Les menteurs compulsifs

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite.

Dernier épisode de la vendetta contre ma personne, sa Suffisance Martine 1ère et son « Grand Vénérable », plus connus sous le vocable de GASSOURY, lors du Conseil municipal du 1er juillet 2019 qui vit l’un soutenu et l’autre jetée aux orties, ont déclaré solennellement que j’avais été condamné par deux fois suite aux plaintes déposées contre le site saintryinfo.fr.

Prononcée en public, cette affirmation péremptoire n’est pas seulement inexacte, elle est volontairement mensongère et diffamatoire.

À ce jour, il a y eu en tout 6 plaintes de déposées contre les articles du site saintryinfo.fr.

Deux sont en appel (audience le 12 septembre 2019 – Cour d’Appel de Paris), la troisième a vu le rejet de la plainte groupée de 10 conseillers municipaux, et les trois dernières plaintes du 1er et 21 juillet derniers ne sont pas encore jugées : Une de sa Suffisance Martine 1ère et deux du « Grand Vénérable » 1er adjoint.

Ces trois dernières plaintes ont fait l’objet d’une demande de consignation qui a été jugée le 4 juin dernier. Ces jugements font apparaître très clairement que je n’ai jamais été condamné (Cliquez sur chaque jugement pour les consulter).

Jugement n° 1 : Fixation de consignation sur la plainte de M. Gassama

Jugement n° 2 : Fixation de consignation sur la plainte de M. Gassama

Jugement n° 3 : Fixation de consignation sur la plainte de Mme Cartau-Oury

Ainsi, après avoir commis un tract qui se voulait anonyme, mais dont le contenu désignait clairement ses auteurs, sa Suffisance Martine 1ère et son « Grand Vénérable » – tract injurieux, diffamatoire et profondément dégueulasse signé « Les Démocrates de Saintry-sur-Seine » ; après avoir commis des déclarations dans la rubrique « Expression libre » de la majorité « Saintry Pour Vous » des bulletins municipaux 11, 12, 13, 15,16, 17 (excusez du peu), qui ne sont qu’une suite de mensonges, d’injures et de diatribes se voulant ironiques, la déclaration des GASSOURY au dernier Conseil municipal a été la goutte qui fit déborder le vase et qui motive cet article pour rétablir les faits.

Ainsi, Mme le maire déclare que je passe mon temps au Tribunal de Grande Instance d’Evry, mais a-t-elle bien pris conscience que c’est elle et ses acolytes qui passent leur temps à déposer des plaintes contre moi (toujours aux frais du contribuable d‘ailleurs), m’envoyant encore et toujours au Tribunal, dans une tentative désespérée d’intimidation. Ce n’est pas moi, comme voudrait le faire croire Martine 1ère qui emmène sa Suffisance, son Vénérable et toute leur clique devant les Tribunaux, mais bien l’inverse.

Ainsi, Mme le maire se plaint de ne pas me voir aux cérémonies officielles. Lui manquerais-je à ce point ou n’a-t-elle pas encore compris que je ne souhaitais en aucun cas apparaître à ses côtés sur les photos ?

Tout comme affirmer que je ne m’intéresse pas aux affaires de la commune est un mensonge que je n’ai pas besoin de démentir, puisque tous les lecteurs de saintryinfo.fr, et ils sont nombreux, peuvent en témoigner :

  • Budgets irréguliers
  • Personnel mal traité et maltraité
  • Mise en danger de la vie d’autrui (Bibliothèque municipale)
  • Fonctionnement chaotique de la mairie
  • Dépenses pharaoniques et souvent non justifiées
  • Marchés publics plus que douteux
  • Absence de réunion de la Commission d’Appel d’Offres
  • Absence de réunion des commissions municipales
  • Attribution des marchés ne faisant plus l’objet de « Décisions du maire »
  • etc…

Autant de dossiers auxquels je me suis intéressé et dont je me suis fait le relais auprès des habitants.

Pour mémoire, nous rappellerons que c’est mon action via le site saintryinfo.fr qui a mis fin aux velléités de création d’une « autoroute de transit » traversant la commune par la résidence Saintry-Plaisance.

Se pose alors réellement la question de déterminer qui a le plus œuvré pour la commune et dans quel état allons-nous la trouver en mars 2020, après que cette triste engeance ait été bouté hors les murs !

Je terminerais par un vœu que l’aveu de Martine aux juges (voir le dessin  de Valé) me suggère : Que la campagne électorale des municipales soit propre…

 

34 Commentaires sur "Les menteurs compulsifs"

  1. languedepute | 31 août 2019 à 19 h 04 min |

    Comment ne pas être révolté contre un préfet et une procureure de la république qui comme les trois petits singes chinois ne voient rien, n’entendent rien et ne disent rien devant des faits connus et reconnus, avec des personnes connues et reconnues de tous.
    De quoi douter de notre beau pays qui affiche sur les frontons des bâtiments les mots de Liberté, Egalité, Fraternité et qui devrait y ajouter Honnêteté, Probité, Solidarité.
    Bref nous avons du travail et de la prise de conscience à avoir, sans compter qu’il faudrait enfin que certains fassent preuve de courage : suivez mon regard !

  2. La Rédaction | 31 août 2019 à 17 h 17 min |

    M. Herschkorn, comme d’autres conseillers municipaux ont été trompés par la présentation de la note de synthèse demandant la protection fonctionnelle de M. Gassama.
    En effet, dans la même note de synthèse, M. Gassama nous a présenté deux demandes de protections fonctionnelles, car il a en fait déposé deux citations directes contre M. Gonzalez. Pour éviter toute question des conseillers municipaux, les deux citations n’étaient pas jointes à la note de synthèse, pas plus que les deux jugements en date du 4 juin dernier, exigeant la somme de 4.000 euros de consignation pour chacune de ces deux citations.
    La manipulation est passé comme une lettre à la poste, la majorité étant aux ordres.
    M. Gonzalez, qui a constaté cette irrégularité le jour même ou il y reçu la convocation au Conseil municipal du 1er juillet, vient de déposer, une requête pour abus de pouvoir auprès du Tribunal Administratif de Versailles.
    Compte-tenu de ces irrégularités, la procédure a de grandes chances d’aboutir.

    • conseiller-anonyme | 31 août 2019 à 18 h 18 min |

      Il n’a pas été joint non plus à la note de synthèse les justificatifs des frais de justice qu’il prétend avoir engagés. Tout du bluff !
      Et vous avez raison de dire : « Merci les Denalon »

    • Vous avez bien eu raison de faire une requête pour abus de pouvoir contre cette délibération.

  3. Plus que 25 jours à attendre pour être débarrassé du voyou. Qu’attend-il pour retourner s’occuper de ses 400 vaches dans le désert du nord Mali ? Ça nous dégagerait le paysage !
    Et moi, je ne sais pas vous, je compte aussi les jours qui nous séparent des 15 et 22 mars 2020, date des élections municipales pour être enfin délivrée de Sa Suffisance Martine 1ère, comtesse de GPS et baronne du SIARCE, croqueuse de now diamants.
    M. Gonzalez, vous devriez aussi mettre un compteur pour les municipales … après que le marabout ait été jeté en prison !

  4. Alors agentoutrisque, le communiqué publié sur le site aujourd’hui confirme mes propos sur le fait que Martine, ayant son porte-monnaie cadenassé par manque de protection fonctionnelle, a abandonné les poursuites contre M. Gonzalez ! J’étais à l’audience. Son « honneur » ne vaut décidément pas grand chose, pour ne pas dire rien, car ses doigts crochus n’arrivent pas à signer le chèque de son compte courant pour le laver.
    Je vous rassure … si le grand marabout n’avait pas eu sa protection fonctionnelle (merci les DENALON), lui non plus n’aurait pas sorti 8 000 € pour aller au procès ! Mais tant que ce sont ces connards de contribuables Saintryens qui payent, pourquoi se gêner ?

    • Vous avez totalement raison Jacques. Ils ne sont vaillants qu’avec l’argent du contribuable. Quand je vois le montant des dépenses de justice de la mairie, je suis effaré.
      D’ailleurs, j’étais persuadé que la consignation pour la plainte de Gassama était de 4.000 euros. C’est d’ailleurs ce que j’ai lu dans le dernier saintryen sous la plume de M. Herschkorn.

  5. En fait il y a eu abondance de plaintes parce que c’était le contribuable saintryen qui payait la note. C’est effectivement pas très glorieux tout ça.

  6. L’information est donc confirmée !
    Elle ne paye que lorsque ce n’est pas son pognon. Belle mentalité Madame CARTAU-OURY, car en agissant ainsi, vous prouvez votre intérêt pour L’ARGENT.

  7. Une grande nouvelle, Martine l’a dans le …. Comme la commune ne paye pas, elle a renoncé à poursuivre M. Gonzalez pour diffamation. Il faut croire que ce n’était pas bien grave et que son « honneur » est intact sans quoi elle aurait payé les 5 000 € de consignation au tribunal correctionnel ! 🤣🤣🤣

    Modération saintryinfo

    • Agentoutrisque | 29 août 2019 à 10 h 36 min |

      Étrange votre déclaration Jacques ! Pas un mot en mairie…

      • À mon avis, elle s’est retrouvée tellement conne quand elle n’a pas obtenu sa protection fonctionnelle. Et puis quand il faut payer avec son argent pour emmerder M. Gonzalez, il n’y a plus personne … Par contre, elle a oublié qu’il fallait qu’elle paye de sa poche l’avocat qui avait rédigé la citation directe et payé l’huissier. Ça, elle ne pourra pas y échapper 🤣🤣🤣

  8. J’ai des amis qui connaissent celui que vous appelez le chevalier de Voisenon (le dessin super). Ils sont bien contents de savoir qu’il sévit à Saintry. Ils en sont même à souhaiter que Martine soit réélue pour qu’il leur fiche la paix à Voisenon, c’est dire !
    Oui, mais voilà, l’écuyer de service à des ambitions politiques à Voisenon.

  9. Demain, il ne restera que quatre semaines à attendre le procès du voyou, savateur fou aux nerfs fragiles. Tout le monde attend … qu’il soit embastillé et débarrasse le plancher. Mieux, qu’il soit renvoyé au Mali pour s’occuper de ses zébus du désert ! Sans billet de retour …

    • Cela va garnir son casier judiciaire !

      • Il est déjà super garni mais je n’en dis pas trop sinon je vais être censuré. De toute façon, il a tellement les chocottes qu’il risque de ne pas se présenter à son procès de peur d’être placé sous mandat de dépôt et prison directe !

        • La loupiotte | 27 août 2019 à 18 h 37 min |

          Si vous pouviez dire vrai ! Nous sommes nombreux à Saintry (mais silencieux) à vouloir que cet énergumène quitte d’une façon ou d’une autre notre commune. Il a poussé le bouchon un peu trop loin!

  10. Ouf Martine est rentrée !

  11. Mehdisaintry | 25 août 2019 à 12 h 34 min |

    Lui qui ose critiquer les autres sur leurs supposés antécédents judiciaires, c’est à mourir de rire quand on connaît ses exploits par le passé.

    • Il a un casier long comme un jour sans fin. Quand il était môme, il a eu xx procédures d’ouvertes contre lui, dans tout le département, du vol de mobylette à vols avec violence ou à main xxxxx en passant par un intérêt certain pour ces dames et actes de xxxxxxx et xxxxxxxx envers xxxxxxx, sans compter les nombreux faits de violence … ce qui explique largement le coup de savate sur le DGS de Corbeil, aujourd’hui décédé ! Comment Bechter a-t-il pu l’engager à Corbeil ? Comment le préfet via le contrôle de légalité a-t-il pu accepter cette embauche ?
      Pour Bechter ça s’explique, il le tient par les couilles. Mais pour le Préfet

      Modération saintryinfo

  12. Vous savez, nous sommes nombreux à Saintry a attendre impatiemment le 26 septembre prochain.

    • Le 26 septembre est un jeudi. J’ai déjà pris ma journée auprès de la DRH de Corbeil. Je ne raterais ce procès pour rien au monde. J’attends avec impatience les 2 ans ferme avec mandat de dépôt à l’audience !

  13. Bravo ! Vous prouvez ainsi que tout leur baratin n’est qu’un ramassis de conneries.
    J’ose à peine imaginer ce qu’ils vont nous raconter pendant la campagne des municipales.

    • Mais on peut espérer qu’ils seront tous les deux en prison … ce qui sera plus dur pour raconter des conneries. Allons tous mettre un cierge à l’église !
      Le savateur fou, spécialiste du coup de pied latéral, ira certainement (pronostic 2 ans ferme) et la Nauséabonde va être jetée aux oubliettes sans même s’en rendre compte !

      • Pourquoi seulement Martine et Machiré en prison, vous oubliez Berteloot qui a quand même été adjoint aux travaux et à l’urbanisme avec les conséquences pour le portefeuille des saintryens.

        • Et oui, il est partie prenante dans les travaux de l’école kOCH !!!

          • Alors, à ce compte il faut aussi envoyer en prison Denece et Ventalon, les fameux DENALON, elle comme adjointe aux finances et aux marchés publics et lui comme comptable, vérificateur des travaux finis !

  14. Mehdisaintry | 24 août 2019 à 14 h 39 min |

    Ne vous y trompez pas : Elle raconte des sornettes sur ses relations avec les agents. Elle raconte n’importe quoi sur les marchés publics. Elle raconte des énormités sur ses adversaires et même sur ses propres troupes.
    Et lui c’est encore pire, car il se croit intouchable.

  15. Quelle honte ces Gassoury !
    Le mensonge semble être une seconde nature chez eux

  16. Voilà qui est bien dit et qui rétabli la vérité.
    Toute cette bande doit avoir beaucoup à cacher pour s’en prendre perpétuellement à Monsieur GONZALEZ.
    Un jour ou l’autre il faudra bien que la poussière cachée sous le tapis réapparaisse.
    Les reports de jugement ont toujours un terme.
    Un jour ou l’autre il faut payer.
    Ce sont les saintryens qui ont la clé! Ouvrons les yeux mesdames, messieurs.

Les commentaires sont fermés.