Annus horribilis

Après se l’être coulée douce pendant des années sous la protection de Jean-Pierre Bechter, maire de Corbeil-Essonnes, puis à partir de 2014, de Martine Cartau-Oury, maire de Saintry-sur-Seine, et avec la mansuétude du Tribunal correctionnel d’Evry et la grande camaraderie de la gendarmerie de Saint-Pierre-du-Perray dont la brigade venait faire de la boxe dans son association, Machiré Gassama, dit le « marabout de Saintry » a soudain vu s’envoler veau, vache, cochon et couvée !

Suite à un galop d’essai en 2018 qui a abouti à sa condamnation en 2019 pour violences volontaires envers le directeur général des services de Corbeil-Essonnes, il est depuis juin 2020 rentré dans son « Annus horribilis » selon la citation chère à Elizabeth II d’Angleterre.

En effet, depuis cette date, celui qui se prenait pour le roi du pétrole a tout perdu… ou presque :

  • Perdu la mairie de Corbeil-Essonnes ;
  • perdu la mairie de Saintry-sur-Seine ;
  • perdu son emploi comme Directeur du service de la jeunesse et des sports de Corbeil-Essonnes ;
  • perdu les avantages liés à son emploi comme l’usage illimité, donc irrégulier, d’une voiture de service et d’une carte essence ;
  • perdu son procès pour achats de votes et financement illégal de campagne électorale, le condamnant à un an de prison et cinq ans d’inéligibilité ;
  • perdu son procès contre M. Gonzalez relatif à un dessin satirique (voir ci-dessous) paru sur notre blog saintryinfo, procès dans lequel M. Le Procureur de la République a défendu le droit intangible au dessin satirique et à la liberté d’expression, intervention suffisamment rare pour être soulignée.
  • perdu le procès que lui a intenté M. Gonzalez pour diffamation publique.

Cette série pourrait se continuer avec la perte de sa protection fonctionnelle, accordée par les 7 collabos durant le mandat précédent, en attente d’être ordonnée par le Tribunal Administratif de Versailles. Ce qui l’obligerait à rembourser la commune de Saintry-sur-Seine des honoraires de son avocat que la mairie règle actuellement rubis sur l’ongle. Mais, M. Rauscher aura-t-il le cran de les réclamer à M. Gassama ? Car, après tout, ce ne sont que vos impôts !

D’ailleurs, à notre connaissance, bien que Mme Cartau-Oury ait perdu toutes les protections fonctionnelles qu’elle s’était octroyée, M. Rauscher n’a jamais réclamé les honoraires de son avocat payé par la commune. Car, là encore il ne s’agit que de vos impôts !

À se demander si M. Rauscher et Mme Cartau-Oury n’entretiennent pas des « liaisons dangereuses », à moins que ce ne soit entre M. Ventalon et Mme Cartau-Oury, ou M. Rauscher et M. Ventalon ? Avec les liaisons dangereuses tout est permis … jusqu’à bronzer rayé !

Annus horribilis (« année horrible » en latin)

41 Commentaires sur "Annus horribilis"

  1. Au fait, savez-vous ce que sont devenus Sonia et le boxeur des services techniques de Saintry ? Personne n’en parle plus !

    • Soyez plus précis. Vous voulez dire Sonia et son beau-frère ? Je crois qu’ils n’ont pas repris du service.

    • Dont c’était une affaire de famille ! Et j’imagine que Mme Cartau-Oury était au courant !!

      • LesinformésdeSaintryinfo | 27 mai 2021 à 20 h 16 min | Répondre

        En tant que responsable du personnel, cela ne pouvait en aucun cas lui échapper tout comme il ne pouvait échapper à Mme Vignas (la concubine de M. Ventalon), adjointe au social de l’époque, les attribulations frauduleuses de logements sociaux aux amis et à la famille de Gassama et de la belle Sonia, l’amie très proche de Gassama.

  2. Je vois que le site internet de la mairie est toujours aussi merdique, à l’image de l’incompétente adjointe à la communication qui sévissait déjà sous le règne de Sa Suffisance Martine 1ère (et qui l’a quittée pour aller faire des ….. à Oui-Oui le bonimenteur – l’herbe est toujours plus verte ailleurs) et de la nullissime directrice de la communication (emploi fictif s’il en est mais soutien de famille car son mari s’est fait virer de son poste de directeur de la jeunesse et des sports de Corbeil). Décidément, M. Rauscher devrait arrêter de se mettre à genoux devant M. Gassama !
    En effet, déjà que les conseils municipaux se tiennent illégalement et sans raison valable à huis clos, les retransmissions des séances devraient se faire en direct, comme annoncé sur le site de la mairie pour éviter qu’elles soient trafiquées avant d’être mises en ligne. Ce maire est un fourbe. Il fait cent fois pire que Cartau. C’est l’archétype du gugusse pas franc du collier.

  3. Pour info, sur la chaine Youtube de la mairie c’est mission impossible pour suivre le Conseil municipal de ce soir.Compte-tenu de l’ordre du jour, notre maire a sans doute préféré, en plus du huis clos, la non-retransmission. C’est comme qui dirait « Ceinture et bretelles »
    Vive la transparence !

    • Avec ses airs de jugulaire-jugulaire, ce maire a tout de la mère-maquerelle. Maintenant, la question se pose de savoir qui fait la pute et qui fait le client ? Mais, c’est toujours Oui-Oui qui empoche.

  4. La signature de cette convention avec l’EPFIF va soulager la charge de notre adjointe aux travaux Mme Denece qui ne faisait déjà pas grand chose dans la précédente mandature quand elle était adjointe aux finances, va désormais pouvoir toucher son indemnité à faire de la bronzette. C’est le couronnement de l’incompétence dans l’équipe de OuiOui à tous les étages.
    Plus sérieusement, cette décision de tout balancer à un établissement public foncier est une grave erreur que les Saintryens vont payer lourdement dans les prochaines années !
    Ni Carreno, ni Cartau n’ont osé faire cela !

    • D’accord sur l’incompétence, mais qu’est-ce que ça cache derrière ? De la paresse intellectuelle ? Pas simplement ! Dans 5 ans quand il faudra vérifier, lors d’un véritable audit, tout ce qui se passe « au château » nous allons voir ce qui se produit dès aujourd’hui dans le plus grand secret. Les saintryens doivent ouvrir leurs yeux et connecter leurs neurones avant de revoter pour cette équipe. Moi je dis ça, je dis rien.

      • Vous avez parfaitement raison Maximilien. Il faudra dans cinq ans autre chose que cet audit de pacotille bien rapidement rangé dans les placards. Martine doit bien se marrer de tout se pseudo ramdam pour pas grand chose.

  5. Après avoir annoncé lors du dernier Conseil municipal la date du 28 mai pour le prochain conseil, les élus découvrent une convocation pour le 20 mai. Cela permet d’épurer les rangs des opposants : La transparence selon OuiOui ou le vivre ensemble selon Patricius Rauscherus !

    • C’est exactement comme les conseils à huis clos, dans le plus grand secret sous le prétexte fallacieux du COVID 19, alors que nous déconfinons et qu’il n’y a plus de couvre-feu ! Oui-Oui est un menteur, un bonimenteur, un camelote qui essaye de nous égarer avec son jeu de bonneteau. Il doit nous prendre tous pour des gogos …

  6. Lecanarddéchaîné | 17 mai 2021 à 15 h 15 min | Répondre

    Je suis bien d’accord avec vous, les points 5 à 12 de l’ordre du jour m’interrogent ? En particulier, la convention avec l’EPFIF (Établissement Public Foncier d’Île de France) qui vient confirmer que Oui-Oui a définitivement cédé aux sirènes des promoteurs immobiliers et que, dorénavant, c’est l’État qui va décider de la politique foncière de la commune et non plus les habitants via le conseil municipal. Or, l’État veut des logements sociaux. Comme c’est lui qui va les financer, c’est lui et lui seul qui va décider qui les habitera. Aucun pourcentage de ces logements ne sera réservé à des Saintryens dans le besoin. Je ne vais plus l’appeler Oui-Oui mais, Pet-au-casque. Un autre point est le PC pour la police municipale ou encore le correspondant défense (Rauscher veut-il faire venir le 84è RI à Saintry ?), et d’une manière générale sa politique rétrograde d’expansion démographique (mais, est-ce encore lui qui décide en matière d’urbanisme ?) ainsi que sa politique ultra-sécuritaire digne de l’extrême-droite. Qui est-ce que ces cons de Saintryens ont élu comme maire. Même la reine Martine n’aurait jamais osé faire cela.

    • Je ne peux qu’app votre analyse de la situation !

    • Vous avez parfaitement raison. C’est la porte ouverte à toutes les dérives. Mais alors à quoi servent les agents territoriaux, s’ils font appel à cet établissement public ?

      • À rien ! Demain, Oui-Oui pourrait licencier la directrice de l’urbanisme, voire tous les agents du service . Ça ferait de sacrées économies. Ça compenserait le paiement des salaires de la 20aine d’agents en arrêt-maladie depuis fin juillet.

  7. Merci por l’affichage de l’ordre du jour du prochain Conseil municipal.
    Beaucoup d’interrogations sur les points à l’ordre du jour. On ne peux être qu’inquiet.

  8. En transformant Saintry en quartiers nord de Corbeil, M. Rauscher met en oeuvre le projet des GASSOURY. Ce qui me fait dire que le dernier paragraphe de votre article sur « les liaisons dangereuses » qu’entretiendrait Oui-Oui avec Cartau-Oury et Gassama est parfaitement justifié. Nous savons tous que l’adage populaire « pas dans la paroisse » est plein de bon sens, ce dont notre maire est malheureusement dépourvu (Il n’est pas dépourvu que de cela d’ailleurs). Deux adjoints devraient aussi s’inspirer de cet adage. Je pense aux W, Ventalon et Vignas.

  9. Les projets immobiliers à Saintry sont nombreux et vont engendrer des désagréments en pagaille et c’est rien de le dire, car Saintry n’est pas une ville qui est structurée pour acceuillir autant d’habitants. Avec cette pseudo nouvelle équipe nous allons droit vers un « Mandatum horribilis » (je reprends vos expressions latines)!

  10. Tout ça ne devrait pas nous faire perdre de vue qu’avec le programme immobilier de 80 logements (200 habitants) à côté du tabac, le maire a commencé la transformation de notre village en cité dortoir qu’il a annoncé au dernier conseil municipal avec plus de 8000 habitants. On ne s’appellera plus Saintry sur Seine mais les quartiers nord de Corbeil. Merci M. Rauscher ! Mais cette merde que vous nous faites n’était pas dans votre programme. Vous nous avez trompé. Vous n’êtes pas Oui-Oui le magicien mais Oui-Oui le bonimenteur ou mieux, Oui-Oui le bétonneur fou !

    • Et bien ça va être un beau bordel saintry !

      • LesinformésdeSaintryinfo | 14 mai 2021 à 19 h 27 min | Répondre

        Enfin, pour l’instant, le chantier serait à l’arrêt. Le bâtiment qui doit être détruit avant l’érection du nouvel immeuble contiendrait de l’amiante. Ce n’est plus la même histoire.

  11. À la lecture du dernier flash Saintryen que je viens de lire, on constate que l’audit financier n’apporte que très peu d’informations sur les dérives de de la mandature de Mme Cartau-oury et que l’audit des marchés publics est totalement passé aux oubliettes. Par contre, nous sommes rassurés pour la survit de Saintry en cas de catastrophe nous avons une sécurité civile sur le pied de guerre.
    Bravo Monsieur Rauscher c’est du grand art. On donne l’illusion de la transparence tout en préservant ceux qui sont à vos côtés et qui ont été très actifs dans tous ces dysfonctionnements.

  12. Ça me fait penser au poème de Paul Fort « Complainte du petit cheval blanc » : Tous derrière et lui devant …

    • S’ils sont autant derrière que le nombre de fois où lui a été derrière, alors c’est sûr ça va être son annus très horribilis.

  13. Manifestement Monsieur Gassama l’a désormais dans l’Annus ce qui est il faut bien l’avouer totalement horribilis !
    Ça fait du bien d’en rire !!! Votre article m’a fait du bien.

  14. Son appel au Tribunal administratif de Versailles pour retrouver son emploi est perdu d’avance. Moi à sa place je changerai vers un département lointain pour trouver du boulot. Dans l’Essonne il a autant de chance de trouver du boulot que de sortir les bons numéros de l’Euromillion.

    • Même à Nice chez Estrosi qui est pourtant un très gros voyou, il n’a aucune chance d’être embauché. Il ne lui reste plus qu’à retourner au Mali avec armes et bagages où il possède une ferme dans le désert …

  15. Le constat est bien réel et fait plaisir à lire. Il fallait que cela soit dit. Je pense que personne d’autre que vous pouviez dire cela et c’est très bien. Bravo ! C’est un homme comme vous qu’il nous aurait fallu comme maire.

  16. Et bien il fallait que cela soit dit et vous l’avez fait. Un grand BRAVO !
    Si Patrick avait le même courage… mais ne rêvons pas !

  17. Notre maire, entouré de ses mercenaires, se croit lui aussi maire de droit divin. Il ne brille pas par son courage et il ne lave pas plus blanc. Attention la roue tourne.

  18. Notre maire se croit lui aussi intouchable et il use et abuse de sa position. Notre maire n’a aucun respect des saintryens et il gouverne en monarque absolu de droit divin. Attention, la roue tourne !

  19. Et oui, la roue tourne !
    Il se croyait intouchable et bien NON ! Maintenant voyons effectivement si notre maire aura le courage de demander le remboursement des honoraires d’avocat.

    • Aucune chance ! Il faudrait d’abord qu’il lui en pousse une paire. Et puis il paye Florence Gassama, sa femme, au poste fictif de directrice de la communication, ainsi que Sonia Aït-Slimane, sa très bonne amie, pour s’occuper du service jeunesse LOL. Ça en dit long sur le pompier !

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*