Et ça continue encore et encore,…

Bien que nous  ayons eu beaucoup de chose à dire depuis le 3 juillet dernier,  date de l’installation du nouveau Conseil municipal, nous avons choisi de ne rien publier pendant ces deux derniers mois afin de prendre une pause estivale bien méritée et de laisser à l’équipe fraîchement élue le temps de prendre ses marques et d’organiser la rentrée scolaire dans le contexte sanitaire que nous connaissons.

Ce qui explique que nous n’ayons publié aucun article depuis le 15 juillet dernier. Mais, rassurez-vous, nous continuons et continuerons à être extrêmement attentif à la gestion de notre village, à son fonctionnement et aux intérêts des habitants, toutes choses que nous avons faites pendant ces six dernières années et qui ont largement contribué à sortir la sortante, grâce à une prise de conscience documentée des Saintryens – Ce qu’on ne peut malheureusement pas porter au crédit de la liste « Unis pour Saintry », qui a profité des circonstances et qui n’a servi somme toute qu’à recycler six élus très proches de Mme CARTAU-OURY, ses complices, et deux membres de l’opposition de gauche, ayant quant à eux déjà sévi avec le succès que l’on connait sous l’ère de Michel CARRENO. Tout ce petit monde ayant été étonnement muet durant la dernière mandature, soit par lâcheté, soit par complicité.

Cette élection aura montré en tous cas, la capacité de notre nouveau maire à marier la carpe et le lapin, voire même à débaucher dans la liste « Agir ensemble pour Saintry » afin de tenter de discréditer M. Eloy GONZALEZ et de récupérer les voix de ses électeurs.

Ce dernier épisode aura mis en exergue un individu au comportement peu glorieux, Gérald MARTIN, signataire de la diatribe initiée par M. Christian BARTHE, n’ayant pas supporté d’être qualifié de pleutre et de lâche dans un commentaire sur notre site, où il est considéré par son auteur comme une personne sans gonades, se référant à la célèbre citation de Jacques CHIRAC : « On greffe de tout aujourd’hui, des reins, des bras, un cœur. Sauf les couilles. Par manque de donneur ».  Le ridicule ne tuant plus, ce triste sire a porté plainte pour diffamation auprès du Procureur de la République contre son ancienne tête de liste M. Eloy GONZALEZ.  Pourtant c’est bien ce qu’il est, un pétochard, qui oublie allègrement ses écrits anonymes et son usage immodéré des pseudos sur les réseaux sociaux.

Si les conseilleurs du nouveau maire sont tous de ce calibre, nous pouvons craindre le pire. Cette élection aura aussi mis en relief la très haute estime de lui-même du nouveau maire, son appétit gargantuesque des indemnités et son incapacité encore plus grande que celle de Mme Cartau-Oury à pratiquer la démocratie, ce que nous ne pensions pourtant pas possible.

 Un certain nombre d’indices semble nous donner raison :

  • Ordre du jour et compte-rendu de Conseil municipal d’installation du 3 juillet 2020 incomplets.
  • Non-respect des délais de publication sur le site internet de la ville des comptes rendus des Conseils municipaux. Ainsi, il aura fallu attendre plus d’un mois pour avoir le compte-rendu du dernier Conseil municipal du 27 juillet 2020, alors que le délai légal est de huit jours. Peut-être est-ce car cela concernait le budget 2020
  • Non-respect des obligations légales de publication sur le site internet de la Ville des documents budgétaires. En effet, il manque le rapport d’orientation budgétaire, ce qui ne nous permet pas de connaître les réalisations envisagées, ni les nouvelles orientations politiques de la majorité.          
  • Augmentation des indemnités des élus de 21,8%                  
  • Un audit à minima afin de surtout protéger ses valeureux spadassins, M. Pascal Ventalon, Mme Nathalie Denece, qui ont couvert dans la mandature précédente toutes les dérives budgétaires et en matière de marchés publics.
  • Suppression sous la haute supervision de Mme Pelouin de la Tribune libre de l’opposition dans le journal municipal en infraction manifeste avec la législation en vigueur. L’opposition devrait saisir le Préfet.
  • Un site internet de la Ville imaginé par Mme Pelouin sous l’ancienne mandature toujours aussi indigeste et inutile.

Il est à noter aussi que rien n’a été engagé afin de corriger les graves dysfonctionnements dans la gestion du personnel. Ainsi, les personnes incompétentes et non qualifiées engagées à des postes de responsabilités par l’ancien premier adjoint sont toujours là !

Nous n’aborderons même pas la question du personnel du service jeunesse, ni même celle des emplois fictifs et des rémunérations illégales (plus de primes que de salaires).

Et rien ne sera probablement fait non plus afin de remettre de l’ordre dans l’attribution illégale des logements sociaux sous l’ancienne mandature par le seul premier adjoint, au mépris des règles établies par le Conseil d’administration du CCAS. Illégalités couvertes par Mme Sylvie VIGNAS, l’adjointe aux affaires sociales de la précédente et de la nouvelle mandature (  afin de pouvoir mieux effacer ses traces) car, elle ne pouvait ignorer que les logements sociaux étaient attribués à des membres de la famille de M. Gassama ou à des proches de Mme Sonia Aït-Slimane.

Il semblerait que l’ex-premier adjoint déchu veuille exercer une pression sur la nouvelle majorité en envoyant ses petits jeunes squatter le parvis de la mairie. Nous allons voir très rapidement si Oui-Oui, « M. Sécurité », va être capable de faire cesser les troubles à l’ordre public.

Enfin, dès que nous aurons des informations sur la protestation électorale déposée par Mme Cartau-Oury auprès du Tribunal Administratif de Versailles, nous vous tiendrons informés. En attendant nous vous souhaitons une joyeuse rentrée scolaire et une bonne reprise du travail.

17 Commentaires sur "Et ça continue encore et encore,…"

  1. Bonsoir
    Il y a sur le parvis de la mairie une voiture avec ses quatre pneus crevés.
    Cela ne fait pas très sérieux !

  2. LesinformésdeSaintryinfo | 17 septembre 2020 à 12 h 23 min | Répondre

    Pour Django qui se posait la question pendant les vacances, la protestation électorale de Mme Cartau-Oury sera jugée par le tribunal administratif de Versailles le 22 septembre prochain. Nous saurons donc rapidement si nous allons devoir revoter.

  3. C’est pareil à Saintry. Oui-Oui sait tout et il n’a pas plus de burnes que Piriou. Ils se ressemblent beaucoup : des tas de promesses pour se faire élire et les Gassama sont toujours là !

    • L’objectif d’un maire élu est de préparer sa réélection – voyez Martine qui ayant échoué conteste les résultats pour repartir en campagne – ce qui veut dire que la finalité reste le pouvoir et les indemnités qui vont avec, indemnités que nous payons tous à l’arrivée.
      Dès lors frapper un grand coup sur la table est exclus sauf à être “sévèrement burné” comme dirait Nanar.
      Mais ça ne date pas d’aujourd’hui et ça ne va pas s’arrêter maintenant et comme personne ne dit rien pourquoi ne pas continuer impunément!

  4. Il semblerait qu’à Corbeil, Piriou et son équipe qui ne s’attendaient pas à être élus, sont complètement dépassés par les évènements. C’est la panique. Et comme certains croient tout savoir, ils font tout et n’importe quoi en signant, par exemple, ce que l’administration présente sans même relire. C’est ainsi que l’adjointe à l’urbanisme et à la santé a signé une DIA irrégulière pour un projet scandaleux au bénéfice de M. Marin. Et Piriou n’est pas suffisamment burné (ça on le savait) pour faire un retrait administratif et voudrait que quelqu’un d’extérieur porte un recours. Il peut se brosser …

  5. J’ai lu avec un grand intérêt votre article et je constate que le rapport d’orientation budgétaire n’est toujours pas accessible sur le site de la mairie.
    Un oubli ou une volonté délibérée de ne pas informer ?

    • LesinformésdeSaintryinfo | 16 septembre 2020 à 12 h 28 min | Répondre

      Cela n’a rien d’un oubli car la nouvelle majorité lit Saintry info autant que l’ancienne le lisait. Il s’agit donc d’une volonté délibérée de cacher ses intentions.

  6. Ce tract est très autobiographique, que du vécu !!!

  7. Le tract de Martine est d’un ridicule consommé. Comment a-t-elle pu pondre une telle connerie ? Le manque d’indemnités ?

  8. Pour compléter le titre, Francis Cabrel ajouterait “c’est que le début, d’accord, d’accord”.
    Je tiens à me rappeler au bon souvenir de Gérald MARTIN qui n’apprécie pas ma prose au point de déposer plainte à cause d’un de mes commentaires : mort de rire.
    Nous avons échangé un cheval borgne par un cheval aveugle, ça veut tout dire.
    Pourtant nous savions tous que la solution était Eloy GONZALEZ, car lui au moins se serait relevé les manches pour nettoyer tout ça.
    Nous ne sommes pas sortis de l’auberge.

  9. Piriou
    Vous aviez compris !

  10. Piti ou déclare sur le journal Le Parisien de ce matin qu’il va aider les salariés de chez Helio.
    Il faut qu’il arrête avec des promesses qu’il ne pourra pas tenir.

    • Le tract de Martine m’a fait la semaine. Je le relisais au moins pour la 5ème fois (il me fait m’esclaffer à chaque fois) et vraiment Martine ne manque pas d’air ! Elle est sacrément poumonnée. Avec Claude, son mari, on dirait les Thenardier. Qui est Cosette ? Celui que vous appelez Oui-Oui ?

  11. En tout cas, les deux frangins travaillent encore à Corbeil et ont toujours leurs voitures de service qu’ils utilisent comme voitures de fonction, avec les cartes essence. Piriou à calé devant l’obstacle. Rauscher va faire pareil, baisser son froc !

  12. Quand je lis l’article sur Benalla et son CV, j’ai l’impression que c’est Gassama. En tout cas, il est pas encore sous les barreaux.

  13. LesinformésdeSaintryinfo | 9 septembre 2020 à 15 h 27 min | Répondre

    C’est exactement ça ! Même si Florence et Sonia l’ont un peu mis en sourdine, elles sont toujours là, aussi nuisibles. Le beau-frère de Gassama ne branle toujours rien aux espaces verts, un bel emploi fictif, et qui occupe un logement social indûment attribué par M. Gassama sous l’oeil bienveillant de Mme Vignas. Il n’y en a qu’une qui a tiré son épingle du jeu, c’est la compagne de M. Gérald Martin (grâce à votre article on sait pourquoi) qui a récupéré la voiture électrique auparavant attribuée au responsable des services techniques. Ah, le copinage ! Autrement, c’est toujours le même bordel à la mairie. Nous n’avons toujours pas de DGS …

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*