L’union sacrée

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite.

Le nouveau monde promis par Emmanuel Macron ressemble de plus en plus au Far-West des débuts de la conquête de l’Ouest. C’est dire combien Jupiter nous a trompés, en camouflant sous des habits neufs et flamboyants l’ancien monde qu’il pratique toujours et défend avec acharnement.

Par contre, il n’oublie pas de se servir en faisant promulguer des lois restrictives de nos libertés publiques et de nos pouvoirs de contrôle par une assemblée hétéroclite de députés à sa botte, aussi ignares qu’ils sont méprisants envers l’opposition : Loi sur les « Fake news » – Loi sur le secret des affaires – Loi sur la moralisation de la vie publique – Projet de révision de la constitution, visant à diminuer les pouvoirs du parlement et particulièrement le pouvoir d’amendement de l’opposition.

Macron 1er se prend pour un cheval sauvage, fougueux et intrépide. Il nous appartient d’être, collectivement, l’homme qui murmure à l’oreille du cheval.

L’affaire BENALLA ne nous a pas surpris, sauf peut-être parce qu’elle est la démonstration éclatante du dévoiement de l’exécutif lorsqu’il n’existe pas de contre-pouvoir, ou lorsque celui-ci est peu à peu annihilé par étapes successives sous couvert de modification « progressiste » de notre Constitution et de nos droits.

Nous avons déjà vécu la même chose avec M. Machiré Gassama. Les similitudes entre les deux affaires sont troublantes. Elles démarrent dans les deux cas par des violences volontaires dont l’auteur est protégé bec et ongles par l’autorité de tutelle, leur employeur, avec maintien des indemnités, d’une voiture de fonction et d’avantages divers comme un logement de fonction quai Branly pour l’un, ou des subventions plus que généreuses à l’association « Sports-Aventure-Horizon » pour l’autre.

Les ressemblances ne s’arrêtent pas là.

Tous deux ont demandé un permis de port d’arme – Refusé par deux fois par le ministre de l’intérieur et finalement accordé par le préfet de police de Paris en octobre 2017 pour l’un, et refusé définitivement fin 2014 par le Préfet de l’Essonne pour l’autre.

Tous deux semaient la terreur dans leur service et ailleurs.

Enfin, dans les deux cas, c’est la presse libre qui a permis de sortir ces affaires que l’exécutif s’employait avec un acharnement féroce à dissimuler et à celer dans le secret : Le Monde pour la première – Le Parisien pour la seconde.

Et que dire du maire de Saintry-sur-Seine qui couve du regard son 1er adjoint comme s’il était la 8ème merveille du monde et refuse de lui retirer ses délégations à titre conservatoire, lui permettant de s’exhiber en public, ceint de l’écharpe tricolore, alors qu’il est sous le coup d’une suspension de 4 mois pour violences volontaires. Le « garde du corps » d’Emmanuel Macron, lui, n’a été suspendu que 15 jours pour les faits que beaucoup d’entre vous ont pu voir. Pourtant, le directeur général de la police nationale, entendu par la commission d’enquête de l’Assemblée nationale, a indiqué que la sanction infligée à M. Benalla était forte. Alors pensez, celle de Gassama : 4 mois ! Mais Martine n’en a cure, fière d’être une GASSOURY.

Ainsi, Emmanuel Macron, Jean-Pierre Bechter et Martine Cartau-Oury sont les étendards d’une République en marche arrière, qui nous impose l’intérêt de quelques-uns (en l’occurrence leurs protégés) au détriment de l’intérêt de tous.

Combien de temps cette mascarade va-t-elle pouvoir durer ? Alors que les plus faibles de nos compatriotes financent les plus gras et que le pouvoir en place fonde son autorité sur la fragmentation du pays et sa capacité à opposer les différents groupes constitutifs de notre société (Les jeunes contre les vieux, les retraités et les chômeurs contre les actifs, la public contre le privé, les cheminots contre les « clients », …), alors que notre Constitution affirme sans détour dans son article 1er :  

« La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion … ».

38 Commentaires sur "L’union sacrée"

  1. Quand ce qui est arrivé au maire de Vigneux arrivera-t-il au maire de Saintry ? Qu’on en soit débarrassé une bonne fois pour toute. Il est vrai que pour Poinsot ça dure depuis onze ans. Remarquez, pour Cartau, on pourrait s’intéresser sérieusement à son mandat d’adjointe à l’urbanisme de St Pierre du Peray. Je pense qu’il n’y aurait pas besoin de creuser bien profond.

  2. Vous avez raison Mathieu. Ils sont comme Macron, ils avancent masqué tel le concombre de notre enfance. Pas de courage. Pour faire les coups en douce, il vaut mieux rester discret. C’est comme la majorité à Saintry, … silencieuse !

  3. Je suis très surpris de constater que, vu la teneur de votre article, vous n’ayez pas de commentaires défendant notre roi-soleil, Micron 1er.
    Faut-il en déduire qu’il n’a plus de partisans ou que beaucoup d’entre eux, après un an de politique anti-sociale, ne peuvent plus s’asseoir ?
    Ce chantre d’un libéralisme débridé qui ne privilégie que ceux qui peuvent s’entourer d’un nombre plancher d’esclaves, au melon démesuré et à l’ego surdimensionné, n’a pourrant dévoilé qu’une infime morceau de sa part d’ombre, bien plus conséquente que celle de sa lumière censée nous éclairer. C’est comme la théorie du ruissellement ! Où sont donc passés ses électeurs ?

  4. Il est sous contrôle judiciaire et ne peut donc pas bouger. Mais sa femme est en vacances.

  5. Gassama est-il en vacances, on ne le voit nul part. Je croyias qu’il était soumis à un contrôle judiciaire ?

  6. Moi ce qui m’étonne, c’est que Gassama ne se soit pas présenté à l’élection de la présidence du Mali, ce dimanche. Voilà un poste qui aurait été à la hauteur des ambitions du bonhomme. Et il aurait pu recruter Benalla comme responsable de sa sécurité. C’est vrai qu’il a déjà Adama.

  7. Je suggère que ce Benalla tourne un remake de bon de la brute et du truand.

  8. Voilà, avec Benalla dans le JDD, on a fait le tour du plan de communication de l’Elysée. MDR ! La dérive de ce pouvoir est inquiétante.

  9. Au tribunal le 11 janvier notre Gassama national aurait intérêt à se raser de près et à mettre des petites lunettes rondes. Le plus dur sera de prendre un air candide.
    Benalla – Gassama même combat

  10. J’ai trouvé l’article de la Charente Libre. Gassama est comme Benalla. Il a un de ces melons. Je comprends mieux qu’il s’énerve quand on est pas d’accord avec lui. Avant de le contrarier, il faut s’assurer qu’il est en cage. Espérons que ce soit l’issue du procès du 11 janvier. Au fait, bien votre compteur ! Même si c’est encore loin, on voit que ça arrive.

  11. Pour avoir des réponses sur cette affaire, il faudrait interroger Marie Guévenoux, une ex-juppéiste, notre députée LREM (Le Roi Emmanuel Macron). Elle devrait au moins avoir les éléments de langage à défaut de la vérité.

  12. Nous avons commencé à organiser la résistance aux dérives jupitériennes. Nous sommes en fin de test de la micronite (à ne pas confondre avec la macronite qui est une maladie très répandue en France qui touche ceux qui votent pour celui qui va les baiser). Cette molécule est destiné au chef de l’Etat. Pour lui faire dégonfler le melon. Nous testons simultanément la darwinite pour provoquer l’empathie. Autrement Macron serait un beau sujet d’évolution régressive.

  13. LesinformésdeSaintryinfo | 28 juillet 2018 à 15 h 59 min |

    Vous avez raison Bonnemine, on a échappé à Gassama sur Tf1 ou dans le Monde. Même pas foutu d’être dans le Figaro.
    Non, son seul exploit, c’est un entrefilet dans « La Charente Libre » au sujet de la colonie de vacances de Chassors avec laquelle il vole allègrement Corbeil (avec l’accord, la complicité du maire). Pas loin de 1,5 M€ en 8 ans tout de même ! Ce qui est intéressant dans l’article, c’est la photo. On voit que maman joue un rôle actif et qui sont les encadrants.
    Pour trouver l’article demander : Corbeil Charente

  14. Perverspépère | 28 juillet 2018 à 15 h 11 min |

    Ce con de Macron, un brin arrogant à son habitude, a déclaré, au sujet de l’affaire Benalla : »Qu’ils viennent me chercher ! »
    Je crois que certains l’ont pris au mot et sont allés le chercher cet après-midi. Ça promet du sport car il n’a aucune intention de devoir répondre aux Français. Ce n’est pas le cheval fougueux qu’il s’imagine être. Tout juste un hongre ! Nous ne sommes pas sortis de l’auberge.

  15. Vous l’avez vu sur Tf1 avec sa gueule d’ange, rasé de près. On lui donnerait presque le bon dieu sans confession.
    Mais, à trop vouloir passer pour le gendre idéal … c’est contre-productif.
    Comment se fait-il qu’on lui ouvre les colonnes du Monde et les caméras de Tf1 alors que Mme Yael Braun-Pivet (un nom à coucher dehors avec un billet de logement) refuse de le convoquer devant la commission d’enquête de l’Assemblée Nationale.
    Tout cela sent le plan de communication de l’Elysée à plein nez.
    Heureusement pour nous, le patron de Gassama s’appelle Bechter, sinon vous imaginez sa tronche au 20h00 de Tf1 !!!

  16. On voit bien que ce n’est pas Benalla qui parle aux médias mais son ami Macron. C’est la République des copains et des coquins (Benalla, Ferrand, YBP, Kohler, …, Grange). Que ne va-t-on encore découvrir d’ici la fin du mandat dans le détournement des institutions au service de quelques-uns ?

  17. Vous avez raison Mathieu.
    La présidente de la commission des lois refuse l’audition de M. Benalla, alors que ce dernier se repend sur tous les médias en donnant sa vérité des faits, sans avoir à prêter serment. C’est se moquer de la représentation nationale.

  18. Macron nous prend vraiment pour des cons. Comme Bechter et Cartau-Oury ! Ils croient que tout se gère avec un plan de communication. On en arrive à manipuler des commissions d’enquête parlementaires pour arriver à ses fins. Mais la ficelle est trop grosse. Jupiter s’assoit sur la Vème République et ses institutions et la godiche qui préside la commission des lois de l’AN ridiculise le corps des députés en démontrant leur totale soumission à Micron 1er. Comme pour les majorités municipales de Bechter et de Cartau-Oury : des godillots !

  19. Serge POINSOT, Jean-Pierre BECHTER, Martine CARTAU-OURY, Xavier DUGOIN… Que du beau monde en Essonne.
    Vous deviez faire une rubrique « ils osent tout « . Je vous encourage des deux mains à produire leurs exploits.

  20. Vous avez raison. Quand on compare les actes de Gassama à ceux de Benalla on voit bien que le coup de pied de Gassama est d’une réelle gravité. La sentence devrait être à la hauteur de l’acte accompli (lourde). Espérons que les protections sont tombés. Mais vous savez ils ont tous la trouille des Gassama à Corbeil!

  21. Il serait temps que la DAEF de la DRPJ s’intéresse de très près aux détournements de fond de Bébèche et aux deux receleurs que sont le pervers asexué et le savateur fou.
    Ça nous ferait un bien fou s’ils étaient placés en détention provisoire.

  22. YPB mériterait d’être poursuivie pour complicité dans l’affaire Benalla. Son acharnement à couvrir l’Elysée est nauséabond et jette un discrédit total sur le groupe LREM de l’Assemblée Nationale dont le patron n’est autre que le très probe député Richard Ferrand ex-gloire déchue de la galaxie jupitérienne pour avoir confo.du sa poche gauche et sa poche droite. Décidément ce nouveau monde a des relents de tambouille d’arrière cuisine.

  23. Cartau est mouillée jusqu’à l’os. Si elle lâche le malien du XIXème, elle risque fort de finir comme Poinsot et de bronzer rayée cet été.
    Personnellement, je souhaite qu’elle bronze rayée jusqu’à la fin du mandat, mais il ne faut pas prendre ses désirs pour des réalités même si cela finira inéluctablement comme cela, compte tenu des faits.

  24. Gassama explosera en vol , la justice et la police enquêtent sur leur méthode de voyous depuis 2 ans ! Mais que fait la Maire de Saintry pour l’écarter? C’est un voyou bête et méchant comme le disait Alpha Blondy….

  25. Je suis content de voir qu’il y a une vraie prise de conscience générale. Elle n’est pas nouvelle (au cas où certains vont encore dire que je raconte n’importe quoi) mais elle fait plaisir à voir. Les français ont élu Bonaparte et ils vont s’en mordre les doigts. Nous avons un président arrogant, suffisant, donneur de leçons, imbu de lui-même et qui ne doute de rien puisqu’il s’est entouré d’une majorité docile et soumise (un peu comme chez nous à Saintry). Pour le reste rien n’est nouveau sous le ciel et des exemples il y en a une kyrielle : affaire Stavisky, celle de l’Observatoire, les diamants de Bokassa, l’affaire Boulin, celle de Bérégovoy, j’en passe et des meilleurs. Heureusement il y a encore des juges intègres qui font bien leur boulot et nous devons espérer qu’il en existe encore beaucoup en France et en Essonne. Par contre n’oublions jamais que la justice prend tout son temps lorsque les pouvoirs sont impactés. Bananière, vous avez dit bananière !

  26. YBP, la servile vassale de Micron 1er, présidente de la Commission des lois de l’Assemblée Nationale, a décidé de saborder la commission d’enquête. Nous sommes devenus une République bananière. Merci Micron !

  27. LesinformésdeSaintryinfo | 26 juillet 2018 à 21 h 06 min |

    Le maire de Vigneux en détention provisoire … Enfin ! Le château de cartes va s’écrouler. Son grand pote, le président du SIARCE et du SIREDOM va rapidement suivre le même chemin (France Pierre est omniprésent à Mennecy, comme à Vigneux). Que des bonnes nouvelles ! Quand Gassama sera en prison, avec Bechter et Boistel, et Cartau, on aura bien assaini le coin.

  28. Pantashop, il n’y a pas que pour prendre des décisions de simple bon sens qu’elle est nulle à chier. Pour gérer la commune et pour nous informer aussi! Quand on voit que sur le site la vie s’est arrêtée au 18 juillet, que le Saintryen n°14 n’a pas été publié et que le compte-rendu des derniers conseils municipaux n’est pas publié non plus, en infraction avec ses obligations légales, nous avons la confirmation que c’est une menteuse et une voleuse qui, de plus, emploie une directrice de la communication qui tombe sous le coup de la législation sur les prises illégales d’intérêt, accessoirement la compagne de son 1er adjoint (c’est mieux en famille). Alors vous pensez, les coups de savate à Corbeil …

  29. Il y a une autre similitude entre les deux affaires : Benalla c’était le 1er mai et Gassama, le 2 mai. Ca devait être les premières chaleurs !

  30. Pantashop, Martine est comme les trois singes : elle ne voit pas, n’entend pas et ne parle pas. Il me semble même que Saintry info avait fait une caricature de ce proverbe avec des liasses de billets de 500 €.
    Pour elle, comme pour le maire de Corbeil, le coup de savate dans le nez du DGS n’était qu’une plaisanterie de potache. Et elle a dit que ce qui se passait à Corbeil restait à Corbeil. Comme ce qui se passe nuitamment à la mairie de Saintry reste à la mairie de Saintry. Enfin, il nous reste toujours les bandes de vidéo-protection pour nous en souvenir.
    Il n’y a que si elle doit être embastillée ou préserver ses intérêts qu’elle n’hésitera pas à le sacrifier.

  31. Comme Gassama, Benalla a touché intégralement son salaire malgré la suspension. Vous avez raison, il y a un monde entre la vraie vie et celui de l’union sacrée.

  32. Lorsque l’on suit les débats, on se rend compte à quel point l’agression de M. Gassama Directeur des Sports et de la jeunesse de Corbeil, mais également premier adjoint de la mairie de Saintry-sur-Seine, est gravissime. Une ITT de plus de 8 jours, des conséquences médicales importantes, etc..
    Et Martine Cartau-Oury qui continue à faire la sourde oreille, tout comme l’ensemble de sa majorité.

  33. Il y a quand même une différence entre Benalla et Gassama : le 1er assume, le 2nd se défile …

  34. Pour tous ces gens-là plus dure sera la chute !

  35. Benalla s’est cru au-dessus des lois de par sa proximité avec Jupiter, celui qui gouverne par décrets, MG s’est cru également au-dessus des lois de par sa proximité avec JPB et avec le soutien de MCO.
    Il y a toujours un moment dans la vie où il faut rendre des comptes que l’on soit tout en haut de l’édifice ou dans les échelons intermédiaires, il suffit d’un grain de sable pour ça.

  36. Pour moi c’est bonnet blanc et blanc bonnet les deux histoires se ressemblent
    A la base de tout ça c’est une sombre histoire de (c….. L). Fesse…
    Jpb tenu par les voyous sur des affaires bien connues à corbeil .. Et macron même punition avec Benalla.
    Quand à mco et mg c’est pour les magouilles à la mairie.
    Et tout ce beau monde donne des leçons de morale

  37. Et bien moi je n’ai pas voté Macron. Je l’ai vu venir de loin. Comment a-t-il trouvé le financement de sa campagne ? Sous les sabots d’un cheval ? Comme Martine ? Cela veut dire qu’il faut renvoyer des ascenseurs. Quand à cette attirance pour les voyous des 3 que vous citez dans votre article, elle est inexplicable sauf à ce qu’ils exercent sur eux un attrait singulier.
    Et Martine nous déshonore tous en ne mettant pas Gassama à l’écart. Lui ce n’est pas la tête et les jambes, ce n’est que les jambes. Quand va-t-il les prendre à son cou ?

  38. Etienne-louis | 25 juillet 2018 à 15 h 09 min |

    Moi j’avais voté Macron pensant qu’il nous proposerait une politique différente. Et bien c’est pire qu’avant car dans cette affaire nous ne sommes pas au bout de nos surprises.

Les commentaires sont fermés.