De la démocratie

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite.

La délégation de pouvoir du peuple, de manière temporaire, et pour une durée limitée est le mode de fonctionnement de notre démocratie représentative.

Elire quelqu’un n’est pas abandonner notre avenir à son bon vouloir.

C’est le rôle des oppositions, des assemblées délibérantes et des organes de surveillance, de contrôler et commenter les actes de l’exécutif.

Il en est ainsi d’une manière générale sauf à Saintry-sur-Seine !

En tant qu’élu, mon premier acte de contrôle a été de demander à Mme la Maire des éclaircissements sur ses comptes de campagne. Que n’avais-je fait ! 

La foudre m’est tombée dessus : Retrait des délégations, limogeage du poste de 4ème adjoint et mise au ban de la majorité, sans pour cela obtenir le moindre éclaircissement sur les comptes de campagne de Mme CARTAU-OURY.

Cela a amené une fronde, remettant en cause le pouvoir de l’exécutif, fronde qui a été très habilement et subtilement anéantie, 7 des 9 frondeurs ayant été retournés pour 30 deniers.

L’exercice du contrôle des actes du 1er magistrat ne pouvant plus se faire au sein du Conseil municipal, faute de combattants, et Mme CARTAU-OURY « intuitu personae », ayant cru bon de devoir m’attaquer en diffamation, j’ai décidé de créer mon blog « Saintryinfo.fr – Journal satirique d’information libre et indépendant » afin de vous informer des dérives du pouvoir municipal (dans la joie et la bonne humeur), ce qui vu son audience (moyenne de 400 visites/jour) justifie largement ma démarche et la constitution d’un groupe de rédacteurs.

Dernièrement, nous avons été amenés à vous communiquer des informations plus détaillées sur le fonctionnement (ou les dysfonctionnements) du Conseil municipal, le mépris des conseillers municipaux par l’exécutif et l’intérêt pour les indemnités.

Cela nous a valu un torrent d’injures et de menaces : 72 mails pour être précis, aux noms fantaisistes et aux domiciliations plus que douteuses, entre autres venant de Russie comme Macron.

Nous ignorons bien évidemment qui est à l’origine de telles méthodes si peu courageuses, dont nous vous laissons seul juge.

Je poursuis quant à moi ma démarche d’opposant et l’exercice de mon contrôle de citoyen.

Les Conseils municipaux étant ouverts au public, je vous invite à venir y assister ne serait-ce que pour profiter un minimum de vos impôts, cela vaut largement « Au théâtre ce soir » !  

4 Commentaires sur "De la démocratie"

  1. Jeanpeuplus | 1 mars 2017 à 9 h 55 min |

Les commentaires sont fermés.