Bien mal acquis ne profite jamais !

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite.

Suite à l’usage avéré de fausses lettres de démission du Conseil municipal de Mme Danielle LAURENT et de M. Luc PENHOËT, le groupe d’élus emmené à l’époque par M. Eloy GONZALEZ, rédigea, publia et distribua un tract intitulé « Mains basses sur la Ville » qui dénonçait cet usage frauduleux – Mme le maire ne pouvant ignorer qu’il s’agissait de fausses lettres de démission.

Ces méthodes probablement importées de notre voisine, ne pouvaient accepter d’être ainsi dénoncées, « Mains basses sur la Ville » n’eut pas l’heur de plaire à notre édile municipale.

N’acceptant pas la controverse de son opposition, la première magistrate de la ville désigna un coupable parmi les 9 renégats, dont 7 traîtres qui échappèrent au courroux de « MA » pour s’être rallié, moyennant tout de même quelques deniers. Seul M. Eloy GONZALEZ fut poursuivi pour diffamation.

Grâce à un détournement de pouvoir, Mme le maire ayant perdu en 1ère instance et à quinze jours du prononcé d’un jugement qui allait s’avérer être défavorable en appel, Martine se fit voter en toute hâte une protection fonctionnelle, pour éviter d’avoir à payer de sa poche les 5.000 euros de la consignation et les honoraires ‘avocats.

M. Eloy GONZALEZ scandalisé de l’usage des fonds publics pour lutter contre des adversaires politiques, déféra cette délibération devant le Tribunal administratif de Versailles le 29 août 2016.

À raison, le Tribunal administratif de Versailles lui aura reconnu l’illégalité de la délibération n° 11 du Conseil municipal du 3 juillet 2016 accordant la protection fonctionnelle à Mme CARTAU-OURY maire de Saintry-sur-Seine, et donc l’annulant par décision du 24 mai 2018 .

Il convient par ailleurs d’apprécier à leur juste valeur les conclusions du rapporteur public lorsqu’il déclare devant les juges du Tribunal administratif réunit en formation de jugement que le tract « Mains basses sur la ville » ne nécessite aucune poursuite.

Ainsi donc, Mme le maire pourra s’imprégner de la justesse du proverbe qui donne son titre à cet article, et que l’instrumentalisation de la justice à des fins personnelles ne fait qu’entraîner un dévoiement de la démocratie.

La seconde affaire d’injures et diffamations en sera un exemple encore plus saignant pour les bourses des élus bouffis d’orgueil, faisant payer par le contribuable leur lâcheté à attaquer M. GONZALEZ.

 

Le bien mal acquis ne profite jamais, qu’il faudra bien le restituer un jour ; et vous reconnaîtrez que voler est non seulement un crime, mais encore une folie. — (H. Godefroid Thomas, Petits sermons, 1847)

95 Commentaires sur "Bien mal acquis ne profite jamais !"

  1. Vous vous trompez Jean-Louis. Elle a jusqu’au 17 juillet pour réunir le conseil, le dernier ayant eu lieu le 17 avril dernier.

  2. En principe, c’est le comité départemental des Républicains qui doit désigner le candidat à l’élection départementale partielle des 1er et 8 juillet. Pas deux pelés et trois tondus sur un coin de table dans l’arrière-cuisine !

  3. Savez-vous quand se tient le prochain conseil ? Martine est obligé de le convoquer pour le 19 juin au plus tard. Vous devriez déjà prévenir le préfet car elle va tout faire pour éviter d’avoir à répondre aux questions relatives aux mesures conservatoires à prendre contre Gassama.

  4. Démissionnes et fiche le camp Bechter. Tu n’as plus d’avenir en Essonne. Tes amis devraient te lâcher s’ils avaient deux sous de bon sens.
    Remarques si tu veux claquer sur scène continu.

  5. Bobléponge | 4 juin 2018 à 17 h 59 min |

    Le pervers asexué et 49-3 ne savent plus quoi faire pour que leurs petites manoeuvres ne fuitent pas. D’une part, ils sont tellement prévisibles. D’autre part, j’ai un maillage de terrain dont ils ne peuvent soupçonner l’ampleur. Enfin, ils ne maîtrisent plus rien. Si Bébèche est officiellement candidat, les dossiers vont pleuvoir comme à gravelotte. Il n’y a pas que les Gassama qui sont outillés. Et le 1er à liquider sera l’homme de l’ombre. Tout tombera ensuite comme un château de cartes.

  6. Non Bob, pas tout à fait la même configuration. La famille Dugoin comme les voyous s’est faite prendre au dépourvu. Elle n’a aucun soutien. Ni le père, président du SIREDOM et du SIARCE, ni le fils, maire de Mennecy, 1er vice-président de la CCVE, vice-président du Conseil régional d’Île de France, président de l’ORDIF et président de l’UDI 91 (excusez du peu !). Et comme ni l’un, ni l’autre ne sont burnés, bien que toujours attiré par Corbeil-Essonnes, ils ne seront pas candidats. Petits joueurs !
    Le PS n’aura pas de candidat. Il ne ferait pas 5% et ne serait pas remboursé. Quand à LREM, ils peuvent faire un galop d’essai pour les municipales avec Dugault, mais sans espoir.
    On risque de se retrouver dans un duel Bechter-Piriou qui a toutes les chances de tourner à l’avantage du second. Ça serait un bon moyen de ramener Bechter sur terre.

  7. Bobléponge | 4 juin 2018 à 16 h 18 min |

    A peine Serge Dassault enterré, Bébèche a réuni un bureau municipal extraordinaire le samedi 2 juin pour annoncer à ses troupes qu’il était candidat à sa succession et qu’ils avaient tous intérêt à le soutenir comme un seul homme.
    Il aurait, selon ses dires, le soutien de François Durovray, de Stéphane Beaudet, des maires de Villabé, Lisses et Echarcon dont un serait son suppléant. A voir !
    Pas sûr que ce soit suffisant pour gagner.
    Le chef des voyous a donc décidé de mesurer sa côte de popularité à un moment qui s’apparente à la croisée des chemins.
    Il est déjà avéré qu’il a demandé à Daniel Arnault de partir car sa seule présence dérangeait les frangins à qui Bébèche ne peut rien refuser.
    La ville de Corbeil-Essonnes est dans un état de décomposition avancée et ce n’est pas le triple AVC qui va pouvoir redresser la barre.
    Nous allons retrouver la même configuration qu’en mars 2015 : Le bon, la brute et le truand, soit le chef des voyous Bébèche, le crypto-communiste Piriou et l’inénarrable Dugoin (dans cet ordre ou un autre).
    Pas de quoi donner envie d’aller voter. Pas sûr qu’on atteigne les 20% de participation.
    Mais vu les enjeux cachés, ça va être rock’n roll !

  8. Votre compte à rebours me comble. Il prend déjà forme avec 3 croix.

  9. Un article du Parisien de ce jour confirme mes informations :
    – L’élection départementale partielle du canton de Corbeil-Essonnes se tiendra les dimanches 1er et 8 juillet 2018,
    – Un hommage républicain à Serge Dassault se tiendra le samedi 16 juin à 11h00 sur le parvis de l’Hôtel de ville, place Galignani.
    Si Jean-Pierre Bechter est candidat, le coût de cet hommage devrait être intégré dans ses comptes de campagne, car il se présente comme « l’Héritier », alors qu’il n’est rien, même pas l’ombre de l’ombre de Serge Dassault, un soupir.
    Il reste à vérifier que pour de basses raisons électoralistes, le renvoi en correctionnelle de Machiré GASSAMA ne sera pas déplacé après les élections et se tiendra bien le 29 juin prochain, les débats étant de nature à éclairer les électeurs sur le système Bechter.

  10. Je suis fan de vos petites croix.

  11. Entièrement d’accord avec vous. Nous sommes beaucoup dans votre cas et avons hâte que le procès arrive. Nous pourrions demander à Martine d’affrêter un car pour que nous puissions y aller. Ça nous ferait une sortie.

  12. Nous sommes nombreux à être d’accord avec vous Traoré. Nous aussi on ne l’aime pas, mais pas du tout !

  13. J’ai eu des amis de Corbeil à l’apéro. Ils ne connaisaient pas votre blog. Vous avez 4 nouveaux lecteurs.

  14. J’apprécie vraiment votre compte à rebours. Je peux mesurer la progression de mon espérance. Ça commencera à aller mieux quand toute la 1ère ligne sera barrée. Bon dimanche

  15. Plus que 26 jours.
    Adieu Mach, on t’aimait pas !

  16. Vous l’aviez bien identifiée en « Madame Propre », madame propre à rien oui.
    Sa photo en train de lire le jugement avec son factotum derrière est impayable. Elle fait une tronche de cake pas possible. Et avec les déconvenues qui vont s’amonceler, elle n’est pas prêt de retrouver le sourire.
    Allez Martine, fais-nous gagner du temps ! Démissionne !

  17. Ça serait encore mieux si on pouvait mettre 28 croix d’un coup Valérie . On en serait débarrassé tout de suite. J’espère qu’il va prendre cher pour ce qu’il a fait, au moins un an ferme. Chassez le naturel, il revient au galop.

  18. SOSFANTÖMES | 2 juin 2018 à 15 h 26 min |

    Et qu’elle publie la photo du chèque de remboursement de son larcin sur le site de la commune. Comme ça il pourrait servir à quelque chose.

  19. Si ça pouvait arriver Les Guêtres !

  20. Ça faisait longtemps que je ne faisais que suivre l’actualité sans commenter. Vos caricatures m’enchantent toujours autant. Elles sont si … parlantes.
    Je reviens pour féliciter M. Gonzalez d’avoir persévéré contre les décisions illégales de Martine et son usage très cavalier de nos contributions locales.
    Lorsque l’on devient un personnage public, il faut accepter la controverse, si possible avec humour (ce dont notre édile semble dépourvue). Et lorsque l’on fait usage de fausses lettres de démissions et que l’on se fait attraper la main dans le pot de confiture, il ne faut pas attaquer en diffamation (avec l’argent du contribuable) le tract qui dénonce ses méfaits.
    Le tribunal correctionnel, par deux fois, et le tribunal administratif ont donné raison à M. Gonzalez. Il serait bon que Martine en prenne acte et rembourse l’argent public qu’elle a indûment utilisé à des fins personnelles. Très vite !

  21. Les Guêtres | 2 juin 2018 à 12 h 54 min |

    Je viens de lire l’article du Parisien. Cela signifie que Mme Cartau-Oury a fait un détournement de fonds public. C’est extrêmement grave. Cela peut être sanctionné par de l’inéligibilité par les tribunaux un truc pareil. On joue moins les forts à bras dans le quartier des guêtres.

  22. Top de chez top le compte à rebours. L’avantage du visuel. Ça fait un tabac à Corbeil. Un de moins chaque jour. Heureusement que dans la vraie vie, il n’y a pas 28 Gassama. L’enfer …
    Adieu Mach, on t’aimait pas !

  23. Vite le 29 juin qu’il y ait 28 croix ! Super ce compte à rebours. Chaque jour qui passe nous donne un peu plus d’espoir.
    Je vais le dire à mes copines.

  24. Bechter a fait ce que je pensais qu’il ferait. L’hommage à Serge Dassault est organisé le samedi 16 juin à 11h00 sur le parvis de l’hôtel de ville.
    La page d’accueil du site municipal nous la fait sentimental avec « les liens depuis 32 ans ». La ficelle est un peu grosse.
    Bechter, cette fois-ci Serge Dassault ne te tirera pas d’affaire. Tu es tout seul face à ton destin.

  25. Présent aux Invalides cet après-midi, j’ai pu constater que les 31 élus de la majorité étaient présents ainsi que Bruno Piriou et Farida Chourfi, pour rendre hommage à Serge Dassault et accompagner sa famille.
    Il y avait des absences de marque qui lorsque l’on connaît bien l’histoire locale ne s’expliquent pas et s’excusent encore moins. Ainsi en est-il de l’inénarrable Xavier Dugoin qui pourtant doit énormément à Serge Dassault et pas seulement du numéraire pour acheter des cartes d’adhérents du RPR afin de contrôler et d’orienter les élections internes ! Il n’y a pas qu’au PS que cela se pratique à grande échelle. A tout le moins, l’ex-Président du Conseil général de l’Essonne aurait pu se déplacer afin de saluer son fidèle et loyal Vice-Président.
    Ainsi en est-il de sa secrétaire particulière durant le 1er mandat de maire de Serge Dassault et de son acolyte de l’opposition de droite !
    Il est un temps pour se combattre et un temps pour pardonner.

  26. Génial votre compte à rebours !
    Criant de vérité. Un grand Bravo!!!

  27. Quelle bonne idée ce compte à rebours ! Chaque jour un Gassama nous quitte jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus le 29 juin.
    Et puis comme ça on ne voit plus ces horribles pots rouges sur votre page d’accueil. Il y en a déjà à tous les coins de rue dans le village. Qu’est-ce que c’est moche.

  28. Vous êtes mauvaises langues. D’après Martine, il est innocent. Après des propos racistes, le DGS aurait donné un grand coup de boule dans le pied de Gassama.
    Mes amis du Sud m’ont dit qu’avec eux ça n’aurait pas traîné. Il n’y aurait pas eu besoin d’un procès. Ça aurait fait des économies.

  29. Bonne idée Pierre. En fait, il devrait le dessiner et en gommer un bout chaque jour jusqu’au 29 juin, jusqu’à complète disparition.

  30. Message à la rédaction : ce serait bien d’avoir un décompte jusqu’à la date du procès de Gassama. Comme ça, nous saurions quand Martine sera obligé de lui retirer ses délégations.

  31. Les obsèques de Serge Dassault se tiendront ce jour à 14h30 en l’église des Invalides. Les honneurs militaires lui seront rendus. Le conseil municipal s’y rendra dans un car affrêté par le maire, départ 12h00 de Corbeil-Essonnes.

  32. On est dans le grand banditisme ! Que fait la police ? Que fait la justice ? C’est vrai, nous sommes en France, un des pays les plus corrompus au monde. Et ce n’est pas près de changer !

  33. Bobléponge | 31 mai 2018 à 19 h 55 min |

    Ne désespérons pas ! Les Corbeillois n’ont plus rien à gagner à voter Bébèche. Les 2B2 sont identifiés et pointés du doigt comme les principaux acteurs du bordel ambiant qu’ils n’arrivent plus à contrôler. Et qui enfle un peu plus chaque jour.
    Il n’y a plus d’argent à distribuer et surtout il n’y a plus de réseaux pour le distriber.
    Les Corbeillois vont peut-être réagir comme les Français en 2017 et pratiquer un dégagisme qui ne peut que leur être profitable.
    Au mpins cela servira-t-il à virer le chef des voyous, l’ami des Gassama et d’autres, …

  34. Djibril Sidéré | 31 mai 2018 à 18 h 02 min |

    Vous verrez que Bechter malgré ses AVC prendra la place de Dassault au Conseil départemental. Les Corbellois sont des moutons.

  35. Encore merci M. Gonzalez de nous faire rire en nous informant ! J’ai découvert avec effarement l’état de décomposition avancée de notre voisine. Moi qui croyais que les pratiques de Saintry étaient scandaleuses (et elles le sont), je me dis que, comparés aux élus de Corbeil, les nôtres sont des enfants de choeur. Ça n’en est pas plus rassurant pour autant.
    Vivement que la situation de Corbeil se normalise. Parce que les emmerdements ruissellent jusque chez nous.

  36. Mathieu, votre hypothèse me paraît tout à fait réaliste, surtout quand on connaît le bonhomme et son directeur de conscience. Mais, vous oubliez le procès du protégé de Bechter, Machiré Gassama (chauffeur et garde du corps du maire – enfin plus depuis mai 2014 et « la tentative d’assassinat » contre Gassama à Saintry, le soir des européennes – il a eu peur de prendre une balle perdue) renvoyé en correctionnelle pour violences volontaires ayant entraîné une ITT supérieure à 8 jours, et pas que … Le procès se tient le 29 juin, deux jours pile avant la date prévue du 1er tour. Tout le monde aura en tête que voter Bechter, c’est voter Gassama. Et plus un Corbeil-Essonnois ne veut continuer à voir les deux frangins Gassama qui bossent à la ville.
    Dassault c’est fini. Il faut tourner la page et le système Bechter est bien plus dangereux que le système Dassault qui, lui au moins, aimait Corbeil.
    A moins que le procès soit renvoyé mais ça apparaîtrait comme de la magouille et donc pas bon pour Bechter non plus.
    Et oui, Bechter est le mauvais candidat pour cette élection !

  37. Probabilité très forte pour les élections départementales : dimanches 1er et 8 juillet.
    Si Bechter est intelligent, il organise un hommage de la ville à Serge Dassault mi-juin. Ça lui fait une énorme réunion publique pour sa campagne, financée par la ville, au cours de laquelle, il va essayer de se faire passer pour son héritier à Corbeil – ce qui est sa seule possibilité de faire pleurer dans les chaumières pour attirer des votes car sans SD, Bechter n’est rien à Corbeil.
    Si cela se produit, il faut intégrer le coût de cet hommage dans celui de la campagne de Bechter. Déjà la double page du Parisien, c’était limite !

  38. L’avenir de Martine devient difficile, et en soutenant M.Gassama elle aggrave sa position.
    Pour le spectateur que je suis, je constate que pour contrer son opposition elle passe son temps à déposer des plaintes sans grand succès

  39. Avec tout ce ramdam à Corbeil, on en oublierait presque notre Martine qui pourtant, n’est pas un modèle de vertu. Comme le dit SOSFANTÖMES, menteuse, voleuse, ridicule et indigne ! Qu’elle ne s’imagine surtout pas qu’elle va passer entre les gouttes. Elle aussi sera renvoyée et je le pense, condamnée. Ses amis sont loin et inaccessibles, comme Serge Dassault à Corbeil.
    Alors Martine, quand nous quittes-tu ?

  40. Comme le commentait Antoine dans l’article précédent « Madame Propre », « Pendant les affaires, les affaires continuent ». Ce qui a été dit lors du conseil de Corbeil de lundi sur certains marchés, dont après examen je pense qu’ils mériteraient d’être communiqués au Parquet, l’agression intolérable du DGS, les menaces sur les témoins et les tentatives de subornation de témoins comme l’a relaté Le Parisien Essonne, pendant la clôture de l’affaire des « achats de votes », illustrent à merveille ce phénomène.

  41. Bobléponge | 30 mai 2018 à 23 h 00 min |

    Un article extrêmement pertinent et fort bien documenté de Médiapart d’hier, fait remarquer à juste titre que le décès de Serge Dassault éteint les procédures judiciaires … sauf une, celle de l’achat des votes (et tutti quanti) pour les élections de 2009 et de 2010, en association de malfaiteurs, procédure pour laquelle nous sommes en attente de renvoi devant le tribunal :
    – des receleurs (l’actuel maire de Corbeil et candidat à la succession du poste de conseiller départemental laissé vacant par Serge Dassault),
    – des porteurs de valise au sommet du système pyramidal de « ruissellement » (un des concepts préférés de Micron 1er – en l’occurrence les achats de vote),
    – de quelques comparses pour des circuits annexes mais aussi efficaces (logements, associations, …).
    En fait, le procès du système Dassault sans Dassault.
    Et ce procès aura bien lieu et les peines prononcées seront exemplaires, à la mesure du dévoiement découvert et établi, car, autrement, ce serait autoriser que le système perdure (en tout cas son maillage territorial) et interdirait à la ville de Corbeil-Essonnes et à ses habitants tout espoir d’un monde meilleur,dans lequel nos valeurs républicaines auraient un sens.
    Une ville ne peut pas être abandonné, livré au diktat des voyous. Les élus qui favorisent cela se mettent d’eux-mêmes hors-la-République, ce qui est encore bien plus grave que d’être hors-la-loi.
    Je suis persuadé que les élus en responsabilité de désigner le candidat LR pour la départementale partielle du canton de Corbeil-Essonnes qui va se tenir, vont avoir le même sursaut de bon sens que la commission nationale d’investiture qui avait refusé d’adouber Serge Dassault pour les dernières sénatoriales. Sinon, ceux-là seront balayés chez eux aux prochaines élections. Et personne ne les pleurera.

  42. En lisant le « Parisien » de ce matin il m’a semblé que je lisais « Le bal des faux-c..s », excusez-moi du terme (que ceux qui se sentent concernés demandent mes coordonnées à Monsieur Eloy GONZALEZ à qui je les transmets par ailleurs ce soir, qui me transmettra les doléances).
    Quelques exemples : un agriculteur qui faisait le panégyrique de SD, grand défenseur de la cause agricole, normal pour quelqu’un qui possédait 200ha (et ce n’est pas rien, demandez aux paysans) de terres céréalières du côté de Coignières (78). JPB la larme à l’oeil, qui parlait du restaurant préféré de SD, un chinois aux Tarterets, et qui l’a vu pleurer deux fois (moi quand je vois la bêtise humaine je pleure plusieurs fois par jour), deux personnes qu’on interroge dans un coin de rue pour qu’ils disent qu’ils vont le regretter (les seuls qui vont le regretter ce sont ceux qui ne pourront plus en profiter), bref j’en passe et des meilleurs.
    Le « vieux sage » n’étant plus de ce monde ça va être la foire d’empoigne à Corbeil et aux alentours.
    Pour Saintry quoi de bon ? Rien car, soyez-en sûr nous allons avoir la queue du tsunami de Corbeil, et ce même si MCO pense que ce qui se passe à Corbeil n’affecte que Corbeil, alors que c’est déjà le remue-ménage pour savoir qui va être élu et où !
    Tout le monde avance masqué comme à Venise lors du carnaval (tiens ça m’est venu comme ça!).

  43. Mais non La Fouine, pas ce tocard. L’adjoint au sport de Corbeil et élu de référence de Gassama, un dénommé Eric Breton.
    C’est lui que poussait en avant le dircab qui en avait fait son candidat. Puis il a constaté que les promesses n’engageaient que ceux qui les écoutaient, surtout de la part de Boistel et que le job était compliqué. Il est sous la ligne des radars depuis que Gassama a pété toute la tringlerie.

  44. L’adjoint au sport Gassama ?

  45. Les chances de Bayle d’être candidat s’amenuisent à chaque seconde. Bechter s’est rendu compte de son incompétence sévère dans la gestion de la révision du PLU à la réunion avec les associations vendredi dernier. Il est évident que ce brave garçon qui se croit omniscient, ne sait pas écrire le mot concertation. Alors, de là à la pratiquer, il y a au moins deux mondes. Il ne sait pas non plus quelles sont les règles en matière d’élaboration ou de révision de PLU. Ce qui est assez cocasse pour l’adjoint délégué à cette mission.
    Mais enfin, nous n’en sommes plus à une connerie près. Les 2B2 ont viré tout ce qui tenait un tant soit peu la route pour pouvoir faire ce qu’ils voulaient : bétonner à tout va sans se préoccuper des conséquences ! On voit bien les limites de l’exercice. Ils devraient se méfier de ne pas être coulés dans les fondations de leurs projets.
    De plus, l’ami Bayle, concurrencé en interne par l’adjoint au sport et grand chouchou du pervers asexué, a mis en liquidation la section LR de la 1ère circonscription tant son charisme est répulsif. Pour gagner des élections il faut des troupes. Bayle, combien de divisions ?

  46. Bobléponge | 30 mai 2018 à 17 h 11 min |

    Oublions Madame RIEN ! Elle n’est rien. Constatons simplement que c’est le grand chambardement à Corbeil. Si le directeur de la jeunesse et des sports avait su refréner sa fougue le 2 mai, il aurait pu acquérir une position que même Bébèche n’aurait pu lui contester. A quoi tiennent les catastrophes ou les miracles.
    Plusieurs bonnes nouvelles : le DGS est très soutenu, le livre d’or qui circule reçoit beaucoup de signatures, même les élus se sont mobilisés en faveur du DGS, à quelques rares exceptions près.
    Maintenant, Bébèche veut se présenter à l’élection départementale pour pourvoir le siège de Serge Dassault devenu vacant. Mais ce n’est qu’un caprice de sale gosse trop gâté. Que fera-t-il pour défendre les intérêts de notre canton, alors qu’il est entièrement dans les mains de ses « amis » et que comme il le dit au Parisien, il a perdu son guide, son mentor, celui qui pensait ce qu’il fallait faire pour Corbeil car il aimait cette ville ?
    Ce n’est pas le cas de Bébèche qui serait incapable de traverser la ville sans faire dans son pantalon, même dans un char d’assaut, tellement il méprise ses habitants et en a peur. Sur ce, je vous laisse méditer sur les ambitions des uns et des autres.

  47. J’ai lu attentivement le jugement du tribunal administratif de Versailles. Il est parfaitement clair que la délibération n°11 du 3 juillet 2016, accordant la protection fonctionnelle à Mme le maire de Saintry, est annulée.
    D’après le Rapporteur public, la poursuite en diffamation du tract « Main basse sur la ville » n’était même pas fondée.
    Dès lors, envisagez-vous de demander à Mme Cartau-Oury de rembourser à la ville les 5 000 € de la consignation demandée lors de la citation directe ?
    Dans la mesure où, lors de l’audience pour la seconde citation en diffamation, 9 de vos accusateurs ont vu leur demande jugée irrecevable, envisagez-vous de leur réclamer aussi les frais de consignation et d’avocats payés par la commune ? Ce ne serait que justice. Et leur apprendrait qu’on ne saisit la justice qu’à bon escient, comme vous pour la plainte sur le marché de refonte du site internet.
    Bon courage et continuez à nous défendre parce que l’opposition de gauche au conseil est bien muette.

    • Eloy GONZALEZ | 30 mai 2018 à 18 h 27 min |

      Je vais effectivement demander le remboursement de la consignation de 5.000 euros que Mme Cartau-Oury a fait payer par la commune sans aucune autorisation. Mais, je vais également porter plainte pour détournement de fonds publics et recel , infractions prévues aux articles 432.15 et 16 du Code pénal.
      Et puis concernant les 9 élus qui ont portés plainte contre moi pour diffamation et qui ont été déboutés, une plainte pour dénonciations calomnieuses partira dans les prochaines semaines.
      Je crois qu’il faut à un certain moment remettre les pendules à l’heure.

      • SOSFANTÖMES | 30 mai 2018 à 18 h 34 min |

        M. Gonzalez, n’oubliez pas de demander le remboursement des frais de consignation et d’avocats qu’ils ont fait engager par la commune (45 000 €) pour vous intimider en vous attaquant en justice.

  48. De nouvelles élections : si vous pouviez dire vrai !

  49. M. Gonzalez, votre réponse à Pierre montre la profonde dépravation des valeurs morales que devraient édicter en règle les élus et avant tout le maire, la maire de Saintry en l’occurrence.
    Tel n’est visiblement pas le cas. Le comportement de Martine est scandaleux. Elle fait rejaillir la honte sur notre commune. Respecter la démocratie, la présomption d’innocence, n’interdit en rien de se préserver de ses dérives.
    Quand envisagez-vous de partir Martine ?

  50. Quand on voit l’absence de sens moral de notre maire, on ne peut que regretter qu’il n’y ait pas aussi des élections à Saintry.

  51. Vous avez raison Mathieu, Bechter est en campagne. Il faut reconnaître que l’article du jour du Parisien Essonne en hommage à Dassault donnant la parole à Bechter est un coup de génie. Je reconnais bien là la patte de son directeur de cabinet, Pascal Boistel, grand manipulateur des médias devant l’éternel.
    Il fait coup double :
    – Passer pour le gentil collaborateur un peu benêt du « Chef », faisant tout pour satisfaire son moindre désir, presque un esclave, alors que lui et son double diabolique n’ont cessé d’oeuvrer depuis 2009 pour l’écarter du pouvoir local (tout en le flattant) car ils ne supportaient plus ses avis et ses décisions.
    – Faire parler de lui sur 5 colonnes à la une en apparaissant comme un bon « fils » ! Ça fera toujours deux ou trois tracts d’économisés pour la campagne des cantonales. Pour bien faire, cet article du Parisien devrait être comptabilisé dans les comptes de campagne du candidat Bechter.
    L’instrumentalisation du décès de Serge Dassault à des fins électoralistes me fait vomir. Quand on pense que JP Bechter soutient M. Gassama … Ça c’est la réalité !

  52. Elle a tellement dit de bêtises dans les médias depuis le début de sa mandature qu’on n’est plus à une de plus.

  53. Quel sort Mme le maire a-t-elle réservé à votre demande de mesure conservatoire à l’encontre du 1er adjoint ?
    Attend-elle sa condamnation le 29 juin prochain pour prendre sa décision ? Quand se tient le prochain conseil municipal que nous puissions interroger directement la maire sur sa position car elle ne peut pas dire que ce qui se passe à Corbeil reste à Corbeil ?
    En effet, Monsieur Gassama ramène Corbeil avec lui quand il rentre à Saintry, quand il rentre.

    • Eloy GONZALEZ | 30 mai 2018 à 13 h 05 min |

      La seule réponse fut celle que les médias ont publiée, à savoir qu’elle attend le jugement du Tribunal correctionnel d’Evry pour prendre une décision, puisque cette affaire concerne Corbeil et non Saintry.
      Souvenez-vous que pour justifier cette réponse elle évoqua l’existence de plusieurs scénarii de l’incident sur le DGS de Corbeil M. Arnault.
      Quant à me répondre directement… elle ne répond déjà pas lorsqu’il s’agit d’un courrier que lui adresse un élu, alors encore moins quand il s’agit d’une lettre ouverte.

  54. SOSFANTÖMES | 30 mai 2018 à 10 h 51 min |

    En effet giuseppe, City Komi, la ville de la communication, est devenu Ghost City, la ville fantôme. Tous nos élus auraient-ils disparu dans l’explosion de la diligence ?

  55. A la préfecture, c’est l’effervescence. L’élection doit avoir lieu avant la fin août. Vous imaginez le casse-tête. Déjà que l’on va avoir 80% d’abstention, si en plus elles se tiennent en juillet ou août, ça va être une catastrophe.

  56. Il se susurre aussi que Jean-François Bayle, Secrétaire de la 1ère circonscription de LR, serait aussi intéressé par l’investiture pour se présenter à cette élection. Décidément, nous sommes tombés très bas à Corbeil-Essonnes.

  57. INFO DERNIERE : A peine connu le décès de Serge Dassault, Jean-Pierre Bechter, maire de Corbeil-Essonnes, s’est rapproché de François Durovray, Président LR du Conseil départemental de l’Essonne afin de se faire adouber comme candidat LR sur le canton de Corbeil-Essonnes (Corbeil-Essonnes, Villabé, Lisses, Echarcon), une nouvelle élection devant être organisée dans les trois mois.
    D’après nos informations, les deux hommes devraient se rencontrer lundi prochain.
    Je trouve indécent cette manière de procéder. Il m’aurait semblé naturel, pour quelqu’un qui doit tout, absolument tout à Serge Dassault, d’attendre au moins les funérailles de son bienfaiteur avant de briguer sa succession. Les trois AVC de 2015 ont laissé des séquelles faisant confondre à JPB hâte et précipitation. Y aurait-il péril à Corbeil-Essonnes ?
    Et ce n’est pas l’avenir judiciaire du maire de Corbeil-Essonnes qui devrait inciter François Durovray, un homme intelligent et mesuré, et surtout probe, qui devrait l’inciter à soutenir sa candidature. D’autant plus que cette décision ne dépend pas que du seul Président du Conseil départemental, dans un département dans lequel LREM a du mal à s’implanter et où LR peut reprendre une grande partie du territoire perdu aux élections de 2017.

  58. J’ai l’impression qu’actuellement Saintry est une ville morte. A la mairie on ne voit personne !

  59. Avec la mort de Serge Dassault, on ne parle plus de notre maire en jupons. Pourtant on la voit bien quand elle vole dans les airs après l’explosion de la diligence de City Komi. On reconnaît bien aussi les sbires les plus actifs, tous amis du chat dont je n’aimerais pas prendre la place, au propre comme au figuré.
    Nous assistons à la chute de l’empire. Ce n’est d’ailleurs plus une chute mais une Bérézina !
    Cartau n’est qu’un fétu de paille qui va être balayé par le tsunami Corbeil-Essonnois pour n’avoir pas su se défaire du boulet de son 1er adjoint lorsqu’il en était encore temps.
    D’ailleurs, Bechter, qui ne peut, ni ne veut y aller va peut-être pousser pour que son ami Gassama soit désigné comme candidat par LR. 😂

  60. Bobléponge | 29 mai 2018 à 17 h 27 min |

    Vous connaiswez bien les arcanes politiques de Corbeil Mathieu. Celles que je connais sont moins reluisantes. Et ce n’est pas que la vue, il y a aussi l’odeur.
    Ainsi, pourquoi l’adjointe aux parcs et jardins dénonce-t-elle un marché d’entretien du patrimoine arboré de la ville qu’elle a visiblement découvert en séance, sans demander son retrait de l’ordre du jour pour lui être soumis sur un budget qu’elle croit contrôler, afin de l’approuver avant qu’il ne passe de nouveau au conseil. Comme ça devrait être fait.
    De même, pourquoi ne fait-elle que s’abstenir sur le marché de nettoyage des bâtiments et ne vote-t-elle pas contre ?
    Car c’est là toute l’étendue de son pouvoir. C’est-à-dire RIEN. Au-delà la punition tombe : retrait des délégations et donc perte des indemnités ! Vous en conviendrez, cela freine les élus de peu de foi. LOL

  61. J’ai oublié de préciser qu’il y avait une opération « Mani pulite » menée par un certain Roumégeon, en cours au PCF de Corbeil, visant à liquider Piriou et Nouailles considérés comme responsables dew défaites de ces 20 dernières années. Ça ne va pas lui faciliter la partielle.

  62. Avec le décès de Serge Dassault qui, comme le remarquent beaucoup d’observateurs, lui évite le prix exorbitant à payer pour sa lubie, que d’autres n’hésitent pas à qualifier de danseuse : la politique et surtout sa passion pour Corbeil-Essonnes, le paysage local a irrémédiablement changé.
    Les petits caïds se sont laissés surprendre et ne pourront effectuer une dernière razzia sur l’argent du vieux comme ils l’appelaient.
    Monsieur le conseiller départemental laisse aussi un orphelin désargenté derrière lui : Jean-Pierre Bechter, et un siège de conseiller départemental.
    Le premier n’aura plus les moyens de gagner une élection. En effet, si par le passé, il avait gagné sur ses qualités et ses compétences, ça se saurait !
    Il n’est même plus en capacité physique de se présenter à la départementale partielle qui va se tenir.
    Et le poste au département ne peut que revenir à un candidat jeune ancré dans le territoire.
    Ce décès n’arrange donc ni les affaires de Bechter, ni les affaires de Piriou, cette mort contrariant fortement sa stratégie de campagne des municipales entamée dès janvier de cette année. Quel candidat pour LR ? Bayle ? Impossible ! Cerné par les affaires et incapable de dialogue avec la population (la révision du PLU de Corbeil qu’il a en charge est une catastrophe à ce titre), il ferait rncore perdre des voix à LR dans un ancien fief. LREM ? Entre Dugault et Raymond, un militant n’y retrouverait pas ses petits. PS ? ???
    La campagne qui s’ouvre va être passionnante. Espérons qu’elle ne soit pas polluée par …

  63. Vous montez vite dans les tours. Il semble qu’en fait vous vouliez avoir le dernier mot Maximilien. Soit ! Je vous le laisse. Sans rancune ! De toute façon, la rédaction m’a entendu et enlevé la tête de Gassama de sa page d’accueil. Ça faisait beaucoup avec son homonyme qui passe en boucle à la télé. Encore une macronade.

  64. SOSFANTÖMES | 29 mai 2018 à 11 h 23 min |

    Mme CARTAU-OURY est vraiment une personne de peu, pour ne pas dire de rien. Pas un mot sur le décès de Serge Dassault sur le site de la commune. Elle n’a même pas la reconnaissance du ventre envers celui qui était venu la soutenir pendant la campagne des municipales.
    Morceau avalé n’a plus de goût !
    C’est vraiment une naine. Si elle compte sur Gassama pour se faire réélire …

  65. Jacques, je n’attache pas de valeur particulière à la légion d’honneur. Napoléon disait lui-même qu’il l’avait créée pour servir de hochet.
    N’avons-nous pas accordé cet « honneur » à Khadafi, à Bashar el Assad, à de multiples politicards africains et dictateurs de tous bords, j’en passe et des meilleurs.
    On l’a donné généreusement à des pseudos artistes et à des individus qui n’ont pas particulièrement fait parlé d’eux en bien. Pour le reste on peut idolâtrer qui on veut comme Jojo par exemple qui à part ses talents d’interprête et de showman avait peu de qualité à mes yeux. Je préfère les honneurs rendus à Simone Veil, à Jean Moulin, à Joseph Pasteur, c’est d’un autre niveau.
    Sans rancune Jacques.

  66. A vous lire Paul, on pourrait presque croire que Dassault aurait financé Piriou dans ses activités politiques. Comme son meilleur ennemi, celui qui lui permettait de gagner à coup sûr.
    C’est vrai que JPB le représentait au conseil d’administration de l’Humanité mais quand même !

  67. Maximilien, je n’ai pas fait l’éloge de Serge Dassault. J’ai juste demandé à la rédaction de supprimer la photo de Gassama de sa page d’accueil (pendant une semaine) afin qu’un grand officier de la légion d’honneur ne jouxte pas un droit commun.
    Sur le reste, quel que soit sa fortune et sa renommée, s’il a fauté il doit être condamné et même plus lourdement car il a un devoir d’exemplarité.
    Je partage donc avec vous le fait que dans l’affaire des achats de vote à Corbeil, les autres justiciables soient poursuivis et très lourdement condamnés. Il en est de même avec MCO bien sûr, mais aussi avec les élus de sa majorité qui auraient fricoté avec elle.

  68. Amar et Jacques, je n’ai jamais comparé MG avec SD, il n’en a ni les moyens ni le talent, ni les connaissances. Je dis juste que chaque fois que disparait une femme ou un homme du domaine public, il y a un genre de consensus pour leur octroyer tous les honneurs et les passer à la lessive qui « lave plus blanc que blanc » c’est-à-dire « transparent » (sic Coluche).
    L’action publique est éteinte en ce qui concerne SD mais sur le dossier « des achats présumés de votes » les autres mis en cause doivent être poursuivis. Il ne peut pas y avoir une vérité pour ceux qui ont tout et une autre pour ceux qui n’ont rien, sinon MCO doit être mise hors de cause dans tous les dossiers liés à Saintry et Monsieur GONZALEZ doit être cloué au pilori.

  69. Je rejoint Maximilien. Soyons honnêtes, Dassault à largement participé à foutre le bordel à Corbeil. Tout ce que vous racontez en ce moment sur Corbeil est la conséquence des méthodes de Dassault pendant des années. Ceux qui le pleurent aujourd’hui seront certainement les plus virulents demain. Attendons !
    Je rigole en lisant les réactions des uns et des autres. Piriou qui a même écrit un bouquin « l’argent maudit » ou il dégomme Dassault et qui le pleure aujourd’hui: Trop drôle.

  70. Maximilien, je partage l’avis de Jacques. De toute façon, marre de voir la tronche du gars sauf avec des barreaux devant.

  71. Votre caricature est d’un réalisme … et le chat à l’épicentre de l’explosion, vous n’auriez pu trouver mieux.

  72. Bobléponge | 28 mai 2018 à 23 h 41 min |

    Ce que vous dites est intéressant Gérard. Il faut noter deux points supplémentaires :
    – « La belle en cuisse » s’est abstenue sur le marché de nettoyage des bâtiments, pourtant accordé à des amis de son « copain » et pour lesquels il a fait une GAV en septembre et subi une perquisition. Y aurait-il de l’eau dans le gaz ?
    – L’adjoint aux sports, le chouchou du pervers asexué, a fait un « burn out ». Il a complètement disparu des radars. Depuis que son homme de main s’est fait suspendre 4 mois sans solde,il est complètement à l’ouest. Trop de pression ? Bon rétablissement Eric !
    A noter aussi, la présence de M. Daniel Arnault au conseil municipal. Cela est rassurant quand à la capacité de l’administration à jouer son rôle dans le futur de la ville. Les habitants ont plus que jamais besoin d’un service public de qualité.
    Il est essentiel que force reste au droit. Bon courage M. Arnault, nous vous apporterons tout notre soutien. Ne quittez pas Corbeil ! Ne laissez pas la place aux Gassama !

  73. Maximilien, j’entends bien ce que vous dites mais il y a tout de même un univers d’écart entre Serge Dassault et Machiré Gassama. Maintenant, si vous pensez que ces deux personnes sont comparables et doivent être traitées de la même manière au même niveau, c’est votre choix mais pas le mien.

  74. Maximilien, j’entends bien ce que vous dites mais il y a tout de même un univers d’écart entre Serge Dassault et Machiré Gassama. Maintenant, si vous pensez que ces deux personnes sont comparables et doivent être traitées de la même manière au même niveau, c’est votre choix mais pas le mien.

  75. Le procès en appel n’aura pas lieu faute du principal combattant.
    Notre 1er adjoint va pouvoir se pavaner comme il sait si bien le faire.
    « Jacques » je ne vois pas pourquoi une fois décédé l’es-maire de Corbeil serait meilleur mort que vivant.
    Pourquoi faut-il que chaque fois qu’une personnalité passe l’arme à gauche on s’acharne à lui donner toutes les qualités du monde alors que bien souvent elle a été franchement « border-line » et ne mérite aucune oraison posthume, juste un « bonsoir, salut ».

  76. Condoléances pour M. Dassault, bon courage pour l’équipe qui dirigera Corbeil…

  77. Il y a bien eu une question de Pascale Prigent sur le marché de nettoyage des bâtiments sur cette nouvelle société, AXE DV, créée le 3 mars 2018, sans personnel, qui récupère un marché de plus d’1 M€/an pendant 3 ans. Mais à la réponse faite que c’était une filiale de LG Environnement (ce qui est faux – ce ne sont que les mêmes gérants), l’opposition n’a pas poussé son avantage, car elle aurait dû dire que LG Environnement était en liquidation.
    Pour bien faire, il faudrait attaquer cette délibération et faire un article 40 du CPP à la nouvelle Procureure.
    Surtout que nous avons aussi appris d’une élue de la majorité, que Bob appelle « la belle en cuisse », qu’elle n’avait pas été consultée par les services pour l’accord-cadre sur l’entretien du patrimoine arboré de la ville.
    Encore une délibération et un marché qui mériteraient d’être déférés !

  78. M. Gonzalez, pourriez-vous faire une semaine sans photo du Gassama à côté de celle de Serge Dassault par respect pour ce dernier ? On ne mélange pas la lie à l’élite.
    L’actualité reprendra ses droits bien assez tôt.

  79. Bobléponge | 28 mai 2018 à 20 h 32 min |

    Bébèche absent au conseil. Mort de trouille. A utilisé le prétexte de celle de Serge Dassault pour se carapater. Le pervers asexué n’était pas là non plus. Normal y avait le frangin !

  80. Si vous pouviez dire vrai Keita ! On respirerait mieux à Saintry. Probablement à Corbeil aussi.

  81. Mach dans l’oeil du cyclone. Comme quoi, au sommet un jour, au cachot pour toujours. Ou des conséquences de l’instabilité …

  82. Bobléponge | 28 mai 2018 à 18 h 26 min |

    Ça lui évitera l’infâmie d’une condamnation en appel pour blanchiment de fraude fiscale. Le procès devait se tenir la semaine prochaine.

  83. Emmanuel Broz | 28 mai 2018 à 17 h 59 min |

    Une minute de silence en hommage à Serge Dassault décédé cet après-midi.

  84. Notre 1er adjoint est dans l’épicentre de l’explosion. Trop drôle. Un grand bravo pour votre ténacité M. Gonzalez.

  85. Si la protection fonctionnelle est rejetée cela signifie que nos chers élus votent vraiment n’importe quoi les yeux fermés.
    Des moutons rien que des moutons.

    • c’est sur si ils ne votent pas ce que les GASSOURY ont décidés ils subissent le même sort que mms DA COSTA et GONZALEZ destitués de leur titre d’adjoint au maire ou de conseiller et privés de leur indemnités.
      C’est une manière d’augmenter les indemnités de ceux qui obéissent!!!!!

  86. Message personnel pour « Les Hameaux », j’espère que vous avez bien lu, et compris, sinon je suis disposé à vous donner des cours du soir pour vous aider à acquérir les bases de la lecture!

  87. Que de dépenses inutiles. Je me souviens d’un article du Parisien de décembre 2015 ou Mme le maire disait :  » J’ai déposé plainte au nom de la mairie, la demande de consignation est passée par le comptable du trésor qui l’a approuvée . Tout est légal »
    Et bien NON tout n’est pas légal.

  88. SOSFANTÖMES | 28 mai 2018 à 15 h 34 min |

    Je ne me trompais pas quand je l’ai appelée la MENTEUSE et la VOLEUSE. Quand va-t-elle rendre les 5 000 € de la consignation qu’elle a escroqués ? Et les frais d’avocats ?
    J’espère pour la 2ème affaire que vous allez faire cracher au bassinet tous ceux qui vous ont attaqué sans raison et dont la plainte a été jugée irrecevable. 2 000 € de consignation + 3 000 € d’avocats x 9 = 45 000 €. Ce seraient bon pour nos finances communales. En avant, nous sommes derrière vous.

  89. On est bien d’accord !
    J’espère très sincèrement qu’elle a donné la bonne version à sa majorité sur ce jugement. On est tellement habitué à des baratins de toute sorte.

  90. Oui mais c’est notre mairie qui vole en éclats, notre maison commune.

  91. Bravo, votre dessin est très réaliste face à la situation que nous vivons à Saintry. Continuez à vous battre !!!

Les commentaires sont fermés.