Le vice et la vertu

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite.

Lors du débat d’orientation budgétaire du 27 mars 2019, après avoir entendu la déclaration de Pascal DENECE (membre actif des DENALON), adjointe aux finances et aux marchés publics, Sa Suffisance Martine 1ère (membre passive des GASSOURY) déclara : « Ma mandature est d’une transparence irréprochable ».

Vous trouverez ci-après quelques exemples de cette transparence :

Demande de copie du marché de refonte du site internet de la ville : Documents reçues partiellement au bout d’un an d’attente, après une action auprès de la CADA (Commission d’accès aux documents administratifs)

Demande du document OUV1 (Registre des dépôts de dossiers) du marché de refonte du site internet de la ville : Demandes faites le 11, 16 et 19 octobre 2018 – Relance faite le 25 février 2019. Pas de réponse à ce jour. Action en cours auprès de la CADA.

Demande de copie du marché de 800.000 euros avec la société TERE : Demande faite le 14 décembre 2018 – Pas de réponse à ce jour.

Demande d’informations concernant les travaux de rénovation de la bibliothèque municipale, et demande du bilan amiante avant travaux : Demande faite le 17 septembre 2018 – Pas de réponse à ce jour.

Demande des comptes administratifs et des comptes de gestion 2015 et 2016 : Demande faite le 26 septembre 2017 – Pas de réponse à ce jour.

Demande copie du marché de rénovation de l’école maternelle Koch : Documents reçues partiellement au bout de 6 mois d’attente, après une action auprès de la CADA et l’assistance de Mme la Préfète (Mme Chevalier) pour faire respecter la décision de la CADA. Il faudra relancer une action pour finalement obtenir le document OUV1 (Registre des dépôts de dossiers).

Demande de copie du marché de l’aire de Fitness et de rénovation de la salle Gingko : Documents reçues partiellement après 6 mois d’attente et une nouvelle action pour obtenir le document OUV1 (Registre des dépôts de dossiers).

On peut d’ailleurs se demander qui gère réellement la commune et qui centralise les dossiers dont nous faisons mention. En effet il est parfaitement anormal que les demandes d’élus concernant la gestion de la ville ne reçoivent pas de réponse ou seulement après des mois et des démarches pénibles auprès des autorités (CADA et Préfecture).

Soit Martine fait de l’obstruction pour des raisons qu’elle seule connait, soit elle ne maîtrise rien et dans ce cas à qui doit-on s’adresser ? A son 1er adjoint tout-puissant ou à Mme Sonia Aït-Slimane, directrice omnipotente, qui semble disposer d’un pouvoir considérable !

Parallèlement, Sa Majesté s’épanche abondamment dans le bulletin municipal et dans le tract des « Démocrates de Saintry » pour se plaindre d’un soi-disant harcèlement dont elle serait l’objet de la part de M. Eloy GONZALEZ et du site saintryinfo.fr, harcèlement qui perturberait la bonne marche de ses services, d’où les retards qui en résulteraient et qui l’empêcheraient de répondre dans des délais raisonnables aux différentes demandes légitimes des élus. Nous avons connu bien meilleure défense !

Sachant qu’elle répète à l’envi que c’est elle la patronne (serait-ce pour s’en persuader elle-même ?), elle devrait être en mesure d’assumer ses responsabilités en tant que maire. Elle pourrait ainsi pouvoir affirmer sans peur et sans crainte la qualité supérieure de sa « transparence » (dans le style plus blanc que blanc !).

Ainsi, pour rester dans l’actualité, les sieurs Balkany et Sarkozy ont aussi crié, hurlé à s’en égosiller leur transparence à travers les médias et dans les prétoires. Pourtant, aujourd’hui cette ultra-transparence est mise à mal, et pour l’un, et pour l’autre. Cacherait-elle une réalité bien plus sombre, beaucoup plus opaque ? Madame la maire devrait en apprendre la leçon et la retenir car, elle pourrait bien lui servir rapidement …

En effet, il y a beaucoup trop de points obscurs, voire complètement noirs dans les procédures de passation et d’attribution des travaux et autres marché publics décidés pendant sa mandature, pour qu’il n’existe pas des demandes d’éclaircissement (que nous avons formulées) qui mériteraient d’être apporté par la « reine » Martine (qu’elle n’a jamais apportées).

C’est là toute l’épaisseur du trait entre le vice et la vertu !

33 Commentaires sur "Le vice et la vertu"

  1. Il faut dire que le contrôle de légalité de la préfecture n’est pas à la hauteur pour laisser passer un tel contrat où visiblement, la nénette n’a ni les compétences, ni les qualités, ni l’expérience requises pour le poste de directrice qu’elle occupe. Je connais d’autres contrats qui posent problème comme celui du directeur des services techniques de Corbeil-Essonnes (diplôme, compétences) ou celui du directeur général des services du SIARCE condamné dans le procès des marchés publics truqués de Nice à 5 ans de prison (quand même), dont 18 mois avec sursis pour corruption, trafic d’influence et favoritisme, que le contrôle de légalité a laissé passer. Et après, tout le monde s’étonne que la gangrène gagne …

  2. La pauvre, la pauvre ! C’est vite dit ! Cela montre surtout qu’elle a eu une promotion canapé ! Comment peut-on occuper de telles fonctions à la mairie et être seulement incapable de gérer une salle pour les associations ? Je comprends beaucoup mieux maintenant le bordel noir sur les travaux dans la ville si c’est elle qui s’en occupe, surtout sous la direction du Gassama … Deux demi-cerveaux n’ont jamais fait un cerveau !

  3. Mardi dernier à 18h30, nous avions été convoqué pour l’assemblée générale de la copropriété du Port aux sablons, qui devait se tenir salle du foyer des anciens à Saintry, puisque cette salle avait été réservée en bonne et due forme auprès de la mairie. Et bien quelle ne fut pas notre surprise de voir que cette salle avait été également réservée aux mêmes horaires par une association des joueurs de cartes de la ville. Gassama, qui est également copropriétaire dans notre résidence a dû nous ouvrir les portes de la salle des mariages à la mairie (on m’a dit que c’était également la salle du conseil municipal).
    J’ignore qui s’occupe des réservations des salles à la mairie, mais je ne lui fait pas mes compliments.

  4. Étienne-Louis | 23 mai 2019 à 9 h 08 min |

    Espérons que d’ici mars 2020, un candidat condamné même en première instance, ne puisse se présenter à une élection.

    • Quand bien même, ce sont les électeurs qui décident.
      Bien sûr il y aura des « mous du genou » pour élire les GASSAMA, il y aura ceux qui se sentiront redevables et ceux qui auront été manipulés.
      Les électeurs doivent faire preuve de discernement, d’intelligence
      et de courage : mais ça c’est une autre histoire.

  5. Votre dessin sur les politiciens explique pourquoi De Gaulle les appelait les politichiens !

  6. Gassama prendra sur le coup de pied mais il fera appel.
    Et il prendra sur les achats de vote mais il fera appel.
    Ce qui fait qu’en mars 2020 il pourra se présenter sur une liste

    • Ouais, mais s’il a une condamnation, ça fait quand même tache sur le CV et puis il peut y avoir un mandat de dépôt avec le jugement. Dans ce cas, il prépare son appel depuis sa cellule. C’est ce qui se passe avec les gilets jaune. Et pour faire campagne derrière les barreaux, ce n’est pas simple.

  7. TAP91, désolé de ne pas être de votre avis. J’ai travaillé pendant des années pour le Ministère de la Justice et j’ai présidé un bon nombre d’audiences prud’homales. Je peux vous dire qu’il y a souvent des jugements et des décisions qui sont pour le moins surprenants : deux cas identiques auront des réponses en tout point différentes.
    Notre justice est une justice faite par des femmes et des hommes qui ont leurs convictions (religieuses, politiques) comme chacun d’entre nous.
    La justice ne repose pas sur des algorithmes mathématiques, ce n’est pas une science exacte, elle repose certes sur des lois mais aussi sur le ressenti des juges, c’est pourquoi je suis extrêmement prudent sur des prédictions qui ne sont fondées que sur des désirs personnels.
    Je souhaite, tout comme vous, que notre 1er adjoint soit remis à sa place et condamné pour l’ensemble de son oeuvre, mais je ne mettrais pas ma main au feu, la justice est aveugle.

    • serge barreau | 21 mai 2019 à 19 h 19 min |

      Maximilien
      Je parle de l’affaire Gassama, dire que la justice est aveugle (il ne faut pas pousser mémé dans les orties)
      il y a des enqêtes depuis 6 ans, des écoutes, des filatures, des faits.
      Avant cette personne avait la protection de Dassault plus maintenant.
      Gassama pense avoir du pouvoir dans une petite ville comme Saintry / seine, il est rien devant la justice. Le ressenti pour un multirécidiviste ?

      Oui aux audiences prod’homales il y a des jugements ( juge non pro)sur du ressenti ou à la guele du client (salarié).

      Avec Gassama nous sommes dans des affaires graves, nous ne sommes plus a l’échelle du prud’homme. je ne vais pas faire l’historique de cette personne que je connais depuis son poste de Directeur enfin Directeur service jeunesse.
      Cordialement

      • maximilien | 22 mai 2019 à 0 h 11 min |

        Non Serge Barreau, aux prud’hommes ce n’est jamais à la tête du client et au « doigt mouillé ». Les juges sont 4 conseillers qui jugent en collégialité, 2 pour le collège employeur et 2 pour le collège salarié. La décision se prend à l’unanimité et à défaut à la majorité.
        Les prud’hommes jugent en droit, selon les lois et les codes qui les régissent (exemple: le code du travail, le code de procédure pénale …).
        Il y a également des affaires graves aux prud’hommes lorsqu’il y a des dizaines de gens licenciés qui ont perdu leur emploi et pour ceux qui « ont dépassé la date limite de consommation » un avenir sombre ou plus d’avenir du tout. Quant à moi je pense que les « juges » aux prud’hommes sont aussi valables pour juger les litiges du travail que les juges pro. Autre croyance à bannir, tous les clients ne sont pas côté salariés, il y en a aussi du côté des employeurs : artisans, employeurs de personnels de maison par exemple.
        Les audiences prud’homales sont ouvertes au public je vous invite à y assister, peut-être ensuite verrez-vous les choses autrement. Vous ne m’y verrez pas j’ai pris ma retraite.
        Dans les affaires graves, jugés par des pros de la justice, il n’y a pas de collégialité, c’est ce qui est inquiétant.
        Sans compter les compromissions, les amis des amis, les adhérents à telle ou telle formation philosophique ou politique, à tel ou tel club, j’en passe et des meilleurs.
        Pourquoi selon vous la justice est représentée avec une balance dans une main, une épée dans l’autre et surtout les yeux bandés ?
        Je pense qu’effectivement GASSAMA est persuadé d’avoir LE pouvoir à Saintry et peut-être même à Corbeil, d’autant plus que personne ne vient le contredire. Seul Monsieur GONZALEZ a osé l’affronter: merci à lui.
        Au fait, je ne comprends rien, écrivez-vous en tant que Serge Barreau ou en tant que TAP91 ?

  8. Moi je trouve étonnant cette incompétence de notre maire et de son entourage.
    Ces dernières semaines ont été significatives : Plusieurs conseils pour faire voter le DOB
    Un courrier aux habitants ou l’on affiche publiquement les divergences.
    Une réconciliation qui fait bien rire tout le monde.
    Effectivement vivement 2020

  9. Plier de rire avec les échanges pour les bureaux de vote

    • Oh que Oui !

      Extraordinaire la prose du Dir Cab! Il ne doit y avoir que lui qui la comprenne…
      Pas étonnant, dans le village seine et marnais dont il est élu, ses collègues sont comme à Saintry, ils ne comprennent pas lorsqu’il s’exprime. Surtout qu’il est capable de dire tout et son inverse en deux phrases. Tout ça, juste pour avoir raison, quel qu’en soit le prix et se rallier au plus fort!

      Quel Polichinelle !

  10. maximilien | 21 mai 2019 à 9 h 09 min |

    Pour ceux qui croient encore à la justice la cour d’appel de Paris leur adresse un message fort. toujours optimiste ?
    Alors que le cas Vincent Lambert semblait en bonne voie de résolution, elle demande la reprise des soins (qui paie ?) en dépit de l’avis des médecins et des instances judiciaires, surtout en dépit du bon sens : quelle qualité de vie pour cet ancien infirmier ?
    En voyant comment la justice peut se dédire, l’optimisme peut être de mise dans le camp GASSAMA. TAP

    • C’est une décision de justice bien différente de celle qui attend les Balkany et vraisemblablement Gassama, Bechter, etc..
      Je crois très sincèrement qu’il ne faut pas désespérer. Gassama va « prendre », et si ce n’est pas à Evry, ce sera en appel à Paris. Vous verrez !

      • La loupiotte | 21 mai 2019 à 10 h 32 min |

        J’aimerais partager votre optimisme TAP91, car le Tribunal d’Evry nous a habitué à pas mal de laxisme ces derniers temps en matière de délinquance en col blanc.

        • serge barreau | 21 mai 2019 à 12 h 01 min |

          L’affaire Balkany est dans les mains de la justice depuis plus de 10ans, maintenant il risque 10 ans prison. Gassama Machiré retarde juste l’échéance, je préfère être à ma place. (Le jugement dernier de Gassama )Il n’est pas à la hauteur de ses ambitions.

  11. je n’avais pas remarqué mais c’est vrai qu’elle a méchamment pris du poids la mère Martine. Croyez-vous que c’est la conséquence d’une addiction (alcool, drogue, médicaments, …) ou d’une maladie? Si elle n’est plus en capacité de gérer la ville, il faut qu’elle démissionne …

  12. Nous verrons si les pronostics de TAP91 se réalisent !

    • TAP91 le dit lui-même: c’est un grand optimiste.
      Personnellement j’aimerais qu’il dise vrai mais j’ai de sérieux doutes.

  13. On espère fortement à Saintry et dans les alentours que les procès à venir pour notre 1er adjoint soient sévères. Il faut faire le ménage !

  14. Martine, je viens de lire ta bd pour tes 50 ans. Tu es une star ! Je te jalouse un peu car je broie du noir au fond de mon lit alors que toi, tu attires la lumière. Et puis, je vais bientôt prendre 4 ans, sans compter ce qui va arriver. Tandis que toi, tu as encore un peu de répit. Ne t’inquiète pas, ça arrivera bien assez tôt !

  15. En tout cas, à la place du préfet, j’aurais donné d’autres conseils aux GASSOURY :
    – NE PAS TROMPER
    – NE PAS FAIRE LE BIEN DES GENS CONTRE LEUR GRÉ
    – NE PAS FAIRE DES PLANS SUR LA COMÈTE

  16. Votre dessinateur est un as. Il sait saisir le détail qui tue.
    Par contre, je ne comprends pas pourquoi les GASSOURY sursautent ?
    Au contraire, ils devraient être rassérénés : Tout ce qu’ils font depuis mars 2014 (mentir, voler, tricher) est couvert par leur mandat d’élu … Selon les explications du professeur qui me semble être une copie du Préfet !

  17. Pour fréquenter Machiré, je peux vous dire qu’il ne craint rien ni personne !

    • Quand il aura les bracelets et qu’il fera la fille sous la douche, il la ramènera beaucoup moins …

  18. Soyons optimiste Maximilien. M. Gassama a des échéances judiciaires qui risquent de peser lourd sur son avenir électoral à Saintry. Les juges semblent de plus en plus sévère avec la délinquance en col blanc. Ce qui est reproché à notre 1er adjoint n’est pas anodin !

  19. Martine ne sert à rien, juste bonne à ramasser des indemnités et à faire de la figuration.
    Le vrai boss c’est Machiré, depuis le début. Il risque d’être encore là dans la mandature qui va suivre.
    Que du bonheur, en fait, comme aurait dit Churchill « de la sueur, du sang et des larmes ».

  20. Génial votre dessin !
    Génial votre article !

Les commentaires sont fermés.