« La valse des pantins »

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite.

Après « le bal des faux-culs », « la valse des pantins ».

Comme le disait l’un de nos contributeurs : 

« Que se passera-t-il demain si les enquêtes en cours prouvent que les marchés publics de la ville ont été truqués et que la maire est renvoyée en correctionnelle, puis condamnée ? Comment se comporteront les faux-culs ? Condamneront-ils Martine ou resteront-ils solidaires jusqu’à la cellule ? Qui voudra prendre la place ? Qui soutiendra le 1er adjoint ? Voilà des questions qui interpellent. »

En effet, voilà des questions qui interpellent. D’ailleurs Lucky Low ne s’y est pas trompé en jonglant avec tous ces faux-culs.

Nous ne parierons pas notre chemise sur le premier adjoint qui semble soumis à des vents contraires permanents (bien qu’il dispose de la majorité au Conseil municipal pour se faire élire, entre les dupes muettes et les vendus bavards).

Nous ne miserons pas non plus un kopeck sur l’adjointe aux finances et aux marchés publics, qui n’est somme toute qu’une pâle et défectueuse réplique de MCO, ni sur le comptable qui ne sait additionner que les poissons qu’il pêche dans la Seine, mais pas les factures de la ville.

Nous aurions un peu de mal aussi à soutenir l’entrepreneur de travaux publics, ainsi que la comptable du comptable et encore moins l’informaticienne au logiciel buggé.

Qui reste-t-il ? La forêt de pin des landes ou sa protégée coite, puisque Mère et fils comptent pour des prunes et n’ont visiblement pas traversé le siècle des lumières, et que la propriétaire de la colonie de vacances veille sur les intérêts familiaux en Charente.

Tous ces « faux-culs » ont voté CONTRE l’autorisation de plaider demandée par Messieurs Johnny DA COSTA, Eloy GONZALEZ et Luc PENHOËT pour défendre les intérêts de la commune et des habitants. Seul les trois demandeurs, ainsi que mesdames ANTIGNAC, DAVID-CROUSTILLAS, GUEZARD et messieurs NICOLAS et JOLY ont voté POUR – Messieurs CARRENO et HERSCHKORN s’étant courageusement enfuis devant leurs responsabilités en ne venant pas assister au Conseil municipal et sans donner de pouvoir.

Ce vote n’était guère surprenant, mais n’empêchera pas le Tribunal Administratif de Versailles, en vertu des dispositions de l’article R.2132-1 du Code Général des Collectivités Territoriales, de statuer dans les deux mois de la requête de Messieurs Johnny DA COSTA, Eloy GONZALEZ et Luc PENHOËT enregistrée le 28 octobre 2017, tendant à les autoriser à exercer une action qu’ils estiment appartenir à la commune de Saintry-sur-Seine.

Mme le Maire, fidèle à son comportement de « Voyou démocratique » n’a pas publié, avec le compte-rendu du dernier conseil sur le site de la ville, la déclaration conjointe de Messieurs Johnny DA COSTA, Eloy GONZALEZ et Luc PENHOËT qui aurait dû y être annexée, contrairement à ce qui avait été acté en conseil municipal.

Mais que vaut la parole de la maire ?

Mme le Maire a aussi annoncé à la fin du Conseil municipal, pour rajouter de la fureur au bruit causé par M. GASSAMA pendant le conseil, qu’elle allait déposer une plainte contre les « 3 fauteurs de trouble », pour procédure abusive. Nous lui souhaitons bien du plaisir, Martine confondant les juridictions autant que les intérêts.

Par ailleurs, les trois « rebelles » nous ont confirmé qu’ils engageaient une procédure devant le Tribunal Administratif de Versailles afin de récupérer l’ensemble des documents demandés et de faire condamner la maire en tant que « Voyou Démocratique ».

Suite au prochain numéro !                      

73 Commentaires sur "« La valse des pantins »"

  1. Vu ce que je sais et ce que j’ai lu du dossier sur le blog, il n’y a aucune chance qu’elle ne soit pas poursuivie et condamnée. Donc inéligibilité !

  2. De toute façon ce dossier ne peut pas être classé sans suite,ou alors c’est à désespérer de la justice

  3. Je suis d’accord avec Maximilien. Laissons les enquêteurs enquêter et la préfète prendre la mesure de la nécessité de son action ! Le champ de mines, à la différence du site internet, est opérationnel. Et ce n’est ni Martine, ni Gassama qui en ont le plan. Patience !

  4. Sachons rester calmes.
    Dans beaucoup d’enquêtes il faut savoir prendre son temps et continuer à investiguer sans ne rien dévoiler.
    Rien ne dit que Madame la Préfète ne réagit pas, elle peut, tel un juge d’instruction, accumuler les preuves et s’en servir, d’une manière incontestable le moment venu.
    En matière de justice la patience est une arme redoutable.
    Il ne sert à rien d’affirmer des choses si on n’est pas en mesure de les démontrer.
    Martine fait fausse route depuis le début et ses conseillers idem.
    Comme elle ne brille pas par des dispositions particulières au jeu des échecs, elle s’imagine certainement qu’elle a un coup d’avance, alors qu’il faudrait qu’elle en voit au moins trois ou quatre pour être à la hauteur : n’est pas Kasparov qui veut.
    Rien ne sert de courir …….
    Moi je fais encore confiance à Madame la préfète et aux services de la préfecture

  5. Fanafond, je ne vois pas l’intérêt pour la préfète de couvrir la mè(ai)re Martine, sauf à être une adepte de la sororité. En effet, quoiqu’on en pense Martine va tomber. La préfète, grâce au SRT, qui ne vaut pas les défunts RG, mais a quelques capacités, sait dans les grandes lignes ce qui attend la maire. Il est exact que ne pas intervenir auprès d’elle pour qu’elle fournisse les documents communicables, dans les limites définies par la CADA, pourrait faire accroire qu’elle protège Martine. C’est un vrai risque que son inaction peut lui faire courir. Après, à elle de voir : intervenir ou ne pas intervenir ?

  6. Pourquoi croyez-vous que les gens doutent de l’honnêteté du monde politique , parce qu’ils se couvrent les uns les autres. La Préfète couvre la maire c’est malheureusement évident.

  7. Nous non plus à la préfecture nous ne comprenons pas bien l’inertie de la préfète. On a le sentiment que la maire se moque ouvertement de la préfète et que celle-ci se laisse « marcher dessus » sans rien dire, totalement impuissante. Ça ne donne pas une très bonne image de l’État, incapable de faire respecter la loi sur la transmission des documents communicables.

  8. Je ne comprends pas non plus la préfète qui lui a écrit pour lui demander de suivre l’avis de la CADA et dont visiblement elle n’a rien à foutre. Je serais la préfète, je n’aimerais pas voir mon autorité ainsi bafouée. L’autorité de l’État ! 😇😇😇

  9. L’attente des documents demandés est intolérable. Je ne sais pas comment vous faites pour garder votre calme.

  10. Si par bonheur, en fait par justice, Martine était poursuivie, jugée et condamnée dans ce dossier de refonte du site internet de la ville, il faudrait aussi poursuivre et condamner les autres élus de la majorité pour complicité.

  11. Nous nous sommes amusés avec des amis à lire attentivement toutes les pièces du dossier de ce marché de refonte du site internet. Un de nos amis est plongé au quotidien avec les marchés publics dans une grosse commune d’Ile-de-France. Un spécialiste en somme.
    Il a été extrêmement étonné que la fameuse société CYBER’L a été la dernière a remettre son pli et avec le prix le plus bas. Nous avons passé une superbe soirée de rigolade à lire ces pièces !
    Soyons sérieux Mme le maire.

  12. Si seulement cela pouvait se réaliser. Ce serait Noël ! La magie de Noël ! Débarrassé de Martine, Saintry s’en porterait beaucoup mieux.

  13. Quand on étudie attentivement le dossier du marché relatif à la refonte du site internet de la ville, un grand nombre d’anomalies saute aux yeux. Dans ces conditions, je ne vois pas comment Martine pourra échapper aux foudres de la justice. Et alors les plaintes en diffamation vont faire pschitt …

  14. M. Gonzalez, prévenez-nous si l’arrêt du projet de PLU est à l’ordre du jour du prochain conseil. Il faudrait alerter le conseil d’administration de notre AFUL car je crois savoir que le projet d’autoroute de transit est toujours d’actualité.

  15. Les 24 000 € sont perdus. Mais une action en justice contre les 11 plaignants devrait permettre de récupérer cette somme directement auprès d’eux. S’ils croient pouvoir éviter de payer les pots cassés, ils se trompent lourdement.

  16. Que se passera-t-il si les plaignants perdent (même en appel) des 24.000 euros?
    Perdus ou récupérables ?

  17. La menteuse et la voleuse persiste et signe. Le nouveau site n’est pas installé et encore moins opérationnel. Aucun des arguments utilisés par Martine pour tenter de justifier ce retard ne tient, ni juridiquement, ni techniquement.

  18. Bien parlé Amar !

  19. C’est pour ça qu’il faut s’en débarrasser au plus vite. Gérer Saintry sur le modèle de Corbeil ne me semble pas être une gestion de père de famille. Pourtant, le malien du XIXème a commencé à importer les pratiques de Corbeil à Saintry depuis mars 2014. Rappelez-vous la fusillade le soir des électipns européennes !

  20. Vous savez, leur projet à Gassama et à lui était d’annexer Saintry.

  21. Oui, je parle du maire de Corbeil, qui est suivi à la trace.

  22. Vous parlez du maire de Corbeil je suppose ?

  23. En passant hier après-midi devant l’ancien Coq Hardi, boulevard Lecouillard, j’ai vu une joyeuse équipée en sortir, le maire, son directeur de cabinet, le DGS de la ville, la directrice juridique de la ville et notre inénarrable 1er adjoint, aussi directeur de la jeunesse et des sports de Corbeil. Réunion au sommet ? Pour préparer le procès des achats de vote ? Pour se mettre d’accord sur quoi répondre à la Chambre Régionale des Comptes dans le contrôle sévère des comptes de Corbeil ? Ou un mauvais coup en préparation ?
    Il n’y a que l’embarras du choix. L’étau se referme de tous les côtés.

  24. Je vous rappelle à tous qu’il est très important d’assister à la réunion publique sur la Fouille Loury lundi soir. Nous remercions M. Gonzalez d’avoir relayé l’information sur son blog car presque personne ne lit le site de la ville.

  25. C’est une année noire. Il faut revoir « L’homme du train » avec Johnny et Jean Rochefort.

  26. Barbara, que vous soyez éprise de l’ancien maire ne devrait pas obscurcir votre jugement. L’absence de pouvoir dans cette affaire signe le méfait politique. Rien ne l’excuse !

  27. Michel Carreno est un homme seul, viré de sa liste, et qui ne s’intéresse plus du tout à Saintry. Alors donner son pouvoir pour défendre les intérêts de la commune, ça lui passe par-dessus la tète !
    La description dans cet article, de l’attitude de Mrs Carreno et Herschkorn, deux anciens amis et alliés, au dernier conseil est factuelle. Ces deux-là n’ont pas de courage, seulement de l’opportunisme et ne pas venir au dernier conseil sans donner de pouvoir pour défendre les intérêts des habitants est un choix politique, celui de la bassesse et de la compromission car cela renforçait la position de Martine qui défend d’autres intérêts.

  28. Barbara, si vous êtes déçue par Monsieur GONZALEZ, je pense que lui est déçu par Monsieur CARRENO (ou Carreño ?). Je peux comprendre, pour ma part, que l’ancien maire ait des problèmes et qu’il ne puisse pas assister au CM mais il pourrait au moins donner un pouvoir à quelqu’un de confiance dans son équipe. Il montrerait ainsi son intérêt pour la commune de Saintry. CQFD

  29. Besoin d’argent vu le rythme des dépenses !

  30. Grande nouveauté ! La mairie fait une pub d’enfer pour la caisse des écoles sur son site. Qu’est-ce que cela peut bien cacher ?

  31. Je pense qu’il sera possible de récupérer les sommes indûment utilisées par Martine et ses sbires.

  32. Maintenant que les consignations ont été payées, Martine va aller au bout du ridicule et entraîner avec elle sa bande de matamores. Qu’elle se ridiculise m’importe peu, mais pas avec notre argent !

  33. Monsieur Gonzales, abonnée jusqu’ici à votre newsletter je suis très déçue de la dérive de vos chroniques concernant notamment l’ancien Maire de la commune: avant de porter des jugements plus que rapides et parler de fuite vous devriez vous renseigner sur les raisons de son absence qui n’ont rien à voir avec Saintry et sa lamentable politique.

  34. Blague alsacienne : Tout ces simagrées de Martine vont cesser car les six cognes seront bientôt de retour.

  35. D’où l’article sur ses méthodes : « Elle ose tout … » il y a 15 jours. C’est même à ça qu’on la reconnaît.

  36. Merci pour votre précision. Comme ça, si des habitants veulent voir à quoi servent leurs impôts locaux …

  37. Avec quelle désinvolture notre argent est dépensé. C’est honteux !

  38. Précision : Les plaidoiries sur le fond auront lieu le 20 février 2018 à 13h30 au Tribunal Correctionnel d’EVRY.

  39. Ce que Martine veut, Dieu le veut !
    C’est une croisade contre M. Gonzalez.

  40. Vous n’êtes pas bien Christian. Un vautour a une grande utilité dans la nature ; c’est un charognard très efficace. Votre comparaison insulte tous les vautours, vu que Martine n’a aucune utilité, sauf à nous délester de quelques deniers publics, rien qu’avec ses indemnités (~5 000 €/mois), et à se comporter en « Voyou démocratique ». Vous voyez Christian, rien de bien glorieux !

  41. Une date d’audience a-t-elle été fixée ? Si jamais quelques habitants souhaitaient assister à ce procès pour savoir à quoi sert leurs impôts locaux.

  42. C’est quelle espèce d’oiseau dans la volière ? Un vautour ?

  43. Merci de votre retour M. Gonzalez, effectivement de l’argent bien employé. Enfin, pas sûr que si ça avait été le leur, ils vous auraient poursuivi.
    En fait cette opération n’est qu’une vaste tentative d’intimidation à votre encontre.
    Mais cela n’a pas l’air de vous intimider beaucoup. Heureusement, nous avons besoin de votre blog.

  44. Aujourd’hui 5 décembre 2017, la 5ème chambre du Tribunal Correctionnel d’EVRY a constaté que les consignations représentant la somme de 24.000 euros, ont bien été payées par le contribuable Saintryen, puisque le régisseur a enregistré les deux mandats de la Mairie de Saintry-sur-Seine. Ces versements permettent la poursuite des actions judiciaires concernant les deux plaintes déposées, l’une par Mme CARTAU épouse OURY pour diffamation et l’autre pour injures et diffamation par 10 élus de la majorité que sont :
    Mme CARTAU épouse OURY,
    M. Machiré GASSAMA,
    Mme Nathalie DENECE,
    M. Raymond BERTELOOT,
    Mme Martine GAST-DELIÈRE,
    Mme Sylvie VIGNAS,
    Mme Christelle PELOUIN,
    Mme Monique WALKER,
    M. Pascal VENTALON,
    M. Arnaud DELIÈRE
    et …
    M. Julien AGUIN, collaborateur de Mme le maire.
    Je vous rappelle les chiffres : 24.000 euros de consignations et plus de 10.000 euros à ce jour d’honoraires d’avocats.
    Comme vous pouvez le constater, de l’argent bien employé !

  45. Vous avez raison. Quand on voit que le malien du XIXème ne sait pas qu’un numide est un berbère …

  46. Vous avez raison Jean-Louis, avec ces gens aculturés, il est préférable d’être précis.

  47. Pour qu’il n’y ait aucune ambiguïté, entendre garce comme « femme mauvaise ou très désagréable », ou plutôt comme « Voyou démocratique ».

  48. En ne publiant pas votre déclaration avec le compte-rendu du conseil du 20 novembre, d’une part, la maire se comporte en garce, d’autre part, elle commet une grave erreur de procédure puisque votre déclaration n’est pas détachable de la délibération qui a rejeté la demande conjointe de Mrs Da Costa, Penhoët et Gonzalez de plaider en substitution de la commune pour défendre ses intérêts.
    Il sera très intéressant de vérifier si elle l’aura transmise au tribunal administratif avec la délibération en question.

  49. M. Gonzalez, tenez-nous informés de ce qui se sera passé cet après-midi au tribunal !

  50. M. Gonzalez j’espère que vous allez exploser le nain de Voisenon au tribunal sur sa plainte en diffamation. Il faut qu’il apprenne la vie ce gamin.

  51. Ces joyeux personnages qui valsent dans les airs sont les successeurs putatifs de Martine. Pas sûr qu’ils franchissent tous la ligne d’arrivée. D’ailleurs, ils sont déjà dans les mains de la loi. Attendons sereinement !

  52. Vous avez raison La fouine le Père Noël est un fabuleux marionnettiste !!

  53. Un grand bravo au Père Noël qui nous présente sa marionnette.

  54. Laurence, Christelle PELOUIN est l’ajointe qui a changé de voiture quand elle est devenue adjointe après avoir poignardé M. Gonzalez dans le dos. Alors le contenu du site est la 5ème roue du carrosse.

  55. Le chat est dans la valse. Mais il pourrait faire bientôt de la dance de prison pour entretenir sa forme. Après son procès …

  56. Martine dans une volière comme un oiseau qui ne pourra plus voler librement. Quelle belle perspective !

  57. Notre Mickey saintryen en personne, élu à Voisenon, entrepreneur à Voisenon, très engagé dans les associations seine-et-marnaises du coin, passant plus de la moitié de son temps de travail à Voisenon. Merci à votre correspondant à Voisenon !
    Espérons qu’il ne joue pas dans le spectacle de Noël pour les enfants !
    Et c’est ce minus qui a porté plainte pour diffamation car il avait été comparé à un guignol … Preuve en est !

  58. J’invite les lecteurs du blog à se rendre à la réunion publique sur la Fouille Loury, lundi 11 à 19h30, salle Corot en présence du président de GPS et du président du SIARCE.

  59. Ayons une pensée pour M. Gonzalez qui se rend au tribunal correctionnel demain après-midi pour constater le paiement de la consignation de 24 000 € pour les deux plaintes en diffamation contre lui!

  60. J’ai déjà renvoyé le lien du blog à toutes mes amies qui me demandent tout le temps les derniers rebpndissements. Votre dessinateur est génial. Il a l’art de croquer et la description de nos faux-culs dans le texte est à hurler de rire. On croirait les avoir devant nous. Je crois que, grâce à vous, nous allons passer de bonnes fêtes.

  61. C’est dans l’évangile de Matthieu que l’on va trouver l’explication pour ce site. Les rois mages ont été guidés par l’étoile CYBER’L jusqu’à Saintry pour voir le site qui venait de naître. Ils ouvrirent leurs coffrets et déposèrent tout le contenu que Christelle PELOUIN n’avait pas eu le temps d’écrire dans l’année écoulée.
    Que c’est beau les belles histoires !!!

    Les 3 rois mages

  62. Je me demande bien ce qui empêche la livraison du nouveau site. Les élections, qui étaient de toute façon une excuse bidon, sont finies depuis bien longtemps. L’affaire du contenu, la connerie débitée par l’informaticienne en jupons au dernier conseil, ne tient pas la route. Alors, qu’est-ce qui empêche le nouveau site d’être installé ?

  63. Votre dessin veut tout dire. Et puis Martine en cage, c’est la magie de Noël !

  64. Ça lui va bien de dire tournez manège. Je la vois bien participer au jeu 😂😂😂

  65. Je suis informaticienne et c’est la première fois de ma carrière que je vois un tel délai pour installer un site internet. Une question : On ne se moquerait pas de nous par hasard ? Christelle PELOUIN va devoir changer son logiciel !

  66. Toujours pas de nouveau site. Martine est une menteuse et une voleuse qui paye des prestataires qui ne font pas leur travail parce que c’est une copine.
    Quand le glaive de la justice va s’abaisser, ça va être terrible pour elle qui vit hors du monde.

  67. Tout ça ne nous annonce rien de bon pour Saintry.
    Et quelle ardoise va-t-elle nous laisser puisqu’elle refuse de donner les comptes. Souhaitons que le TA donne raison à M. Gonzalez pour les récupérer ainsi que tous les documents.

  68. Oui vraiment que vaut la parole de Mme le maire ?
    Des documents qu’elle se refuse à communiquer
    Une commission d’appel d’offres qu’elle se refuse à convoquer
    Mais c’est elle la victime et les autres la suive aveuglément !
    Du grand n’importe quoi!!!

  69. Votre article pose une très bonne question : Que vaut la parole de la maire ?

  70. CPP = Code de Procédure Pénale

  71. Aucun des élus de la majorité, ni un cadre A de l’administration de Saintry ne fera usage de l’article 40 du CPP. Ils préfèreront être poursuivis pour non-dénonciation ou complicité. Je te tiens, tu me tiens par la barbichette, …

  72. Article 40
    Modifié par Loi n°2004-204 du 9 mars 2004 – art. 74 JORF 10 mars 2004
    Le procureur de la République reçoit les plaintes et les dénonciations et apprécie la suite à leur donner conformément aux dispositions de l’article 40-1.
    Il faut peut être rappeler a ses « braves » gens de la majorité l’article 40 du Code pénal…
    Toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l’exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit est tenu d’en donner avis sans délai au procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*