de la préfecture qui sont comme moi et qui ne comprennent pas que le TP de Corbeil ait pu valider les comptes de Saintry puisque les dépenses étaient effectuées sans engagement, encore en 2020. Et apparemment, le TP n’a pas alerté sa hiérarchie. Entre l’ordonnateur qui mandatait sans les pièces justificatives, parfois même en l’absence de commande (n’est-ce pas M. Rauscher ?) et le TP qui payait les mandats sans les pièces justificatives, parfois même en l’absence de commande, dans quel état doivent se trouver les finances de Saintry. Vous avez raison, un contrôle de la CRC s’impose.

  7. Je viens de retrouver le tract de la liste « Unis pour Saintry » du second tour des élections municipales de 2020. Que dit-il ? : « Jamais les 7 personnes qualifiées de mercenaires n’ont abandonné celles et ceux qui ont voté pour elles. Plutôt courageuses et dévouées, elles ont décidé de continuer à œuvrer de l’intérieur, comme de vrai résistants ».
    Alors prenons les au mot et qu’ils nous disent publiquement ce qu’ils ont fait de l’intérieur en « résistants ».
    Ont-ils surveillé les opérations comptables et veillé à la régularité des marchés publics ? Ont-ils protégé les agents ? Ont-ils alerté le Préfet ?
    Il faut que cesse ce mensonge permanent !!

    • La caméra explore le temps | 23 mars 2021 à 10 h 45 min | Répondre

      Si la résistance française n’avait été composée que de résistants semblables aux 7 résistants de Rauscher, la France s’appellerait l’Allemagne et nous serions tous nazis.

  8. Monpetitdoigtmadit | 22 mars 2021 à 18 h 47 min | Répondre

    À 19h00, commission des finances ! Va-t-on enfin tout savoir sur l’audit ? Le maire va-t-il reconnaître qu’il ment et qu’il envisage de détourner des fonds publics avec sa 2ème protection fonctionnelle ? Le maire va-t-il signaler les délits dont il a connaissance ? Toutes de bonnes questions !

  9. L’audit est si bien caché sur le site de la mairie que cela revient au même que de ne pas le publier et de ne pas le rendre accessible aux Saintryens. Papy Rauscher ressemble à un caisson en plomb de 50 cm d’épaisseur. Rien ne passe, même pas les rayons X ! Bonjour la transparence du gugusse ! C’est Cartau-Oury puissance 100. À propos Oui-Oui, la loi t’impose de publier sur le site de la mairie tous les éléments budgétaires. Alors, pourquoi ton Rapport d’Orientation Budgétaire n’y est-il pas ? Fais fissa ! Et ce site de merde, quand le changez-vous ?

  10. Notre bien brave et gros benêt OuiOui ressemblerait plutôt, en réalité, à Vil Coyotte, toujours en train de préparer des coups tordus … qui foirent. Après bien d’autres, celui en cours est extraordinaire : l’ersatz d’audit !
    Quand le pompier s’est rendu compte que ceux avec qui il s’était associé, principalement les Denece et Ventalon, n’étaient pas des modèles de vertu, loin s’en faut, il s’est retrouvé comme un couillon qui vient de se faire mettre Gros-Jean comme devant et s’est dit que, plutôt que d’avoir l’air qu’il a (car, tout se sait), membre d’une association de malfaisqnce, il valait mieux couvrir les turpitudes de ses associés pour divertir les gens de la vérité le plus longtemps possible.
    Cette manœuvre mal pensée, mal préparée, mal exécutée à lamentablement échoué. Je voudrais rappeler au maire, qui a en permanence l’article 40 du Code de Procédure Pénale à la bouche, que d’avoir connaissance d’un crime ou d’un délit et ne pas en référer au Procureur, c’est se rendre complice de ce crime ou de ce délit. Or, à ma connaissance, cette situation s’est présentée plusieurs fois avant l’audit sans conséquences judiciaires et il faut aussi reconnaître que tous les paramètres de légalité qui auraient dû entourer cet audit sont loin d’avoir été satisfaits. De nombreuses questions ont été posées à ce sujet par l’opposition qui n’a reçu en retour qu’un silence assourdissant. Quand bien même, la note de synthèse de cet audit a été donnée aux conseillers – C’est la loi – et nous remercions Saintry info de l’avoir publiée car, elle n’est pas facile à trouver sur le site de la mairie, site pour lequel une enquête préliminaire court toujours et qui devrait aboutir à la privation de liberté de Mmes Cartau-Oury, Denece, Pelouin et de M. Ventalon. Bien que cette note soit succincte, elle relève plusieurs délits commis durant le mandat précédent et dont certains ont perduré sous ce mandat. Ils sont clairement identifiés, enfin pour ceux qui ont connaissance de la Chose publique. Le maire a-t-il saisi Mme la Procureure au titre de l’art. 40 du CPP ? Où a-t-il choisi de préserver ses bons amis ?

  11. Ça serait bien que notre maire fasse comme le 1er ministre et retrouve ses esprits ! D’ailleurs, c’est quoi cette histoire de 8000 habitants à Saintry avant la fin du mandat ? Notre maire est bien brave mais il ne faudrait pas qu’il ne soit que cela !

  12. Souhaitons à Bruno Piriou de ne pas avoir pris conseil auprès de Patrick Rauscher pour lancer son audit sur la gestion de la mandature précédente, s’il veut conserver une certaine crédibilité et ne pas sombrer dans le ridicule !

  13. J’ai trouvé plus c.. que Rauscher … Castex qui retire son attestation dérogatoire de déplacement 12 heures après l’avoir instauré. Et pour cause, elle ne sert à rien. Par contre, pensez à vous munir d’une facture de gaz, d’électricité, d’eau ou de téléphone ou encore de vos impôts locaux car l’attestation débile est remplacé par un justificatif de domicile ! Dire que les français ont élu ça. On est la risée du monde entier !

  14. Vu que deux amis de Gassama ont été condamnés à 5 ans de prison – affaire LG Environnement ! Quand va-t-il y aller aussi ?

  15. J’ai lu attentivement la note de synthèse du rapport d’audit. J’en retire les conclusions suivantes :
    1 De l’aveu même du rapporteur, il ne s’agit pas d’un audit mais du survol à grande vitesse de la situation à Saintry.
    2 Même dans ce contexte très léger, de nombreuses, très nombreuses irrégularités pour ne pas dire illégalités sont mises en exergue tant dans la partie relative au personnel que dans celle concernant les procédures financières, toutes de nature à déférer Mme Cartau-Oury, Mme Denece et M. Ventalon devant la cour de discipline budgétaire voire devant le tribunal correctionnel. Que fait donc le pompier pyromane ? Il laisse l’incendie prendre de l’ampleur sans réagir car c’est bien lui qui a mis le feu en s’associant avec deux lieutenants de Cartau-Oury, Denece et Ventalon surnommés les DENALON, dont la place est avec celle de Mme Cartau-Oury : en prison !
    3 La commune devrait être mise sous tutelle sans délai avant qu’une catastrophe financière survienne provoquant des hausses d’impôts vertigineuses.
    4 Il faut mettre d’urgence hors d’état de nuire les malfaisants.
    5 M. Rauscher est-il l’homme de la situation ? En aucun cas ! Quand on est plus préoccupé par son tour de tête que par l’avenir de ses administrés …

    • Tout cela n’aurait pas été possible sans les compétences du 1er adjoint de l’époque.

      • Je ne pense pas que l’actuel vaille mieux. Il me fait penser à tous ces politiciens qui retournent leurs vestes … toujours du bon côté. Il ressemble à tous ces cocus de gauche qui ont rejoint Macron sans même se rendre compte qu’ils rejoignaient Le Pen.

        • J’ai regardé le conseil de lundi dernier. J’ai cru comprendre que M. Rauscher n’avait pas apprécié d’être traité de pompier pyromane, ce que vous avez fait Jean-Louis. M. Rauscher va aller porter plainte même s’il s’agit d’une expression du langage courant. Pourtant je suis d’accord avec vous. M. Rauscher qui s’est présenté comme le MONSIEUR Sécurité, le pompier de Saintry qui allait rétablir l’ordre, remettre d’équerre les comptes, gérer le personnel, … n’a fait qu’allumer des incendies comme un pyromane.
          Le prochain brasier qu’il va allumer c’est 8000 habitants à Saintry avant la fin du mandat. Celui-là, il n’est pas prêt de l’éteindre !

          • Il se dit qu’il y a de beaux programmes immobiliers pour réaliser cette performance. Les promoteurs sont aux anges avec cette nouvelle municipalité

  16. A Corbeil il semble qu’un audit est en cours. Gageons qu’il soit mené de façon plus professionnelle que celui de Saintry.

  17. On voit avec ce maire les limites de croire aux promesses. Voilà un monsieur qui dès son investiture fait tout et n’importe quoi, pourtant ses supérieurs avaient fait son panégyrique, avec lui tout allait être “pour le mieux dans le meilleur des mondes”.
    Résultat des Conseils municipaux à huis-clos en veux-tu en voilà aux horaires du couvre-feu, des plaintes à foison, des absences trop fréquentes à la mairie, un immobilisme coupable, bref tout le contraire de ce qu’il avait promis de faire.
    La racaille a proliféré à Saintry, et pour toute réponse une vidéo où sa seule explication a été “à cause de Saintryinfo” : c’est un peu court jeune homme !
    Les artistes de tout poil peuvent s’exprimer en toute liberté sur les murs des bâtiments communaux et celui qui devait éradiquer la chienlit ne trouve pas mieux que de se prendre pour un journaliste de BFMTV : quelle tristesse.
    Pour rappel, comme l’a déjà écrit un commentateur de Saintryinfo, le CRC peut être saisi directement par le maire, à moins que celui-ci ne cherche à gagner du temps et à passer certaines actions passées à l’éteignoir.
    Comme disaient les instituteurs dans le temps, monsieur RAUSCHER vous filez un mauvais coton et vous glissez dangereusement sur le pente savonneuse.

  18. Je viens de lire l’audit et je me suis bien marré
    Un audit flash sur la base de quelques entretiens ciblés et une analyse documentaire ont suffi pour satisfaire Monsieur Rauscher et son équipage.
    Je me suis marré je vous dit !!!

  19. Mais avec tout cela sait-on combien a été facturé ce merveilleux audit ?

    • Lecanarddéchaîné | 18 mars 2021 à 9 h 34 min | Répondre

      On ne le sait pas et à mon avis, on ne le saura jamais. Cet audit n’a même jamais été commandé. On peut supposer que c’est Rauscher qui paye le prestataire au black. Tout ça se fait dans la plus parfaite illégalité sans que personne n’y trouve rien à redire. Je commence à penser que les gesticulations du pompier contre Saintry info n’ont pour seul objet que de détourner le regard des Saintryens de ses petits arrangements avec les règles de la commande publique.

  20. Le maire, qui célébrait par-dessus la jambe la journée de la femme le 8 mars dernier, a exposé tout son sexisme, sa grivoiserie et sa mysogine au conseil du 15 mars. Regardez la vidéo du conseil municipal, Mmes Cartau-Oury et Ducroquet en prennent plein la gueule pour pas un rond. M. Rauscher ne fait pas honneur à sa fonction en maltraitant ainsi les conseillères municipales alors qu’il devrait être le garant d’un égal traitement. Ça ne présage rien de bon pour le sort réservé aux femmes de l’administration.

  21. Merci TAP 91 de rétablir la vérité ! En effet, la CRC ne peut être saisie que par deux personnes, le maire et le préfet sans lien de subordination. Cela veut dire que le maire peut saisir la CRC sans l’autorisation du préfet, ni même lui en parler. Donc, effectivement, à écouter les propos du maire au dernier conseil, cela fait plus que nous questionner et nous met devant 3 possibilités : soit le maire travestit volontairement la vérité, soit le maire n’a qu’un seul neurone, soit le maire est le capo de Saintry, soit les trois ensemble !
    Menteur ? c’est certain et ce n’est pas son 1er mensonge en tant que 1er magistrat de la commune ! Incompétent, inculte, ignare ? c’est à peu près sûr quand on constate la persistance de ses erreurs malgré qu’il en soit informé et prévenu. Aigrefin ? la question reste en suspens bien que le doute se dissipe de plus en plus car saisir la CRC aurait signifié, presque à coup sûr, le renvoi devant le tribunal correctionnel de Mme Denece et de M. Ventalon eu égard à leurs responsabilités dans la précédente mandature. Ceci explique peut-être cela.

  22. 4 heures de vidéo à se taper pour être informé sur ce qui s’est passé au dernier conseil municipal, il faut une certaine persévérance pour ne pas dire du courage. Après un visionnage en saut de puce, j’ai une idée assez complète de ce qu’il s’est dit dans ce Conseil municipal.
    Concernant ce fameux audit dont vous parlez dans votre article, je ne suis pas convaincu par les explications de Monsieur Rauscher. En effet, répondant à la question d’une personne de l’opposition lui demandant pourquoi il n’a pas fait appel à la Chambre régionale des comptes d’Ile-de-France pour effectuer cet audit, M. Rauscher a déclaré s’être adressé sans succès au Préfet de l’Essonne pour lui demander l’intervention d’un « inspecteur ». Le Préfet, M. Albertini n’aurait pas donné suite à cette demande.
    Je doute de la qualité de cette explication, car le maire peut saisir la Chambre Régionale de Comptes sans en référer au Préfet.
    Dans le cas par exemple de l’utilisation de l’AP voirie pour les paiements des chalets, M. Rauscher aurait pu là encore saisir le CRC et mettre en cause le Trésorier.
    Ce n’est pas bien de raconter des histoires, d’autant que M. Albertini n’est plus en fonction.

  23. Le dessin qui illustre votre article reflète bien la réalité : Le maire a transformé la mairie de Saintry en « Rauscher Circus ». Mais il n’y règne pas la même bonhomie. On se croirait plutôt dans un univers concentrationnaire avec un Kapo qui se croit tout permis.
    Petite information : tout habitant de Saintry, quel que soit sa fonction, qui voudra déposer une plainte devra obligatoirement se rendre à Argelès Gazost. En effet, la gendarmerie de St Pierre du Péray, croulant sous les plaintes du maire pour un oui, pour un non, refuse dorénavant de le recevoir.

  24. M. Rauscher se comporte fort mal avec Mme Cartau-Oury. On sent vraiment qu’il ressent de la haine contre elle.
    Rappelez-vous pour ceux qui ont suivi le Conseil municipal d’hier soir. Il a même fait couper le micro pour qu’elle ne puisse plus parler.
    C’est navrant et dégueulasse !!!

    • Ce sont des méthodes utilisées par les communistes ou encore pire, les fascistes.

      • Vous vous trompez Louisa, ce n’est pas contre Mme Cartau-Oury que M. Rauscher à de la haine, c’est contre Saintry info. Écoutez bien la bande. C’est vrai qu’il n’apprécie pas non plus Mme Cartau-Oury !

  25. Bien d’accord avec vous ! Ce maire ne se prend pas pour rien, ni pour n’importe quoi mais, pour quelqu’un d’extrêmement important … un fat ! Et son comportement est celui d’un dictateur. Pas une once de temps pour la controverse ou même la discussion. Soit tu es d’accord, soit tu la boucles ! Cela démontre un sérieux trouble de la personnalité. J’ai bien apprécié les propositions de soins de Vil Coyotte. Ils pourraient fonctionner car, aux grands maux les grands remèdes. Après, pour l’empêcher de mordre, il reste la camisole de force.
    J’ai visionné de nouveau le conseil. C’est hallucinant. Le maire n’y connaît rien. Il persiste dans la rédaction irrégulière de sa demande de protection fonctionnelle. Il n’a pas compris le concept de parallélisme des formes pour la seconde délibération et il ne fournit pas le Plan Pluriannuel d’investissement, pourtant obligatoire, dans le Rapport d’Orientation Budgétaire. 3 projets de délibération, 3 illégalités. Que va faire Mme Cartau-Oury ? Que va faire la gauche ? En tout cas, un qui ne fera c’est Diaz. Il a postulé pour un emploi en mairie MDR !!!

  26. Qui a regardé le conseil municipal hier soir ? Je crois que notre maire a fondu la centrale électrique en voulant judiciariser les débats. Il a ouvert le conseil en déclarant qu’il allait porter plainte contre Saintry info (paroles, paroles et paroles, …) et à ensuite n’a cessé de menacer de déposer plainte contre Mme Cartau-Oury pour diffamation dès qu’elle ouvrait la bouche ou de la menacer de faire un article 40. Notre beau pompier a le casque vide. Pour donner l’illusion qu’il a quelque chose entre les deux oreilles, il instrumentalise la justice pour se donner l’air compétent (en un seul mot et non en deux). Mais cette stratégie, qui s’apparente à la stratégie de la terreur, est celle d’un petit tyran qui n’effraie que lui-même. Prenons garde toutefois à ne pas le laisser grandir car nous pourrions nous retrouver avec un Hitler, un Staline ou un Pol Pot, avec les terribles conséquences que cela pourrait comporter. Il est déjà assez dangereux comme ça ! Pour ne pas être en reste, il a, une nouvelle fois, publiquement accusé Saintry info d’incitation à la haine. Pourquoi pas d’apologie du terrorisme pendant qu’il y est ? M. Rauscher, il existe deux moyens efficaces pour vous soigner :
    – vous soumettre quotidiennement à des séances d’hydrothérapie avec des jets de forte puissance,
    – vous soumettre quotidiennement à des séances d’électrothérapie avec des électrochocs de forte puissance (À proportion du mal dont vous souffrez).
    L’incitation à la haine est un délit grave. Soit vous portez plainte, soit vous fermez votre gueule !
    Enfin, je n’ai cessé de m’esclaffer en écoutant la chiure de mouche Ventalon déblatérer en permanence sur les comptes de la mandature précédente en oubliant bien vite que c’est lui qui les tenait, avec comme supérieure Mme Denece, adjointe aux finances et aux marchés publics de Mme Cartau-Oury. Deux belles mxxxxx que les DENALON !
    Par contre, pas un mot de M. Rauscher sur les trois délibérations illégales du conseil. C’est tellement plus simple de se lamenter et de geindre sur de très hypothétiques menaces à son encontre dont le pompier ne cesse de nous rebattre led oreilles sans jamais nous les montrer. Comme c’est un menteur (Une personne qui corrompt volontairement la vérité), ces menaces pour moi sont du vent que le pompier souffle pour nous distraire des sujets importants.

  27. Je pense que Oui-Oui a du souci à se faire pour le conseil de demain. C’est vraiment un gros benêt qui ne connaît strictement rien au fonctionnement d’un conseil, ni au processus de prise de délibération. Il faut dire qu’avoir choisi 7 crétins et un opportuniste de gauche pour l’aider et faire le travail d’un DGS, ça ne peut que faire empirer les choses. Hormis l’illégalité des délibérations prévues aux points 1 et 3 de l’ordre du jour, la délibération prévue au point 2 de l’ordre du jour est aussi irrégulière. M. Rauscher semble ignorer ce qu’est le parallélisme des formes. Il serait urgent, pour pouvoir faire fonctionner correctement la commune, qu’il se forme le plus rapidement possible (s’il en est capable – j’en doute) à sa fonction de maire. Il ne suffit pas d’empocher des indemnités et de parader un peu partout pour être maire, et encore plus maire compétent. Il faut en avoir entre les deux oreilles !
    Un indice : la mise en place de la commission finances et celle de la commission vie associative ont fait l’objet de deux votes transcrits dans deux délibérations. La modification de ces commissions doit suivre la même procédure et ne peut en aucun cas faire l’objet d’un seul vote transcrit dans une seule délibération. C’est celale parallélisme des formes, principe fondamental du droit public. Je pense que Mme Cartau-Oury saura le rappeler à ce nigaud de maire. Elle a tout intérêt à ce que le successeur de M. Delière soit installé dans les formes.

  28. Je serais Mme Cartau-Oury, je défèrerais la dernière délibération sur la protection fonctionnelle ainsi que celle qui doit être votée demain. En effet, ces deux délibérations sont irrégulières. Mme Cartau-Oury n’a qu’à se rapprocher de M. Gonzalez pour savoir comment rédiger ces requêtes puisqu’il a fait annuler toutes celles qu’elle avait fait prendre en sa faveur durant le mandat précédent. D’autre part, elle a un intérêt à agir puisqu’elle est visée par une plainte en diffamation (totalement bidon) du maire). Même si cette plainte n’a aucune chance d’aboutir, elle va entraîner des frais qui vont être payés par les contribuables de Saintry. Ce qui, en ces temps de pénurie, est intolérable et inacceptable. En attaquant ces deux délibérations, elle ferait oeuvre utile en faisant éviter des dépenses incongrues à la mairie.
    Et comme elle est attaquée dans le cadre de son mandat (sur un tract politique qui dénonce les excès du maire), elle serait en droit de demander, elle-aussi, la protection fonctionnelle.

  29. Je partage votre sentiment sur l’ego du nouveau maire qui croit que même Jupiter n’est pas digne qu’il sorte de sa cuisse, c’est tout dire ! Mais, de là à déposer plainte contre Saintry info, il y a un pas que le pompier ne franchira pas. Les événements récents l’ont montré, il n’est pas suffisamment vaillant pour aller combattre le feu, alors M. Gonzalez vous pensez ! De plus, comme vous le soulignez, l’article est factuel et précis. Il est aussi argumenté, clair, sans haine ni incitation à la haine comme s’en était gaussé M. Rauscher dans sa pathétique lamentation devant la mairie, le 16 janvier dernier. Et je suis certain qu’il est documenté. Pour mémoire, je rappelle que Mme Cartau-Oury n’a jamais attaqué Saintry info sur le fond de ses articles, alors qu’elle l’a fait pour un mot qu’elle jugeait de travers comme lorsque sa majorité fut qualifié de rats, plainte pour laquelle elle a été déboutée, tout comme les sept rats qui sont avec Rauscher aujourd’hui. Appeler un chat, un chat n’est ni diffamatoire, ni injurieux ! Mais toute aide est la bienvenue face à la bêtise, surtout si vous avez de quoi renforcer la position du directeur de la rédaction. Merci pour lui qui a pour l’instant effectué un travail d’intérêt public sans beaucoup de gratification.

  30. Bonjour à toutes et à tous,
    Votre article est excellent,factuel et précis, mais connaissant notre nouveau maire, vous risquez qu’il soit dès demain matin aux portes de la gendarmerie pour déposer une plainte contre vous. Si c’est le cas, n’hésitez pas à me contacter pour que j’apporte de l’eau à votre moulin (je vous envoi mes coordonnées sur votre messagerie).

  31. Lecanarddéchaîné | 13 mars 2021 à 12 h 34 min | Répondre

    Détournement de fonds publics, mensonges, manipulations, copinages, égo hypertrophié, adjoints avec de nombreux cadavres dans les placards, misogyne, apprécie peu les exogènes, Oui-Oui démarre très, très fort son mandat. Arrivera-t-il à le terminer ? À côté, Martine passerait presque pour une sainte. Or, quand on sait qui est réellement Martine et ce qu’elle a fait … Quand les Saintryens auront compris, il sera trop tard. Bien fait pour eux ! Ils n’avaient qu’à pas être aussi c….

    • Figurez-vous cher Monsieur que je regrette Mme Cartau-Oury même si je n’ai pas voté pour elle ni en 2014 ni en 2020.

      • Le seul qui aurait pu faire le ménage, c’était M. Gonzalez mais les Saintryens sont tellement cons qu’ils ont choisi la plus belle équipe de nulloss de toute la région et en plus qui n’a pas l’air d’être blanc-bleue. Pourtant, le fait de s’associer avec 7 voyous de l’équipe Cartau-Oury aurait dû mettre la puce à l’oreille sur la moralité du pompier pyromane.

  32. Ça fait longtemps que je vous suis mais c’est la 1ère fois que je mets un commentaire. Je voudrais vous remercier pour avoir relevé la blague douteuse du maire sur les femmes en tout début de séance du conseil. Comme vous, je ne goûte pas la parodie d’humour du maire, pourtant garant de nos institutions, sur un sujet d’une telle importance concernant un peu plus de la moitié de l’humanité. Que fait-il d’ailleurs dans la commune pour garantir l’égalité de traitement entre les hommes et les femmes travaillant pour la ville ? On dirait qu’il prend ça par-dessus la jambe et ça me met en colère.

    • Je suis 200% d’accord avec vous Florence. Ça me met aussi très en colère, ces machos qui n’ont que 2 raisins secs entre les jambes.

  33. M. Gonzalez, d’après le dictionnaire, quelqu’un qui corrompt volontairement la vérité, c’est un menteur. Il faut reconnaitre que M. Rauscher est coutumier du fait comme pour l’emploi de son argument massue bidon : « on ne peut pas le faire à cause de la COVID 19 ». La COVID à bon dos, surtout quand elle est servie à toutes les sauces, particulièrement pour sucrer les droits de l’opposition et s’asseoir avec son gros c.. sur le fonctionnement démocratique de nos institutions, en l’occurrence la commune. Attention Oui-Oui vire dictateur !

  34. Le moins que l’on puisse dire c’est que cela n’augure rien de bon pour la suite ! Ce monsieur devrait de lui-même démissionner de son mandat de maire et faire le constat que décidément le costume est trop grand pour lui. Rendez-vous compte qu’il finirait par nous faire regretter Martine !

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*