« Martine », une élue à la hauteur

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite.

Les GASSOURY devant être unis et égaux, « Martine » a demandé à sa Directrice Générale de lui installer 3 livres sur sa chaise, parmi ceux qu’elle utilise le moins, afin qu’elle soit à la même hauteur face au public.

Les Directives du Ministère de l’intérieur pour le budget 2017 avaient dû s’y égarer également.

Pourtant, le Conseil municipal du 9 mars avait bien commencé, puisqu’il était fait mention dans les informations données aux élus, de l’article 107 de la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) qui précise :

« Dans les communes de 3 500 habitants et plus, le maire présente au conseil municipal, dans un délai de deux mois précédant l’examen du budget, un rapport sur les orientations budgétaires, les engagements pluriannuels envisagés ainsi que sur la structure et la gestion de la dette. Ce rapport donne lieu à un débat au conseil municipal, dans les conditions fixées par le règlement intérieur prévu à l’article L. 2121-8. Il est pris acte de ce débat par une délibération spécifique. »

Mais il ne suffit pas de savoir le lire,.. Encore faut-il le comprendre !

Depuis la loi n°2015-991 du 7 août 2015, le DOB (Débat d’orientation budgétaire), doit maintenant faire l’objet d’un vote, et non plus d’une simple prise d’acte par le Conseil municipal.

Encore une fois M. CARRENO aurait mieux fait de se taire. En effet, il a rappelé à Mme le Maire, qu’il fallait impérativement voter le DOB, sous peine de nullité de ce dernier. Mais l’envie de paraître et de briller a été trop forte – Il n’a pas résisté à la tentation de l’ouvrir, même si cela donnait l’occasion à « Martine » de sauver sa tête.

Cela aura occasionné une interruption de séance de vingt minutes et une agitation de tous les diables, car elle refusait malgré tout de le croire.

Sans l’intervention de M. CARRENO, nous aurions pu obtenir l’annulation du budget pour absence de DOB (Débat d’Orientation budgétaire), ce qui aurait ouvert la voie à une mise sous tutelle de la commune, et au blocage de l’aberrant dossier de l’école Koch dont on ne peut pas dire qu’il brille par sa clarté ! ( Une fois 1.5000.000 euros – Une fois 1.200.000 euros – A quand 4.000.000 d’euros ?).

Encore MERCI Michel !

Un grand MERCI aussi à Monsieur GASSAMA !

Grâce à lui, le blog « Saintryinfo.fr » a franchi pour la première fois la barre symbolique des 1000 visites quotidiennes.

Et encore MERCI à lui, en tant qu’adjoint à la jeunesse, d’avoir pris en considération nos informations « commerciales » sur le City-Stade. M. GASSAMA devrait mettre son logiciel à jour, car le City-Stade n’est pas le seul endroit de la commune ou ce type de « Commerce » s’exerce !

C’est d’ailleurs grâce à la vigilance de M. HERSCHKORN (Directeur d’école), que cette information a été dévoilée pour la première fois dans le bulletin municipal n°9 « Le Saintryen » d’octobre 2016 :

 «Le City parc excentré propice à des regroupements autres que sportifs »

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*